La pandémie a fait plus de 1.182.000 décès dans le monde    Amendement/ constitution: plus de 24 millions d'électeurs appelés aux urnes ce dimanche    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Oum El Bouaghi: plus de 10.000 objets racontent la Guerre de libération au musée du moudjahid    Référendum sur l'amendement de la Constitution: début du scrutin dans les zones éloignées de la wilaya de Nâama    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    Neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    Triciti tueur de chroniques!    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Victoire en amical devant le NAHD    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Blocage    Pôles d'excellence    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le procès ajourné au 19 juin
Affaire Kamel Chikhi et les 12 fonctionnaires de l'urbanisme et de la conservation foncière
Publié dans Liberté le 23 - 05 - 2019

Le premier procès de l'importateur de viande et promoteur immobilier, Kamel Chikhi, qui devait s'ouvrir hier au tribunal de Sidi M'hamed, a été reporté au 19 juin à la demande de sa défense. Kamel Chikhi, surnommé "le Boucher", en référence à son activité professionnelle initiale, a comparu devant le magistrat, Bensalem Abdelrrezek, en compagnie de douze fonctionnaires des services de l'urbanisme et de la conservation foncière pour répondre des chefs d'inculpation de "corruption, trafic d'influence et réception d'indus cadeaux".
Quelques minutes avant le début de l'audience, Kamel Chikhi est apparu le premier, l'allure bien soignée, suivi des autres détenus. Une cacophonie a régné à ce moment-là dans la salle provoquée par les familles des accusés qui voulaient s'approcher d'eux pour prendre de leurs nouvelles.
Après un bref échange engagé entre le collectif de la défense et le magistrat, ce dernier a annoncé l'ajournement du procès. "Ce sont principalement les membres de la défense de Kamel Chikhi qui ont souhaité ce report après le Ramadhan pour préserver les intérêts de leur mandant et l'ensemble des détenus dont certains sont malades et d'autres dans un état fébrile", a déclaré Fateh Touati, l'un des avocats du promoteur immobilier.
Dans cette affaire sont impliqués des chefs des services de l'urbanisme de Kouba, d'Aïn Benian, d'Hydra, de Draria et de Chéraga, des contrôleurs fonciers de Bouzaréah, d'Hussein-Dey, deux contrôleurs de la conservation foncière d'Hussein-Dey, un fonctionnaire de la conservation foncière de Bouzaréah et un architecte de la Direction de l'urbanisme d'Alger. Pour constituer ce dossier à charge, le juge d'instruction s'est basé sur les enregistrements vidéo des caméras de surveillance installées dans le bureau du magnat de l'immobilier, ainsi que sur une longue liste de conversations téléphoniques. Il est arrivé à la conclusion que les mis en cause ont aidé Kamel Chikhi à obtenir des permis d'extension, à acquérir des assiettes foncières et à ériger des étages supplémentaires en contournant la loi. Les investigations judiciaires ont concerné une vingtaine de projets immobiliers dans la capitale dont certains sont achevés et d'autres encore en chantier.
Mais des membres des familles des détenus présents hier à l'audience ont dénoncé une procédure d'inculpation "expéditive qui s'est appuyée parfois sur une simple visite de courtoisie filmée dans le bureau de Kamel Chikhi".
Deux autres volets de l'affaire le Boucher sont toujours en instruction. Il s'agit des investigations judiciaires autour de la saisie de 701 kg de cocaïne, le 29 mai dernier, au port d'Oran impliquant Kamel Chikhi, ses deux frères, un de ses associés, son directeur commercial et un agent, placés sous mandat de dépôt en juin dernier pour "importation, commerce, distribution de drogue et blanchiment d'argent". L'autre dossier implique six autres accusés auxquels Chikhi aurait prêté ou remis d'importantes sommes d'argent en échange de divers services et passe-droits, à savoir le fils de l'ancien Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, le chauffeur personnel de l'ex-DGSN, Abdelghani Hamel, le fils d'un ancien wali de Relizane, l'ex-président de l'APC de Ben Aknoun, le procureur de Boudouaou, ainsi que son adjoint.

N. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.