L'APLS poursuit le bombardement des sites militaires marocains pour le 23e jour consécutif    Mali: le colonel Malick Diaw élu à la tête du Conseil national de transition    2e journée de Ligue 1: le "syndrome" des nuls continue de plus belle    Premier League : Man United renverse West Ham. Benrahma a joué 20 minutes    Transport aérien : les vols commerciaux internationaux suspendus jusqu'à nouvel ordre    Aménagement prochain de 15 services d'urgences médio-chirurgicales à Alger    CAHIER DES CHARGES LIE A LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE : Le ministère de l'Industrie dément tout changement    Algérie-Italie : signature à Alger d'un mémorandum d'entente sur le dialogue stratégique    COMMENÇANTS IMPACTES PAR LE COVID-19 : Les conditions d'indemnisation fixées    EN VUE DE VENIR A BOUT DE CETTE PANDEMIE : L'Algérie appelle la communauté internationale à l'entraide    L'artiste M'hamed Bouhaddaj expose ses nouvelles œuvres à Tlemcen après 30 ans d'exil à l'étranger    Juventus: Paratici visé par une enquête pour l'examen d'italien truqué de Suarez    DGI: la souscription de la déclaration de l'impôt sur la fortune de 2020 prorogée à fin décembre courant    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    Fragile consensus politique en Libye    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Les «qui-tu-quistes» aux abois    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Le niveau des barrages en nette hausse    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Exécutif veut réduire l'importation des kits CKD/SKD
Pour préserver les réserves de changes
Publié dans Liberté le 11 - 05 - 2019

Le gouvernement veut réduire la facture d'importation des kits CKD/SKD destinés au montage des voitures et des kits destinés à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et téléphones mobiles.
Le gouvernement a tenu, mercredi dernier, une réunion au cours de laquelle, le ministre des Finances a présenté un exposé sur les mesures à prendre pour réduire le déficit de la balance des paiements et la préservation des réserves de change à la lumière des résultats des travaux d'un comité composé de représentants des ministères des Finances, du Commerce et de l'Industrie. "Des décisions ont été prises portant notamment sur la réduction de la facture annuelle d'importation des kits CKD/SKD destinés au montage des véhicules de tourisme et des kits destinés à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et téléphones mobiles, et ce, en veillant au strict respect des cahiers des charges y afférents", indique un communiqué du Premier ministère.
Le ministre des Finances a été chargé de formuler des propositions applicables lors du prochain Conseil de gouvernement et relatives aux mesures susceptibles de réduire la facture d'importation des produits électroménagers et électroniques, ainsi que celle des téléphones portables. Pour rappel, le dispositif CKD/SKD a été mis en place pour développer une base industrielle dans diverses filières de production (électronique, électroménager et mécanique), développer la production et la sous-traitance, encourager les opérateurs économiques à élever les niveaux d'intégration et créer de l'emploi. Une soixantaine d'opérateurs économiques émargent à ce dispositif.
Dans le même contexte, les ministres des Finances et du Commerce ont été chargés d'élaborer une conception sur les mécanismes juridiques permettant au citoyen d'importer les véhicules d'occasion.
Cette décision signe l'échec de l'industrie automobile, qui a été présentée par les pouvoirs publics comme la locomotive de la relance industrielle. Soutenue ces dernières années par des restrictions des importations de véhicules et par une série d'incitations, l'industrie automobile algérienne repose uniquement sur les importations de kits automobiles assemblés. À l'inverse de ce qui était attendu du dispositif SKD/CKD, les importations n'ont cessé d'augmenter. Selon les Douanes, la facture d'importation des collections CKD, destinées à l'industrie automobile, a atteint près de 3 milliards de dollars en 2018, contre 1,67 milliard de dollars en 2017. Plusieurs experts estiment que ces collections feraient l'objet de surfacturation, ce qui pourrait expliquer les prix élevés des véhicules montés en Algérie, malgré les avantages fiscaux accordés. En 2017, le ministre de l'Industrie de l'époque avait même parlé "d'importations déguisées". Sur un autre plan, l'industrie de l'électronique et de l'électroménager a connu un regain d'activité grâce aussi aux mesures d'encouragement décidées par l'Etat. Le deuxième numéro de la revue Algérie Industrie, éditée par le ministère de l'Industrie, relève que plus de 5 millions d'appareils, tous types confondus, ont été produits en 2017, dont 1,4 million de téléviseurs et 1 million de réfrigérateurs. La filière a exporté pour 100 millions de dollars en 2018, contre 60 millions de dollars en 2017.
Meziane Rabhi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.