Amendement Constitutionnel: Appel à agir en "front uni"    Le référendum constitutionnel marquera le changement et renforcera les fondements d'un Etat moderne    La presse nationale relève la forte mobilisation des animateurs de la campagne référendaire    Salah Lebdioui nommé ambassadeur d'Algérie en Suisse    Société civile ou la nouvelle fabrique du militant errant !    Quand la politique chahute la stratégie de lutte    Le bâtiment fortement impacté par la pandémie    Arboriculture rustique: production de 7 à 10 millions de quintaux supplémentaires d'ici à 2024    Les souscripteurs protestent    Les pertes estimées à environ 3 millions de dollars par jour    Entrée en vigueur du traité interdisant les armes nucléaires    trois manifestants tués en Guinée    Au moins 16 morts en Côte d'Ivoire...    Zetchi salue le choix des joueurs expatriés et le rôle des parents    Medouar est-il un président illégal ?    La fille des Aurès    Nouvelle alerte    7 décès et 263 nouveaux cas    Insuffisance de moyens dans les établissements scolaires    Le gouvernement technocrate est-il la bonne solution ?    Le Sila aura bien lieu !    "Un écrivain doit s'inscrire dans des combats"    LE CREPUSCULE DES FAUX PROPHÈTES OU LE CHOC DES CIVILISATIONS.    Mohamed Messaoudene. Porteur de projet d'agriculture bio : «Mon objectif est de promouvoir les produits agricoles locaux»    Université 8 mai 1945 de Guelma : Lancement du challenge «Instart Marathon» sur l'innovation    Laiterie de Tiaret : Onze personnes sous contrôle judiciaire    Commerces de la friperie à Constantine : Un rush qui traduit une triste réalité    Parution : Des révoltes populaires aux déportations    Cinéma : Un nouveau film sur Matoub Lounès    6 grands bienfaits de consommer des fruits et des légumes tous les jours    ANP : large participation dans la 1ère région militaire aux opérations de reboisement    Barça : Vers une démission de Bartomeu dès ce lundi ?    Liga : La Real Sociedad prend la tête du classement    La vente de produits pyrotechniques revient    Sidi Chahmi et Hassi Ben Okba: Plus de 3 milliards pour des projets dans les zones d'ombre    Mascara: Des promesses pour les porteurs de projets    Qu'est-ce qu'un « Hirak » qui n'a pour objectif que le « Hirak» ?    Traité virtuel    Ligue 1 - Mercato: Entre les espérances et la réalité du terrain    MC El Eulma: CSA - SSPA, un conflit dévastateur !    Institut Pasteur: Covid-19 : le relâchement peut coûter très cher    Abdelmadjid Chikhi: Alger et Paris peuvent «avancer» sur les questions mémorielles    Tiaret: Exhumation des restes des corps de six martyrs    Le conseil de la Choura de l'UMA: l'accord du cessez-le-feu en Libye, un indicateur encourageant    Les délires d'un haineux    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Les animateurs de la campagne référendaire appellent à une forte mobilisation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Début du référendum constitutionnel en Egypte
Pour prolonger la présidence de Sissi
Publié dans Liberté le 21 - 04 - 2019

Environ 62 millions d'Egyptiens sont appelés à voter depuis hier et jusqu'à demain soir, dans le cadre d'un référendum sans suspense sur une révision constitutionnelle devant permettre à Abdel Fattah al-Sissi, président depuis 2014, de prolonger son mandat et de consolider son pouvoir. Ils sont invités aux urnes pour dire "oui" ou "non" aux changements de la Constitution. Les résultats du scrutin seront proclamés le 27 avril. Depuis des semaines, les rues du Caire et d'autres villes ont vu fleurir des banderoles appelant à voter "oui" à la révision de la Constitution de 2014, qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels.
Le Parlement a approuvé mardi à une écrasante majorité les amendements constitutionnels, et les dates du référendum qui doit entériner ces modifications ont été annoncées le lendemain. Les nouvelles dispositions permettent de faire passer le deuxième mandat de M. Sissi de 4 à 6 ans, portant son terme à 2024. Le chef de l'Etat pourrait ensuite se représenter en 2024 pour un troisième mandat, ce qui le reconduirait jusqu'en 2030. Outre la durée du mandat présidentiel, la révision doit accroître le contrôle du pouvoir judiciaire par l'exécutif et institutionnaliser le rôle politique de l'armée, pilier du régime.
Il prévoit aussi un quota de 25% de femmes au Parlement. Dans une lettre publiée jeudi, le cabinet d'analyse sécuritaire Soufan Center avance qu'"il n'y a que peu d'opposition publique aux changements constitutionnels, résultat probable de la nature oppressive du gouvernement". Hier, l'ONG Human Rights Watch a appelé le pouvoir égyptien à cesser le processus d'amendement de la Constitution en estimant que les changements ne feraient que "consolider le pouvoir autoritaire" en Egypte.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.