Hamel, Haddad, Ouyahia et Sellal de nouveau devant le juge    Un mardi édifiant à Alger    L'Algérie achève la 1e étape de sa stratégie de déploiement du réseau de fibre optique    Alger: plus de 2000 logements au profit des habitants des bidonvilles et des bâtisses menaçant ruine    La communauté établie à Paris continue de voter dans de "bonnes conditions"    TAMANRASSET : Le vote se déroule dans des conditions normales    GREVE DES CONTROLEURS AERIENS FRANÇAIS : Air Algérie annonce des perturbations    PORTES OUVERTES ‘'CNAC - ANSEJ'' : Des opportunités pour les porteurs de projets    PRESIDENTIELLE : Report de toutes les compétitions sportives    Ballon d'Or africain 2019: Mahrez pourrait être défavorisé par son temps de jeu    Biskra: une marche pacifique de soutien à la présidentielle    Toutes les dispositions organisationnelle et sécuritaires prises pour le bon déroulement du scrutin    Nouvelle-Zéllande: manifestation à Christchurch contre le pillage du phosphate en provenance du Sahara occidental    La Cour des comptes a produit 936 rapports de contrôle en 2017    «Consensus» chez les sunnites pour garder Hariri Premier ministre    Un soldat tué dans une attaque contre un camp de l'armée    Interdiction des appareils énergivores    La Laddh appelle les Algériens à rester pacifiques    Le montant global des salaires impayés aux joueurs estimé à 69,8 milliards    Fin de saison pour Youcef Atal    La Fifa veut «clarifier les conséquences»    Téhéran se dit prêt à d'autres échanges de prisonniers avec Washington    3 ans de prison pour l'ex-directeur du commerce    Standing-ovation pour Robert Redford à Marrakech    «Genèse», première exposition de Yasmine Siad    11 Décembre 1960, Belcourt, allume le feu de la liberté    "Une révolution délicieuse" à l'Espace Ouest-France    Miss Côte d'Azur est d'origine algérienne    Les jeunes Algériens se méfient des partis islamistes    APN : adoption des projets de lois relatifs à la Recherche scientifique et aux Radiocommunications    Nâama : démantèlement d'un réseau de trafic de drogue et saisie de 510 kg de kif traité    Jijel : Acquisition d'ambulances médicalisées    Campagne: l'individu arrêté a perpétré des actes d'intelligence avec un Etat étranger    JSK-MCO (16H) au stade du 1er Novembre : El Hamri en quête d'un exploit à Tizi Ouzou    L'alliance gagnante entre l'OPEP et la Russie    Coupe de la CAF (2e journée) : Coup d'arrêt pour le Paradou AC    Axe Aïn El Turck-Bousfer: Un mort et trois blessés graves dans un accident    Les enseignants du primaire partagés: Entre gel momentané et poursuite de la grève    MC Alger: Le Doyen victime de conflits d'intérêts    Akid Lotfi: 37 kg de viande hachée impropre saisis    «Les Algériens vont voter pour l'Algérie»    L'Europe dénonce des tirs continus de missiles balistiques    «Irishman» de Martin Scorsese arrive sur Netflix    Rwanda : L'opposante Victoire Ingabire empêchée de sortir du pays    Le ministre des Finances, Mohamed Loukal affirme : "Le statut de 1950 salariés des contrats de pré-emploi sera réglé"    France : Retraite, "la convergence des luttes" Gilets jaunes-syndicats met Macron "sous pression"    Elections présidentielle et législatives en Namibie : Un pouvoir contesté    Littérature Lynda Chouiten, prix Assia Djebar : " Une valse est née, durant mon voyage à Vienne"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Exécutif veut réduire l'importation des kits CKD/SKD
Pour préserver les réserves de changes
Publié dans Liberté le 11 - 05 - 2019

Le gouvernement veut réduire la facture d'importation des kits CKD/SKD destinés au montage des voitures et des kits destinés à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et téléphones mobiles.
Le gouvernement a tenu, mercredi dernier, une réunion au cours de laquelle, le ministre des Finances a présenté un exposé sur les mesures à prendre pour réduire le déficit de la balance des paiements et la préservation des réserves de change à la lumière des résultats des travaux d'un comité composé de représentants des ministères des Finances, du Commerce et de l'Industrie. "Des décisions ont été prises portant notamment sur la réduction de la facture annuelle d'importation des kits CKD/SKD destinés au montage des véhicules de tourisme et des kits destinés à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et téléphones mobiles, et ce, en veillant au strict respect des cahiers des charges y afférents", indique un communiqué du Premier ministère.
Le ministre des Finances a été chargé de formuler des propositions applicables lors du prochain Conseil de gouvernement et relatives aux mesures susceptibles de réduire la facture d'importation des produits électroménagers et électroniques, ainsi que celle des téléphones portables. Pour rappel, le dispositif CKD/SKD a été mis en place pour développer une base industrielle dans diverses filières de production (électronique, électroménager et mécanique), développer la production et la sous-traitance, encourager les opérateurs économiques à élever les niveaux d'intégration et créer de l'emploi. Une soixantaine d'opérateurs économiques émargent à ce dispositif.
Dans le même contexte, les ministres des Finances et du Commerce ont été chargés d'élaborer une conception sur les mécanismes juridiques permettant au citoyen d'importer les véhicules d'occasion.
Cette décision signe l'échec de l'industrie automobile, qui a été présentée par les pouvoirs publics comme la locomotive de la relance industrielle. Soutenue ces dernières années par des restrictions des importations de véhicules et par une série d'incitations, l'industrie automobile algérienne repose uniquement sur les importations de kits automobiles assemblés. À l'inverse de ce qui était attendu du dispositif SKD/CKD, les importations n'ont cessé d'augmenter. Selon les Douanes, la facture d'importation des collections CKD, destinées à l'industrie automobile, a atteint près de 3 milliards de dollars en 2018, contre 1,67 milliard de dollars en 2017. Plusieurs experts estiment que ces collections feraient l'objet de surfacturation, ce qui pourrait expliquer les prix élevés des véhicules montés en Algérie, malgré les avantages fiscaux accordés. En 2017, le ministre de l'Industrie de l'époque avait même parlé "d'importations déguisées". Sur un autre plan, l'industrie de l'électronique et de l'électroménager a connu un regain d'activité grâce aussi aux mesures d'encouragement décidées par l'Etat. Le deuxième numéro de la revue Algérie Industrie, éditée par le ministère de l'Industrie, relève que plus de 5 millions d'appareils, tous types confondus, ont été produits en 2017, dont 1,4 million de téléviseurs et 1 million de réfrigérateurs. La filière a exporté pour 100 millions de dollars en 2018, contre 60 millions de dollars en 2017.
Meziane Rabhi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.