Hanoune temporise et avertit    Abdelmalek Sellal s'emploie à banaliser le 5e mandat    Les Mozabites    «Pas de poursuites judiciaires contre les promoteurs Ansej, Cnac, Angem en situation d'échec»    À la recherche de produits hors hydrocarbures algériens    Les assurances de Temmar    Arama fustige la CAF    Le dernier carré passe par Omdourman    Du huis clos pour le MOB et un an de suspension pour Harkabi    Grève les 26 et 27 février    Décès d'un policier agressé dans un bus    14 800 logements seront livrés cette année    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    On vous le dit    Zone de Bellara, à El Milia (Jijel) : Lancement des travaux de viabilisation    CR Belouizdad : Soumana qualifié, le Chabab prépare la coupe    La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018    Mostaganem : Des voleurs de voitures arrêtés    Brèves    MO Béjaïa : Accord trouvé avec Bouzidi    Papa au royaume d'Œdipe    Patrimoine : Pour une Casbah bâtie par ses habitants    El-Tarf: Deux morts dans des accidents de la route    Un show diplomatique raté    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Chlef: Le vol de câbles téléphoniques inquiète    Tlemcen - Kamel Daoud : «Il faut encourager la lecture»    Des victoires qui font du bien et des défaites qui font mal    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Sept médailles dont 3 en or pour l'Algérie    Forfait de trois équipes    Le premier Salon national du miel se déroulera cette année    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    5ème Région militaire : Gaid Salah inspecte des unités et inaugure un dépôt régional de carburant    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    Pour une "meilleure" prise en charge médicale : Vers la révision de la loi relative au moudjahid et au chahid    Il répond aux critiques soulevées par la candidature de Bouteflika.. Sellal contre-attaque    Constitution 1, 2, 3, et encore…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Soufiane Djilali : "Ce n'est pas une fissure dans le groupe des 14"
Refus de Mme Benabbou d'adhérer au mouvement "Mouwatana"
Publié dans Liberté le 18 - 06 - 2018

Pour lui, la dernière sortie de Mme Fatiha Benabbou "est une réaffirmation de ses positions en tant qu'universitaire" qu'il qualifie de "respectables".
Le refus de Mme Fatiha Benabbou d'adhérer au mouvement Mouwatana, mis sur pied par des signataires de l'appel des 14 au chef de l'Etat pour renoncer à un 5e mandat, n'est nullement une fissure au sein du mouvement.
C'est la réaction de Soufiane Djilali, président de Jil Jadid et l'un des initiateurs les plus en vue du mouvement Mouwatana. "Ce n'est pas un retrait", a-t-il estimé, hier, dans une déclaration à Liberté. Pour Soufiane Djilali, la dernière sortie de Mme Benabbou "est une réaffirmation de ses positions en tant qu'universitaire". "Elle a signé avec nous un appel lancé à M. Bouteflika afin qu'il ne se présente pas à un autre mandat, mais elle a, dès le début, refusé de faire partie d'une structure, même si elle reste solidaire de notre action", a-t-il souligné, saluant, au passage, "une position respectable" de la constitutionnaliste. M. Djilali a informé que Mme Fatiha Benabbou n'est pas le seul signataire de la lettre ouverte au chef de l'Etat qui refuse de se structurer dans un mouvement. Il a, en effet, fait savoir que Yasmina Khadra a également émis le vœu que son adhésion à l'initiative reste au stade de la lettre ouverte, sans s'inscrire dans un autre prolongement structuré de l'initiative. Il faut rappeler que Mme Fatiha Benabbou avait d'emblée expliqué son implication dans l'appel des 14. Pour elle, il s'agissait d'"une prise de position par rapport à l'histoire, ce que tout intellectuel ou universitaire se doit de faire vis-à-vis de sa conscience et de la société. Mais je ne veux pas faire de la politique. Je souhaite garder ma crédibilité scientifique. C'était clair dès le départ. J'ai dit à Soufiane Djilali qu'il était hors de question pour moi de militer dans une activité partisane". Mme Benabbou a expliqué que son adhésion à l'initiative de la lettre ouverte au chef de l'Etat l'exhortant de ne pas se présenter à un autre mandat est dictée par le fait qu'un cinquième mandat "n'est pas valable légalement", précisant qu'en 2016, "le Président a fermé le verrou des mandats après l'avoir ouvert en 2008", soulignant que, dès lors, "la Constitution ne parle que de deux mandats pour chaque Président, car il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas eu de nouvelle Constitution en 2016, mais une simple révision, de surcroît, adoptée par un pouvoir constitué, et non par le pouvoir constituant, qui appartient exclusivement au peuple". Le chef de Jil Jadid ne voit donc pas, en ce retrait, une quelconque fissure au sein même du "mouvement d'essence politique" qu'il a lancé avec d'autres personnalités. "On sait que des personnalités ne veulent pas se structurer dans un mouvement", a-t-il dit, précisant que concernant les adhésions au mouvement Mouwatana, "des actions seront entreprises incessamment" pour convaincre les gens de la justesse d'y adhérer, car, a estimé M. Djilali, "le mouvement est ouvert à tous les citoyens".
Ce projet d'élargir le mouvement Mouwatana est, de l'avis de Soufiane Djilali, "une étape importante", mais qui oblige la mise sur pied de garde-fous. Ainsi, il a indiqué que des règles seront adoptées pour la gestion du mouvement. Il a, en outre, ajouté qu'un règlement intérieur est également en phase de préparation pour accomplir l'élargissement, au fur et à mesure, de la base du mouvement Mouwatana.
Mohamed Mouloudj


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.