Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    La course-poursuite entre fonte des réserves et efficacité économique    Communiqué de la réunion du Conseil des ministres    Tipasa : Les 8 thoniers regagnent leurs ports d'attache    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    9 passes décisives pour Mahrez    MO Béjaia : La direction saisit la FAF concernant Touré    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    On vous le dit    Accidents de la circulation : 107 blessés au cours des dernières 24 heures    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    Selon le DG de la SEOR: Retour dès demain à une alimentation normale en eau potable    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Covid-19: Les walis appelés à sévir    Identité de papier    Le ministre de la Santé: «La situation est alarmante»    Bouira: Meurtre de la jeune avocate : les 3 mis en cause écroués    Les demandeurs de logements de la formule «à points» reçus par le chef de daïra: Des promesses pour des attributions après la levée du confinement    Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    L'attestation d'affiliation téléchargeable désormais via l'espace «El Hanaa»    Un groupe français en pole position    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    Comment intégrer les médecins libéraux ?    Bilan du premier semestre de la Sûreté de wilaya    Cinq communes soumises à un confinement à partir de 13h    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    Les propositions de Rahabi    Polsario: il est évident que l'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Boukadoum à Anadolu: Alger œuvre pour l'intégrité territoriale de la Libye    Raid policier avant des primaires de l'opposition    Démission du ministre de la Justice    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le RCD fustige l'exécutif communal
NACIRIA (BOUMERDÈS)
Publié dans Liberté le 24 - 07 - 2018

"Depuis les dernières élections locales, l'exécutif n'a pas pu relancer la machine du développement et ne fait que plonger la commune dans le marasme et la mène vers l'inconnu", lit-on dans leur déclaration.
La section RCD de la commune de Naciria, à l'est de la wilaya de Boumerdès, a qualifié la gestion des affaires locales, à travers un communiqué rendu public, d'échec recommencé, accablant au passage l'exécutif communal dont le P/APC d'obédience FFS, en alliance avec des élus du FLN et d'El-Moustakbel. Le conseil communal du RCD Laaziv, dont 6 membres sont élus à l'APC, tient régulièrement des réunions afin d'informer ses militants et militantes sur la situation qui prévaut à l'assemblée communale de Naciria, et a pris l'habitude de rendre publics des communiqués à l'adresse de la population locale. "Depuis les dernières élections locales, l'exécutif n'a pas pu relancer la machine du développement et ne fait que plonger la commune dans le marasme et la mène vers l'inconnu", lit-on dans cette déclaration.
En effet, les militants du RCD reprochent à l'exécutif local l'absence d'une vision porteuse de perspectives et d'initiatives qui pourraient, selon eux, améliorer un tant soit peu le cadre de vie de la population locale qui souffre du sous-développement devant l'immobilisme des élus locaux. Le RCD a insisté sur le fait qu'aucune évolution n'a été constatée en matière de gestion des affaires de la commune et ce depuis 2002, date à la laquelle le FFS a obtenu la présidence de l'APC. Ce communiqué ajoute que l'alliance aux commandes de l'APC ne repose sur aucun programme de développement, néanmoins sur la répartition des postes rémunérés entre les élus de la majorité qui suivent la même politique conduite par leurs prédécesseurs reposant sur le populisme, les promesses non tenues et le manque de transparence et de volonté politique pour remédier aux carences et aux problèmes qui maintiennent le quotidien du citoyen lamentable et difficile. Rappelant ainsi plusieurs déficiences qui persistent dans les villages, comme au centre-ville, entre autres le déficit en eau potable, le problème des eaux usées non raccordées au réseau d'assainissement, les coupures fréquentes de l'électricité et l'absence de l'éclairage public, la situation catastrophique du stade communal tout comme les autres infrastructures dédiées à la jeunesse, ainsi que le manque d'entretien des écoles primaires.
Plus grave encore, le RCD a accusé à travers ce communiqué les membres l'exécutif communal de détournement de biens communale au profit de leurs intérêts personnels ainsi qu'en faveur de leurs partis politiques, "exploitation des biens de la commune à des fins partisanes et politiciennes, satisfaction des besoins de la hachiya...", peut-on lire.
Le parti de Mohcine Bellabas appelle la population locale à rester vigilante et rappelle l'importance et la nécessité de l'adhésion de tout un chacun à l'action politique dans la perspective d'initier la culture de la gestion participative dans la commune de Naciria, et rappelle que le RCD demeure fidèle à ses promesses électorales et compte organiser un meeting populaire dans les jours à venir pour éclairer, un peu plus, l'opinion publique sur la situation de la commune et les positions de ses élus adoptées lors des différentes sessions de l'APC.
N. OUHIB


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.