Les centres régionaux de la télévision et autres médias sont à même de consolider l'information de proximité    «Nous sommes tous oranais»    Saisie de 7.215 comprimés psychotropes    SIRAT (MOSTAGANEM) : Une unité de transformation de plastique ravagée par le feu    GAID SALAH AFFIRME : Tebboune est apte à mener l'Algérie vers un avenir meilleur    LA WILAYA A ECHAPPE A UNE FORTE PRESSION DURANT L'ETE GRACE AU MAO : Gaspillage d'eau potable à Mascara    LOGEMENTS LPA A ORAN : La longue attente des souscripteurs    SIDI BEL ABBES : 942 infractions et retrait de 492 permis de conduire    SOVAC dément avoir été suspendu par Volkswagen    Mohamed Yamani annonce son retrait du mouvement sportif national    Real : Zidane évoque la situation de Gareth Bale    Soutien au peuple sahraoui: le Polisario salue la solidarité de la société civile belge    Coupe arabe/MCA-Al-Quwa Al-Jawiya: le "Doyen" vise les quarts sur fond de crise    Tunisie: difficulté à former un nouveau gouvernement, les partis divisés    Le service VTC Yassir au cœur d'une polémique    Le RCD dénonce, le TAJ et l'ANR s'en félicitent    Quel sort pour le FLN ?    Pas de grands changements en décembre    L'épilogue, ce lundi !    Quelque 5 000 fonctionnaires régularisés    Le début d'une nouvelle phase ?    Boris Johnson veut faire le Brexit et rassembler le pays    Poursuite du démantèlement du régime d'Al-Bachir    Le mouvement associatif s'impatiente et interpelle le P/APW    Arrestation de 2 dealers recherchés à El Kala    Cake aux thon et câpres    Liban: des dizaines de blessés dans des heurts entre policiers et manifestants    ACTUCULT    Projet de traduction de plusieurs textes de la littérature populaire    L'exil et l'histoire, de l'Algérie au Moyen-Orient    Des souverains et chefs d'Etat félicitent le président élu Tebboune    Dialogue, constitution, loi électorale: Tebboune dévoile ses priorités    Entre 4 et 6 nouveaux cas d'hépatite A chaque jour: L'hygiène et l'eau des colporteurs pointés du doigt    WA Tlemcen: Tout est rentré dans l'ordre    L'Algérien Ryad Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    Inscription de la musique gnaoua    Une statue de Ramsès II retrouvée près de Memphis    La journée décisive du jeudi 12 décembre    Publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Près d'un milliard de dollars dépensé en trois mois
IMPORTATION DES KITS SKD ET CKD DESTINéS AU MONTAGE AUTOMOBILE
Publié dans Liberté le 16 - 05 - 2019

La facture d'importation des kits SKD et CKD, destinés au montage des véhicules, a explosé durant le premier trimestre de l'année en cours. Selon les Douanes algériennes, la facture a atteint 920,86 millions de dollars, soit une augmentation de 21,41% par rapport à l'année 2018 où l'Algérie avait importé pour un montant de 758,47 millions de dollars de collections SKD et CKD.
Cette augmentation a notamment touché les véhicules de transport de personnes et de marchandises et les pièces de rechange servant à l'entretien des véhicules d'occasion, a indiqué la même source, qui révèle que ces importations de collections SKD ont augmenté de plus de 100%, en atteignant 226,63 millions de dollars durant les trois premiers mois de l'année, contre 105,81 millions de dollars à la même période de l'année 2018, soit une hausse de 120,82 millions de dollars (114,2%). Aussi, cette facture a été marquée par la hausse des importations des pièces détachées servant à l'entretien des véhicules d'occasion, qui se situe à 102,23 millions de dollars, contre 76,70 millions de dollars durant la même période de 2018, soit une hausse de 26,53 millions de dollars (+33,29%). Bien plus, cette tendance haussière a concerné aussi les importations de tracteurs, qui ont atteint 59,17 millions de dollars, contre 46,80 millions de dollars en 2018, soit une augmentation de 26,43%.
En revanche, le montant de l'importation des collections SKD utilisées dans le montage des véhicules légers a atteint 694,23 millions de dollars, contre 652,66 millions de dollars à la même période de l'année précédente, soit une hausse de près de 41,6 millions de dollars (+6,37%).
Malgré une année (2018) essentiellement marquée par la hausse de la facture d'importation des kits SKD et CKD, le gouvernement algérien n'a pris aucune précaution, encore moins une décision pour rappeler à l'ordre les constructeurs pour miser sur un tissu de sous-traitance à même de contribuer à la baisse des dépenses en devises. On s'en souvient, en 2018, la facture globale des collections CKD-SKD s'était établie à 3,73 milliards de dollars contre 2,2 milliards de dollars en 2017, en hausse annuelle de
1,53 milliard de dollars (+70%), pour le montage de 180 000 unités, tous types de véhicules confondus, en produits finis. Durant la même année, l'Algérie n'avait produit que 4 500 véhicules industriels.
Cet état de fait a poussé le gouvernement à prendre, lors de son dernier conseil, des décisions pour limiter les importations afin de réduire le déficit de la balance des paiements et préserver les réserves de changes. Entre autres décisions rendues publiques, la réduction des importations des collections SKD et CKD destinées au montage des voitures touristiques, mais aussi celles destinées à l'assemblage des produits électroménagers, et l'élaboration d'une démarche portant sur les mécanismes juridiques qui permettraient au citoyen d'importer les véhicules d'occasion, c'est-à-dire de moins de trois ans.

F. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.