CS Constantine : La démission de Redjradj entérinée    483 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Covid-19/sétif: appel aux volontaires médecins et paramédicaux pour prêter main forte au staff médical en activité    Polsario: il est évident que l'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Boukadoum à Anadolu: Alger œuvre pour l'intégrité territoriale de la Libye    MESURES PREVENTIVES CONTRE LE COVID19 : Les walis impliqués dans les mécanismes d'application    TIZI OUZOU : Vers l'ouverture de deux nouveaux services Covid-19    TAMANRASSET : Un terroriste capturé à In M'guel    Le mandat présidentiel et le rôle de l'armée au centre de la contribution de Abdelaziz Rahabi au débat sur l'avant-projet de Constitution    Covid19-Prise en charge des patients: vers l'augmentation des capacités d'accueil des hôpitaux    Belhimer: les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    YEMEN: REQUIEM POUR UN PEUPLE    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Cap sur les mines    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Le FFS face au défi du rassemblement    La classe politique sort de sa léthargie    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Raid policier avant des primaires de l'opposition    Démission du ministre de la Justice    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Kafkaien    La nouvelle feuille de route    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Un recrutement en catimini    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le wali met la pression sur les entreprises
Réalisation des projets à Merahna (Souk Ahras)
Publié dans Liberté le 08 - 12 - 2018

À Ouillen, première étape de son périple, il a constaté une mauvaise répartition des travaux de réalisation de 50 logements participatifs.
Poursuivant ses sorties sur le terrain, le wali de Souk Ahras, Farid M'hamdi, a sillonné, la semaine écoulée, les communes de la daïra de Merahna où il s'est enquis de l'avancement des travaux des différents projets qui y sont lancés. À Ouillen, première étape de ce périple, le wali a constaté une mauvaise répartition des travaux de réalisation de 50 logements locatifs participatifs, du fait que 30 d'entre ceux-ci sont avancés à hauteur de 80%, alors que les 20 restants ne le sont qu'à 10%. Devant cette désorganisation flagrante, le chef de l'exécutif a sommé le maître de l'ouvrage de prendre immédiatement d'autres dispositions et de livrer les 30 logements au plus tard le 15 janvier 2019. À Merahna, commune chef-lieu de daïra, M. M'hamdi a procédé à l'inspection du projet d'aménagement de la RN81 qui connaît un taux d'avancement de 80%, malgré quelques retards.
"Une fois achevé, ce tronçon qui traverse cette agglomération devrait donner un cachet urbain à la ville de Merahna", se félicitera le wali, en rappelant qu'un intérêt particulier est accordé par les pouvoirs publics à cette région. Lors de sa visite sur le chantier de construction du célibatorium de la police des frontières d'Ouled Moumen, confié à l'Eurl Génie industriel Boumadraâ de Jijel, le wali ne cachera pas son admiration devant la qualité des travaux réalisés, malgré le retard enregistré là aussi. Encourageant, le chef de l'exécutif a félicité publiquement l'entrepreneur tout en lui demandant de faire en sorte de livrer ce projet dans les délais impartis et ainsi souscrire à d'autres marchés. Il n'en sera pas de même pour les autres entreprises chargées des différents chantiers de réalisation de logements, où le wali a émis des réserves sur la qualité des matériaux utilisés et sur le respect des cahiers des charges notamment.
M. M'hamdi n'a, en effet, pas cessé tout au long de son inspection de rappeler aux entreprises concernées les délais de livraison qui pénalisent les citoyens qui attendent depuis des années un toit décent. À Sidi Fredj, dernière étape de cette sortie marathonienne, le wali s'est rendu sur le site de la ZAC de cette commune, constituée de 57 lots et où seuls 3 investisseurs sur les 13 inscrits ont commencé concrètement leur activité. Sur place, le premier responsable de la wilaya a constaté que ladite zone d'activités était en partie encore en friche et non desservie par les réseaux d'électricité, d'eau et d'aménagement, raison du peu d'engouement des investisseurs, devait objecter le wali. À cet effet, il a ordonné à l'agence foncière de prendre les choses en main en devenant le seul promoteur de ce site. La visite de travail s'est terminée avec comme d'habitude une rencontre avec les représentants de la société civile des trois communes citées. Rencontre durant laquelle les interventions des citoyens ont tourné autour du logement, des espaces de loisirs et surtout des problèmes de santé. Le wali, qui a été très attentif aux doléances légitimes des populations, a répondu sur place à certaines de leurs préoccupations.
FARROUKI HOCINE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.