La dictature, la corruption et le mal-être de l'Algérie    Ali Yahia et les Médias de la Haine    Tunisie: une "infection bactérienne" a tué 14 nourrissons    L'Argentine porte à 71% son taux directeur    Un Brexit sans accord doit être évité "coûte que coûte"    Yémen: six experts en déminage tués dans l'explosion d'un dépôt    Kim accuse les Etats-Unis d'avoir été de "mauvaise foi"    Le pétrole recule en Asie    L'Algérie avec 19 athlètes au Mondial de kempo en Espagne    Judo : 4 médailles pour les Algériens en Afrique du Sud    Lutte : la coupe nationale cadets et juniors de lutte aujourd'hui et demain    Désignation de représentants du mouvement populaire pour mener une transition : urgence du moment ou stratégie d'enfermement ?    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Le prix du baril pourrait flamber    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le RCD fustige l'exécutif communal
NACIRIA (BOUMERDÈS)
Publié dans Liberté le 24 - 07 - 2018

"Depuis les dernières élections locales, l'exécutif n'a pas pu relancer la machine du développement et ne fait que plonger la commune dans le marasme et la mène vers l'inconnu", lit-on dans leur déclaration.
La section RCD de la commune de Naciria, à l'est de la wilaya de Boumerdès, a qualifié la gestion des affaires locales, à travers un communiqué rendu public, d'échec recommencé, accablant au passage l'exécutif communal dont le P/APC d'obédience FFS, en alliance avec des élus du FLN et d'El-Moustakbel. Le conseil communal du RCD Laaziv, dont 6 membres sont élus à l'APC, tient régulièrement des réunions afin d'informer ses militants et militantes sur la situation qui prévaut à l'assemblée communale de Naciria, et a pris l'habitude de rendre publics des communiqués à l'adresse de la population locale. "Depuis les dernières élections locales, l'exécutif n'a pas pu relancer la machine du développement et ne fait que plonger la commune dans le marasme et la mène vers l'inconnu", lit-on dans cette déclaration.
En effet, les militants du RCD reprochent à l'exécutif local l'absence d'une vision porteuse de perspectives et d'initiatives qui pourraient, selon eux, améliorer un tant soit peu le cadre de vie de la population locale qui souffre du sous-développement devant l'immobilisme des élus locaux. Le RCD a insisté sur le fait qu'aucune évolution n'a été constatée en matière de gestion des affaires de la commune et ce depuis 2002, date à la laquelle le FFS a obtenu la présidence de l'APC. Ce communiqué ajoute que l'alliance aux commandes de l'APC ne repose sur aucun programme de développement, néanmoins sur la répartition des postes rémunérés entre les élus de la majorité qui suivent la même politique conduite par leurs prédécesseurs reposant sur le populisme, les promesses non tenues et le manque de transparence et de volonté politique pour remédier aux carences et aux problèmes qui maintiennent le quotidien du citoyen lamentable et difficile. Rappelant ainsi plusieurs déficiences qui persistent dans les villages, comme au centre-ville, entre autres le déficit en eau potable, le problème des eaux usées non raccordées au réseau d'assainissement, les coupures fréquentes de l'électricité et l'absence de l'éclairage public, la situation catastrophique du stade communal tout comme les autres infrastructures dédiées à la jeunesse, ainsi que le manque d'entretien des écoles primaires.
Plus grave encore, le RCD a accusé à travers ce communiqué les membres l'exécutif communal de détournement de biens communale au profit de leurs intérêts personnels ainsi qu'en faveur de leurs partis politiques, "exploitation des biens de la commune à des fins partisanes et politiciennes, satisfaction des besoins de la hachiya...", peut-on lire.
Le parti de Mohcine Bellabas appelle la population locale à rester vigilante et rappelle l'importance et la nécessité de l'adhésion de tout un chacun à l'action politique dans la perspective d'initier la culture de la gestion participative dans la commune de Naciria, et rappelle que le RCD demeure fidèle à ses promesses électorales et compte organiser un meeting populaire dans les jours à venir pour éclairer, un peu plus, l'opinion publique sur la situation de la commune et les positions de ses élus adoptées lors des différentes sessions de l'APC.
N. OUHIB


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.