Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'approvisionnement se normalise
l'AEP à Sétif
Publié dans Liberté le 28 - 01 - 2019

Le lâcher d'eau vers le barrage d'El-Maouane a eu lieu samedi dernier et permettra l'alimentation en eau potable de quelque 600 000 habitants de plusieurs grandes agglomérations.
L'eau est enfin arrivée au barrage d'El-Maouane (wilaya de Sétif) à partir du barrage d'Ighil Emda (Béjaïa).
Selon des sources bien informées, l'eau qui permettra l'alimentation en eau potable de quelque 600 000 habitants de plusieurs grandes agglomérations de la wilaya de Sétif, dont le chef-lieu de wilaya, El-Eulma, Aïn Abessa, Ouricia, El-Maouane, Ouled Saber et Guedjel, a commencé à couler samedi tard dans l'après-midi dans le nouveau barrage d'El-Maouane, réalisé dans le cadre du système Est des grands transferts d'eau. Rappelons qu'une panne dans une pompe a compromis le lâcher d'eau à partir d'Ighil Emda lors de la dernière visite du ministre des Ressources en eau dans la région.
L'intervention d'un ingénieur expert étranger a été le salut pour mettre fin au calvaire qu'endurent les habitants de Sétif, El-Eulma et Aïn Arnat en matière d'approvisionnement en eau potable.
Il est noté qu'environ 300 millions de mètres cubes destinés aux ménages et à l'agriculture seront annuellement transférés vers la région de Sétif, où la moyenne pluviométrique annuelle est de 400 mm. Il est attendu de mettre prochainement en service le transfert Ouest vers le barrage de Draâ Eddis (commune de Tachouda). Rappelons qu'une enveloppe de 150 milliards de dinars a été allouée pour le transfert Est-Ouest, avec pour objectif d'approvisionner en eau potable la wilaya de Sétif à l'horizon 2040, au profit d'un 1,9 million d'habitants, en plus de l'irrigation de 40 000 ha de terres agricoles. Le projet qui a duré plus de dix ans et qui a connu le passage de plusieurs ministres des Ressources en eau, dont Abdelmalek Sellal, Hocine Necib, Abdelkader Ouali et Abdelouahab Nouri, a battu tous les records en matière de retard. Par ailleurs, les précipitations cumulées durant les trois derniers jours ont été estimées à 37 mm. La courbe enregistrée depuis le depuis du mois en cours a dépassé 50 mm. Selon M. Lakehel, ingénieur en météorologie à la station de l'aéroport du 8-Mai-1945 de Sétif, cette quantité a dépassé de loin la moyenne pluviométrique mensuelle de la wilaya de Sétif, estimée à 35 mm. Il est à noter que dans la nuit d'avant-hier, la ville de Sétif a connu une pluviométrie de plus de 2 mm. Durant le week-end, la couche de poudreuse a atteint plus d'un mètre dans plusieurs régions du nord de la wilaya et 80 cm à Aïn Abessa, à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya. Ce dernier a enregistré près de 19 cm de neige par endroits. Le sud a été recouvert par une couche variant entre 8 et 15 cm.
Il est à noter que cet apport en eau sera bénéfique pour l'agriculture et l'approvisionnement en eau dans la wilaya de Sétif qui souffre depuis quelques semaines du manque d'eau potable et qui vit au rythme des perturbations en matière d'approvisionnement. Selon des sources de la direction de l'hydraulique, le nouvel apport des dernières précipitations au barrage de Aïn Zada, qui alimente la wilaya de Sétif et Bordj Bou-Arréridj, est estimé à 1,5 million de mètres cubes.
FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.