ARRIVES AU PORT DE MOSTAGANEM EN 2019 : L'usine Tahkout demande le déblocage de sa marchandise    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    Zetchi écarté de la photo souvenir    AIN TEMOUCHENT : Un train de voyageurs percute un semi-remorque    «Le meilleur moyen de procurer de la joie au peuple est de gagner des titres»    Officiel : Bennacer à Milan pour la visite médicale !    Loukal appelle L'OFID à poursuivre ses efforts    Les auteurs du cambriolage neutralisés    Résultats du BAC : Session de juin 2019 à Aïn Témouchent    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    Zinédine Zidane félicite l'Algérie    Renard, c'est fini !    L'Algérie dans le groupe A avec le pays hôte    Djemaï boude ?    Un dialogue, deux approches    Un calvaire quotidien pour les populations    Un jeune de 18 ans meurt noyé à Oued Fragha    Des habitants de Kendoula ferment la route    L'autre casse-tête pour le gouvernement    ACTUCULT    Le faux débat sur les langues en Algérie    "La présidentielle a pour vocation de désigner un autre potentat"    L'intruse    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Le dialogue politique au point mort    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    Plus de 7530 microentreprises créées    Le calvaire des usagers à Draâ Ben-Khedda    Les travailleurs de l'ADE menacent de couper l'eau    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    France : Un quai baptisé Josette et Maurice Audin à Aubervilliers    Bouira : Hausse des piqûres de scorpions    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Guterres appelle à des partenariats plus forts pour les transitions post-conflits    La liste des accusations s'élargit    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Wilaya d'Alger: Large campagne de nettoiement des cités des communes d'El Harrach    Lac Tchad : Boko Haram continue à faire des morts et des milliers de réfugiés    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hausse de la facture d'importation des kits CKD-SKD
Montage automobile
Publié dans Le Midi Libre le 16 - 05 - 2019

L'Algérie a importé pour 920,86 millions dollars de kits (CKD-SKD) destinés au montageautomobile durant le 1er trimestre 2019,contre 758,47 millions de dollars à la mêmepériode de 2018, soit une hausse de plus de21,41 %, a appris l'APS auprès
L'Algérie a importé pour 920,86 millions dollars de kits (CKD-SKD) destinés au montageautomobile durant le 1er trimestre 2019,contre 758,47 millions de dollars à la mêmepériode de 2018, soit une hausse de plus de21,41 %, a appris l'APS auprès
de laDirection générale des Douanes (DGD).Ainsi, le montant de l'importation des collectionsSKD utilisées dans le montage des véhicules légers ont atteint 694,23 millions dedollars au 1er trimestre 2019, contre 652,66millions de dollars à la même période decomparaison de 2018, soit une hausse de prèsde 41,6 millions de dollars (+6,37 %), a préciséla direction des études et prospectivesdes Douanes (DEPD).
Pour leur part, lesimportations de collections SKD, destinées au montage des véhicules de transport de personneset de marchandises, ont augmenté deplus de 100 %, en atteignant 226,63 millionsde dollars durant les trois premiers mois del'année, contre 105,81 millions de dollars à lamême période de comparaison, soit une hausse de 120,82 millions de dollars (114,2%). Par ailleurs, les importations des piècesdétachées servant à l'entretien des véhiculesd'occasion, ont augmenté à 102,23 millionsde dollars au 1er trimestre 2019, contre 76,70millions de dollars durant la même période de2018, soit une hausse de 26,53 millions dedollars (+33,29 %). Cette tendance haussièrea concerné, aussi la facture des importationsdes tracteurs, qui a atteint 59,17 millions dedollars, contre 46,80 millions de dollars, soitune augmentation de 26,43 %.
D'importantes décisions pour réduire les coûts d'importation
En 2018, la facture globale d'importation des collections CKD-SKD destinées au montagede véhicules (de tourisme et utilitaires) et l'importation des véhicules de Transport de Personnes et de Marchandises (produits finis) s'est chiffrée à plus de 3,73 milliards de dollars en 2018, contre 2,2 milliards de dollars en 2017, en hausse annuelle de 1,53 milliard de dollars (+70 %). Le montage local des véhicules a réalisé une production de 180.000 véhicules de tourisme en 2018 (contre 110.000 en 2017) et 4.500 véhicules industriels en 2018.
