Algérie-Tunisie-Portugal: le développement de la coopération commerciale examiné à Alger    CHU d'Oran: quatre employés suspendus suite à une erreur sur l'identité de deux personnes décédées    Zitounie: l'Etat déterminé à parachever l'opération de récupération des restes mortuaires des chouhada    Sport-Covid19: les pouvoirs publics rassurent les athlètes bloqués à l'étranger    Barrage de la Renaissance : l'Ethiopie procédera au remplissage du réservoir "même sans accord"    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Ouverture du procès de Mahieddine Tahkout    Le général à la retraite Hocine Benhadid honoré    463 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Tizi-Ouzou: la cerisaie menacée par les maladies cryptogamiques    CONSTANTINE : Arrestation de l'auteur d'une vidéo attentatoire à l'EHU    Maroc: le journaliste et militant des droits de l'Homme Omar Radi arrêté    Le général-major Hassan Alaimia inhumé au cimetière d'El-Alia    Nâama: des projets pour désenclaver les zones d'ombre de Moghrar    Football / Transferts : la FAF veut "assainir" le métier d'agent de joueurs    Le Président Tebboune présidera une séance de travail sur l'élaboration du plan de relance socioéconomique    Tebboune s'exprime pour une dynamique de détente plurielle    «Tous les pourparlers sont reportés à la fin de saison»    Onze personnes tuées dans une embuscade dans le Nord-Est    Feu de forêt à Kef-Essebihi    Près de 700 logements tous types confondus attribués à leurs bénéficiaires    Le RCD plaide pour un «débat adulte et loyal»    Un Pissarro définitivement restitué à une famille spoliée durant l'occupation nazie    Deux ministres évoquent un possible "changement de gouvernement"    LE MAMMOUTH À DEGRAISSER    La campagne de vendanges bat son plein à Aïn Témouchent    L'ADE de Médéa croule sous le poids des créances    "J'espère suivre les traces de Bougherara et Gaouaoui"    Israël accélère sa politique de colonisation en Palestine    Tirs de roquettes en direction de la Zone verte de Bagdad    5 000 ouvrages à livrer aux bibliothèques communales d'Oran    Vulgariser le jargon médical auprès du grand public    La situation sociopolitique et sanitaire décortiquée par un diplomate    Boumerdès : Réseau électrique dépassé    Aïn Témouchent : Le dispositif ANSEJ en question    Annaba : Sondage électronique sur les prestations de la CASNOS    Brèves    Tizi Ouzou : Villages historiques sans lieux de mémoire    Akli Kaci, l'homme des solutions justes    Manque de liquidités: Les explications du ministre des Finances    Un moment historique    Le dérisoire des murs    JSM Béjaïa: Un club complètement à la dérive    Meilleurs joueurs africains (2ème partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Grâce présidentielle pour près de 4.700 détenus    El Tarf: Agressions et drogue, une bande sous les verrous    Les gens de mon douar    Un jour sur la plage    L'infrangible lien...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les "gilets jaunes" se mobilisent de nouveau
France
Publié dans Liberté le 27 - 01 - 2019

Les "gilets jaunes" se sont encore mobilisés hier après-midi en France, pour "l'Acte XI" de leur mouvement de contestation, affichant leur ténacité contre Emmanuel Macron, dix jours après l'ouverture du grand débat national, censé résoudre cette crise sociale inédite. les manifestations contre la politique sociale et fiscale du gouvernement secouent chaque samedi plusieurs villes françaises, depuis mi-novembre. Avec 84 000 manifestants recensés par les autorités lors des deux derniers samedis, la contestation a semblé trouver un second souffle après la trêve de Noël et du nouvel an.
Depuis dix jours, le gouvernement tente néanmoins de canaliser les colères en organisant des réunions de débat-citoyen, dont plus de 1 500 étaient référencées vendredi sur un site dédié (granddebat.fr). Mais ce débat peine à convaincre les contestataires qui qualifient cette initiative du gouvernement de "grand
enfumage". Les partis politiques de l'opposition dénoncent aussi la démarche d'Emmanuel Macron qu'ils qualifient de "diversion". Donc, hier à Paris, les manifestants ont été dispersés entre quatre défilés déclarés, dont trois ont rejoint la place de la Bastille, dans le centre de la capitale. Hier matin, quelque 150 "gilets jaunes" étaient rassemblés sur la célèbre avenue des Champs-Elysées. Bechir Mahroug, 42 ans, électricien à Paris, est revenu pour la 11e fois consécutive parce que "rien n'a bougé". "On veut l'augmentation du Smic (salaire minimum, ndlr) et on n'arrêtera pas tant qu'on ne l'aura pas obtenue", assure-t-il.
Lui dit vivre "bien", mais "manifeste pour les retraités, les enseignants". "On va revenir tous les week-ends", car les listes pour les européennes sont une "diversion", selon lui. Alors que plusieurs récents sondages créditent Emmanuel Macron d'une hausse de popularité, les rangs des "Gilets jaunes" sont gagnés par de nouvelles querelles internes, après la rupture entre deux de leurs leaders historiques, Eric Drouet et Priscillia Ludosky. Ainsi, l'annonce mercredi de la création d'une liste de "gilets jaunes" intitulée "Rassemblement d'initiative citoyenne" aux Européennes de mai, a semé la division.
Les "gilets jaunes" ont été appelés à participer de 17h00 (16h00 GMT) à 22h00 (21h00 GMT) à une "nuit jaune", elle aussi déclarée, sur la place de la République, un lieu qui avait accueilli plusieurs semaines de rassemblements citoyens, intitulés "Nuit debout" en 2016.
En dehors de Paris, les autorités redoutent également des débordements à Bordeaux et Toulouse, places fortes de la mobilisation, après de spectaculaires violences ces dernières semaines. Plusieurs marches nocturnes, dont une s'est déroulée à Dunkerque (nord) vendredi, ont également eu lieu comme à Montpellier (sud) ou Oloron-Sainte-Marie (sud-ouest). D'ambitieux projets de chaînes humaines ont également fleuri sur Facebook.
R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.