Crise politique et dialogue national: Une liste et des couacs     22ème vendredi de protestation: «Pas de dialogue sans la libération des détenus d'opinion»    Affaires Haddad et Tahkout: Ghoul en prison, Zoukh sous contrôle judiciaire    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Sénégal 0 - Algérie 1: Héroïques jusqu'au bout    Analyse - Un cocktail à l'algérienne    Comment ils ont joué    Bac: un taux de réussite de 49,06%    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Edition du 20/07/2019    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Le «Hirak» se hisse au sommet de l'Afrique des peuples !    6.800 agents et 25 laboratoires en alerte    Position du Collectif de la société civile du dialogue national    Le peuple tient le cap    Dix personnes incarcérées    Un intérêt soutenu pour la filière blé    Le groupe Sonelgaz accompagnera le programme national    Plusieurs vétérinaires pour le contrôle de la vente et de l'abattage    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Les téléspectateurs toujours emballés    Lancement de la 2e phase qualificative    Le casse-tête des médecins spécialistes    Entre satisfactions et défaillances…    Un diplomate turc tué à Erbil    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ORAN : Démantèlement d'un réseau de trafic de véhicules    PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Constantine : les lauréats du concours Cheikh Abdelhamid-Benbadis récompensés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les "gilets jaunes" se mobilisent de nouveau
France
Publié dans Liberté le 27 - 01 - 2019

Les "gilets jaunes" se sont encore mobilisés hier après-midi en France, pour "l'Acte XI" de leur mouvement de contestation, affichant leur ténacité contre Emmanuel Macron, dix jours après l'ouverture du grand débat national, censé résoudre cette crise sociale inédite. les manifestations contre la politique sociale et fiscale du gouvernement secouent chaque samedi plusieurs villes françaises, depuis mi-novembre. Avec 84 000 manifestants recensés par les autorités lors des deux derniers samedis, la contestation a semblé trouver un second souffle après la trêve de Noël et du nouvel an.
Depuis dix jours, le gouvernement tente néanmoins de canaliser les colères en organisant des réunions de débat-citoyen, dont plus de 1 500 étaient référencées vendredi sur un site dédié (granddebat.fr). Mais ce débat peine à convaincre les contestataires qui qualifient cette initiative du gouvernement de "grand
enfumage". Les partis politiques de l'opposition dénoncent aussi la démarche d'Emmanuel Macron qu'ils qualifient de "diversion". Donc, hier à Paris, les manifestants ont été dispersés entre quatre défilés déclarés, dont trois ont rejoint la place de la Bastille, dans le centre de la capitale. Hier matin, quelque 150 "gilets jaunes" étaient rassemblés sur la célèbre avenue des Champs-Elysées. Bechir Mahroug, 42 ans, électricien à Paris, est revenu pour la 11e fois consécutive parce que "rien n'a bougé". "On veut l'augmentation du Smic (salaire minimum, ndlr) et on n'arrêtera pas tant qu'on ne l'aura pas obtenue", assure-t-il.
Lui dit vivre "bien", mais "manifeste pour les retraités, les enseignants". "On va revenir tous les week-ends", car les listes pour les européennes sont une "diversion", selon lui. Alors que plusieurs récents sondages créditent Emmanuel Macron d'une hausse de popularité, les rangs des "Gilets jaunes" sont gagnés par de nouvelles querelles internes, après la rupture entre deux de leurs leaders historiques, Eric Drouet et Priscillia Ludosky. Ainsi, l'annonce mercredi de la création d'une liste de "gilets jaunes" intitulée "Rassemblement d'initiative citoyenne" aux Européennes de mai, a semé la division.
Les "gilets jaunes" ont été appelés à participer de 17h00 (16h00 GMT) à 22h00 (21h00 GMT) à une "nuit jaune", elle aussi déclarée, sur la place de la République, un lieu qui avait accueilli plusieurs semaines de rassemblements citoyens, intitulés "Nuit debout" en 2016.
En dehors de Paris, les autorités redoutent également des débordements à Bordeaux et Toulouse, places fortes de la mobilisation, après de spectaculaires violences ces dernières semaines. Plusieurs marches nocturnes, dont une s'est déroulée à Dunkerque (nord) vendredi, ont également eu lieu comme à Montpellier (sud) ou Oloron-Sainte-Marie (sud-ouest). D'ambitieux projets de chaînes humaines ont également fleuri sur Facebook.
R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.