La poursuite de la hausse des importations des kits CKD-SKD, notammentdurant les dernières années, a incité le gouvernement à prendre des décisions pour limiterles importations afin de réduire le déficitde la balance des paiements et préserver lesréserves de change. En effet, des décisions"importantes" ont été prises, le 8 mai dernier,lors d'une réunion du Conseil du gouvernement. Ces décisions visent, essentiellement,la réduction de la facture d'importation deskits CKD-SKD destinés au montage des voiturestouristiques, et ceux destinés à la fabricationdes produits électroménagers.Cette réunion lors de laquelle le ministre des Finances a présenté un exposé sur "lesmesures à prendre pour réduire le déficit dela balance des paiements et la préservationdes réserves de change", intervient dans lecadre des travaux d'un comité composé dereprésentants des ministères des Finances, duCommerce et de l'Industrie. Lors de cette réuniondes
décisions ont été prises portantnotamment sur la réduction de la factureannuelle d'importation des kits CKD-SKDdestinés au montage des voitures touristiques, ainsi que des kits destinés à la fabricationdes produits électroménagers, électroniqueset téléphones mobiles, avec le respectstrict des cahiers des charges y afférents, précisele communiqué. Le ministre des Finances a été chargé de formulerdes propositions concrètes et pratiques,applicables lors du prochain conseil du gouvernement, relatives aux mesures susceptiblesde réduire la facture d'importation des produits électroménagers et électroniques ainsi que des téléphones portables. Dans le même contexte, les ministres des Finances et du Commerce ont été chargés d'élaborer une conception sur les mécanismes juridiques permettant au citoyen d'importer les véhicules d'occasion
de laDirection générale des Douanes (DGD).Ainsi, le montant de l'importation des collectionsSKD utilisées dans le montage des véhicules légers ont atteint 694,23 millions dedollars au 1er trimestre 2019, contre 652,66millions de dollars à la même période decomparaison de 2018, soit une hausse de prèsde 41,6 millions de dollars (+6,37 %), a préciséla direction des études et prospectivesdes Douanes (DEPD).
Pour leur part, lesimportations de collections SKD, destinées au montage des véhicules de transport de personneset de marchandises, ont augmenté deplus de 100 %, en atteignant 226,63 millionsde dollars durant les trois premiers mois del'année, contre 105,81 millions de dollars à lamême période de comparaison, soit une hausse de 120,82 millions de dollars (114,2%). Par ailleurs, les importations des piècesdétachées servant à l'entretien des véhiculesd'occasion, ont augmenté à 102,23 millionsde dollars au 1er trimestre 2019, contre 76,70millions de dollars durant la même période de2018, soit une hausse de 26,53 millions dedollars (+33,29 %). Cette tendance haussièrea concerné, aussi la facture des importationsdes tracteurs, qui a atteint 59,17 millions dedollars, contre 46,80 millions de dollars, soitune augmentation de 26,43 %.
D'importantes décisions pour réduire les coûts d'importation
En 2018, la facture globale d'importation des collections CKD-SKD destinées au montagede véhicules (de tourisme et utilitaires) et l'importation des véhicules de Transport de Personnes et de Marchandises (produits finis) s'est chiffrée à plus de 3,73 milliards de dollars en 2018, contre 2,2 milliards de dollars en 2017, en hausse annuelle de 1,53 milliard de dollars (+70 %). Le montage local des véhicules a réalisé une production de 180.000 véhicules de tourisme en 2018 (contre 110.000 en 2017) et 4.500 véhicules industriels en 2018.
La poursuite de la hausse des importations des kits CKD-SKD, notammentdurant les dernières années, a incité le gouvernement à prendre des décisions pour limiterles importations afin de réduire le déficitde la balance des paiements et préserver lesréserves de change. En effet, des décisions"importantes" ont été prises, le 8 mai dernier,lors d'une réunion du Conseil du gouvernement. Ces décisions visent, essentiellement,la réduction de la facture d'importation deskits CKD-SKD destinés au montage des voiturestouristiques, et ceux destinés à la fabricationdes produits électroménagers.Cette réunion lors de laquelle le ministre des Finances a présenté un exposé sur "lesmesures à prendre pour réduire le déficit dela balance des paiements et la préservationdes réserves de change", intervient dans lecadre des travaux d'un comité composé dereprésentants des ministères des Finances, duCommerce et de l'Industrie. Lors de cette réuniondes
décisions ont été prises portantnotamment sur la réduction de la factureannuelle d'importation des kits CKD-SKDdestinés au montage des voitures touristiques, ainsi que des kits destinés à la fabricationdes produits électroménagers, électroniqueset téléphones mobiles, avec le respectstrict des cahiers des charges y afférents, précisele communiqué. Le ministre des Finances a été chargé de formulerdes propositions concrètes et pratiques,applicables lors du prochain conseil du gouvernement, relatives aux mesures susceptiblesde réduire la facture d'importation des produits électroménagers et électroniques ainsi que des téléphones portables. Dans le même contexte, les ministres des Finances et du Commerce ont été chargés d'élaborer une conception sur les mécanismes juridiques permettant au citoyen d'importer les véhicules d'occasion


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.