Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Covid-19: plus de 6,7 millions de contaminations et près de 400.000 décès dans le monde    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Le monde vient de connaître son mois de mai le plus chaud jamais enregistré    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    MO Béjaïa : Zahir Attia n'est pas le «bienvenu»    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    Reprise des activités économiques et commerciales: l'ANCA salue la décision    BLIDA RESPIRE    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    D'anciens manuscrits et des bâtiments historiques en péril    Violente Amérique !    Le crime de Minneapolis    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Des températures «au-dessus de la normale» prévues cet été    Chlef: La récolte céréalière en baisse    Coronavirus Covid-19 : une maladie sans visage, un visage sans maladie !    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    Espagne: La demande insolite du FC Barcelone    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Le Brent continue sa progression    Le Consul général de France à Alger s'exprime    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les conseils de classe convoqués ce lundi    Hommage au personnel médical de l'hôpital d'El-Amria    Ghannouchi fragilisé    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    Lenarcic : L'UE toujours engagée à soutenir les réfugiés sahraouis    Le référendum sur la révision constitutionnelle en Octobre    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Libye: les pro-GNA ont pris le dernier fief de Haftar dans l'Ouest    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    Relation post-Brexit: les "progrès restent limités" dans les négociations avec l'UE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kamel Chikhi et quatre autres accusés sous mandat de dépôt
Affaire des 701 kg de cocaïne saisis au port d'Oran
Publié dans Liberté le 10 - 06 - 2018

Selon des sources judiciaires, des commissions rogatoires seront délivrées incessamment au Brésil d'où les containers de viande, dans lesquels la poudre blanche a été dissimulée, ont été embarqués.
L'importateur et promoteur immobilier Kamel Chikhi, deux de ses frères, l'un de ces associés Messoud Nadjib, ainsi que le directeur commercial de l'entreprise Dounia Meat ont été placés, vendredi après-midi, sous mandat de dépôt. Après près de trente heures d'audition sans interruption, soit de jeudi à 11h à vendredi à 16h30, le juge d'instruction du pôle spécialisé aux compétences internationales du tribunal de Sidi M'hamed a retenu contre eux les chefs d'accusation de trafic de drogue, de blanchiment d'argent et de constitution d'une organisation criminelle transfrontalière, a-t-on appris auprès de leur défense.
Les biens de Kamel Chikhi ont été saisis dans leur intégralité, comptes bancaires compris. Le collectif des avocats de la défense compte interjeter appel aujourd'hui de la mise sous mandat de dépôt, conformément aux dispositions du code de procédure civile portant sur la présomption d'innocence. La chambre d'accusation devra statuer dans les vingt jours sur cette requête.
Dans le cadre de la même affaire, le juge d'instruction de la 9e chambre du pôle pénal a également entendu 25 témoins, parmi eux le commandant de bord du cargo "Véga Mercury" affrété par la compagnie suisse MSC qui avait assuré le transport de la marchandise du port de Valence vers celui d'Oran, des membres de l'équipage de nationalité asiatique, ainsi que le transitaire qui devait réceptionner les containers de la viande importée du Brésil.
Selon des sources judiciaires, des commissions rogatoires seront délivrées incessamment au Brésil d'où les containers de viande, dans lesquels la poudre blanche a été dissimulée, ont été embarqués. La justice algérienne cherche à déterminer la responsabilité de tous les acteurs dans cette affaire, à travers une enquête qui commencera par la société qui a fourni la viande, la compagnie qui a affrété le navire, les contrôles au niveau des autorités portuaires brésiliennes jusqu'aux complicités qui devaient faciliter la réception de la marchandise au niveau du port d'Oran. À ce stade de l'instruction, on ne sait pas encore pourquoi l'un des associés de Kamel Chikhi a été mis sous mandat de dépôt.
Pourtant, selon nos informations, il ne détiendrait aucune action dans la société Dounia Meat, propriétaire de la cargaison incriminée, mais serait en relation d'affaires avec lui sur d'autres projets. Il y a lieu de souligner qu'avant d'être présentés devant le juge, les cinq accusés et l'ensemble des témoins ont été interrogés pendant 8 jours consécutifs par la Gendarmerie nationale qui soupçonne aussi Kamel Chikhi, surnommé "Kamel le boucher", en référence à sa première activité commerciale, de blanchiment d'argent à travers ses investissements immobiliers.
Originaire de Lakhdaria, cet homme d'affaires, la quarantaine bien entamée, a, en effet, investi ces dernières années dans l'achat de nombreux terrains et espaces verts à Alger sur lesquels il a fait construire des résidences de luxe. Ces biens auraient été acquis grâce à des passe-droits et des complicités de haut niveau. Les riverains ont porté plainte devant les tribunaux administratifs. Sans obtenir gain de cause. La justice s'intéresse désormais à lui dans cette affaire de la plus grande saisie de drogue de l'histoire du pays qui a éclaté le 29 mai dernier, lorsque les gardes-côtes, en collaboration avec la Gendarmerie nationale et les services des douanes, ont découvert 701 kg de cocaïne cachés dans des boîtes de couleur rouge avec inscription "Viande halal" chargées dans des containers en provenance du Brésil.
La marchandise est une commande de la société Dounia Meat de Kamel Chikhi. Contrairement à ce qui a été avancé, il ne s'agit pas de viande congelée, mais de viande fraîche importée pour couvrir les besoins du marché local durant le mois de Ramadhan. Le cargo, qui a fait escale à Valence, a été pisté par la marine espagnole.
Celle-ci a communiqué ses soupçons aux autorités algériennes. L'instruction autour de cette affaire prendra au moins une année. Pour l'instant, un collectif de cinq avocats a été constitué par la famille Chikhi. Mais nombre de ténors du barreau d'Alger s'intéressent de près à ce dossier.
Nissa Hammadi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.