Nouveau poste frontalier algéro-mauritanien : "apport qualitatif" dans les relations de coopération bilatérale    Premier League : Chelsea s'impose sur le fil face à Arsenal    Distribution de 138.000 logements durant les trois derniers mois, 185.000 autres attendent l'aménagement extérieur    Coupe de la Confédération africaine (5e J/ Gr. D) : l'USMA pour s'approcher des quarts    Illizi : plus de 2,6 mds de dinars pour améliorer le cadre de vie de la population locale    ONU : quatre propositions pour protéger les Palestiniens    Belmadi dévoile les membres de son staff technique    Le Président Bouteflika félicite son homologue malien à l'occasion de sa réélection    6 orpailleurs arrêtés à Bordj Badji Mokhtar    150 000 DA en faux billets récupérés à Sétif    La chanteuse Malya Saadi en concert à Alger    Décès de l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan    DH El JADIDA - MCA / Casoni : « On vise la victoire avant le match décisif contre Sétif »    Pénurie de médicaments: Le ministère de la Santé rencontre les pharmaciens après l'Aïd    Un nouveau guide pour la ville d'Oran    Inscription en 1ère année primaire: Les précisions du ministère de l'Education    CR Belouizdad: Dans quel état d'esprit face au PAC ?    Arrêté pour corruption: Un sénateur exclu «définitivement» du RND    Mali: une victoire qui n'a rien de triomphal    Paranoïa    Mers El Kébir et Aïn El Turck: L'alimentation en eau potable fait encore parler d'elle !    Aïn Defla: Drame lors d'un cortège nuptial, quatre morts et huit blessés    Mostaganem: Un enfant de 4 ans meurt noyé    A moins d'une semaine de l'Aïd El Adha: Les prix du poulet restent élevés    Non, l'Emir Abdelkader n'est pas ce traître    Conceiçao refuse de vendre Brahimi    BeIN Sports et les ligues européennes dénoncent le piratage saoudien et Arabsat    Toni Kroos critique Özil    La France et la Turquie veulent mettre le "turbo"    Ghannouchi temporise    Moscou soutient Horst Köhler    Guerre interne au FFS    La fuite des cerveaux touche...les pétroliers    Nâama, Tlemcen et Sidi Bel Abbès concernées    Bouira prépare sa rentrée    Gros problème de poussière généré par la mine El Ouenza    Bachir Mustapha Sayed, ministre sahraoui des Territoires occupés :    "Djibouha ya l'oueled" chantée en choeur    Aretha Franklin tire sa révérence    "Thérapie au tango" dans les montagnes du Monténégro    Les assurances du ministère de l'Agriculture    Un sénateur radié du RND    Deux chefs de régions militaires limogés    300 nouveaux postes d'enseignants en tamazight    Le réalisateur russe Kirill Serebrennikov décoré par la France    Des trésors de quatre époqueshistoriques    «Notre consensus est populaire sain et sincère, et non d'appareil !»    RND: Le sénateur élu à Tipasa radié pour corruption    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Université d'Alger, "bastion de la révolution estudiantine"
Commémoration du 19 Mai 1956
Publié dans Liberté le 20 - 05 - 2018

Le recteur de l'université Alger 1 Benyoucef-Benkhedda, Hamid Bencheniti, a indiqué, hier à Alger, à l'occasion de la célébration du 62e anniversaire de la Journée nationale de l'étudiant, que l'Université d'Alger était le bastion de la révolution estudiantine.
Intervenant lors d'une cérémonie organisée par les services de la wilaya d'Alger à l'université Alger 1, à l'occasion de la Journée nationale de l'étudiant, en présence de moudjahidine et de nombreux étudiants, M. Bencheniti a précisé que cet anniversaire (19 mai) "rappelle le rendez-vous historique pris par les enfants de ce peuple avec le destin d'une patrie pour braver les forces d'oppression et d'injustice et pouvoir vivre aujourd'hui dans la dignité et la souveraineté nationale". "La mémoire collective de l'Algérie retiendra pour l'éternité les actes de bravoure de toute une génération d'étudiants et d'étudiantes et l'apport de l'Université d'Alger qui était un bastion de la révolution estudiantine et qui continue encore aujourd'hui d'œuvrer, à travers ses différentes spécialités, à l'essor de l'Algérie", a-t-il soutenu. Il a rappelé que "les étudiants, plaçant la patrie au-dessus de leur soif de savoir, avaient décidé de leur propre initiative de répondre à l'appel du devoir et de rejoindre le processus de la Révolution qui allait changer le destin de la nation".
Le ralliement de ces étudiants a constitué le premier pas dans le processus de soutien à la guerre de Libération, a indiqué le professeur Hamid Bencheniti, soulignant que quelques jours après la grève des étudiants du 19 Mai 1956, les rangs de l'Armée de libération nationale (ALN) se sont consolidés de plus de 150 étudiants venus renforcer la Révolution nationale en compétences scientifiques et intellectuelles qui ont contribué à un saut qualitatif en portant sa voix au niveau international.
Après l'indépendance, ces compétences nationales ont répondu présent lorsqu'il a fallu remplacer, entre 1971 et 1973, les coopérants français à l'université algérienne qui l'avaient désertée, croyant que sans eux, elle allait fermer ses portes.
Elles leur ont prouvé le contraire et contribué ainsi à l'édification de l'université algérienne. Par ailleurs, le professeur Bencheniti a rappelé l'audience que les premiers cadres du corps diplomatique algérien après l'indépendance étaient des étudiants qui ont boycotté les études et répondu à l'appel à la grève lancé par le Front de libération nationale (FLN) en 1956, précisant que le devoir national impose aux étudiants d'aujourd'hui de se consacrer à l'acquisition des sciences pour la relance du pays. "À l'image de leurs aïeux qui ont imposé leur volonté à l'histoire, les étudiants d'aujourd'hui sont appelés à focaliser tous leurs efforts sur un seul objectif, à savoir soumettre l'histoire à leurs ambitions, des ambitions qui tendent à servir l'Algérie d'abord et avant tout", a conclu M. Bencheniti.
Dans son allocution, le secrétaire wilayal de l'Organisation nationale des moudjahidine pour Alger a rappelé que les sacrifices des prédécesseurs n'ont pas été vains, indiquant que les enfants et étudiants de l'Algérie vont "poursuivre le parcours" en accomplissant le rêve de ces étudiants algériens qui ont quitté les bancs des études pour que l'Algérie soit indépendante et prospère.
Une cérémonie de recueillement à la mémoire des étudiants algériens a été organisée à la place de la Résistance dans la commune d'Alger-Centre en présence du wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, une occasion qui a permis de remémorer les faits héroïques des enfants du peuple qui ont choisi de sacrifier leurs études pour rejoindre les rangs du Front de libération nationale (FLN) pour que l'Algérie recouvre son indépendance et sa souveraineté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.