Des aliments sains à consommer avant de faire du sport    Aïn Témouchent : Le flou entoure la centrale électrique de Terga    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Juventus : Ronaldo déterminant pour la signature de De Ligt ?    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Le coup de com de D. Trump    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    Affaire KIA: Youcef Yousfi auditionné par la Cour suprême    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Groupe F : Ghana-Bénin, aujourd'hui à 21h00: Les Black Stars à la recherche de leur passé    Tébessa: Cinq personnes écrouées pour une affaire de 730 milliards    SDC-Sonelgaz de Tlemcen: Le président de la commission des marchés publics devant la justice    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    L'ARBRE DESSECHE    Le drapeau    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    APN : Examen de la levée de l'immunité parlementaire de Boudjemaa Talaï    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Fiba-Afrique : Le Mozambicain Anibal Manave nouveau président    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Raison d'Etat    Un fonctionnaire de la direction de l'Action locale arrêté en flagrant délit de corruption    Protection des plages contre la pollution    Les moustiques posent un problème de santé publique pour les habitants    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Forum des chefs d'entreprises (FCE): Mohamed Sami Agli élu nouveau président    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    Levée de l'immunité parlementaire du député Boudjemaa Talai et du sénateur Amar Ghoul    L'Etat à la rescousse    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Un médecin placé en détention provisoire    Baisse "importante" des quantités en mai 2019    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    L'Algérien Toufik Hamoum à latête d'un conseil technique de l'Unesc    L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La commission de recours décide de faire rejouer la rencontre
Coup de théâtre dans l'Affaire du match IRBBM-SCAD
Publié dans Liberté le 23 - 05 - 2019

Révélée par Liberté dans son édition de lundi dernier, l'affaire de la rencontre IRBBM/SCAD a connu un dénouement inattendu, dans la mesure où la commission fédérale de recours de la FAF, présidée par M. Belkherroubi, assisté par Mohamed Guernouz, président de la ligue régionale de Blida, et Rachid Oukali, président de la ligue de wilaya d'Alger, a pris la décision de faire rejouer le match, apprend-on de sources proches de la FAF.
En effet, ladite commission a désavoué les deux délégués du match qui n'ont pas mentionné les faits tels qui se sont déroulés sur le terrain, ils ont complètement failli à leur mission en transmettant des rapports complaisants, pleins de mensonges et de contradictions, ce qui a poussé la commission à occulter les deux rapports pour s'inspirer par ceux élaborés par la Gendarmerie nationale, qui ont identifié les supporters ayant envahi le terrain à la mi-temps, alors que les délégués ont mentionné "des gens étrangers" sans identifier réellement ceux qui ont envahi la pelouse. Cette décision a aussi démontré que la commission de discipline de la ligue interrégions n'a pas fait son travail convenablement, d'où sa précipitation à rendre un verdict qui ne reflète guère la réalité des incidents ayant émaillé cette rencontre. Ainsi, la notification de cette décision à rejouer le match a été transmise par la commission fédérale de recours de la FAF aux deux clubs, lundi, qui mentionne "Affaire n°69 de la rencontre IRB Bou-Medfaa/SCAD du 22/4/2019. Attendu qu'en date du 29/4/2019 le club de Bou Medfaa a fait appel d'une décision de discipline de la ligue interrégions statuant comme suit : Match perdu par pénalité pour l'équipe de l'IRB Bou-Medfaa pour en attribuer le gain à l'équipe du SCAD qui marque trois points. Deux matchs à huis clos plus une amende de 30 000 DA à Bou-Medfaa pour envahissement de terrain entraînant l'arrêt définitif de la partie", lit-on sur la copie en notre possession et poursuit : "Après examen de la feuille de match, après étude des rapports des commissaires au match, après études des pièces versées au dossier, après examen des rapports du service d'ordre, après visionnage des CD versés par les deux clubs, après avoir entendu les présidents des deux clubs. Attendu qu'après évaluation de tous les éléments du dossier de toutes les informations recueillies et au vu des contradictions relevées dans les différents rapports versés. Il apparaît à la commission fédérale de recours que pour préserver les droits de chacune des parties (IRBBM et SCAD) et prétendre à un traitement juste, égalitaire et raisonnable aussi bien pour l'IRBBM que pour SCAD (Aïn Defla)" mentionne encore le document, et la décision finale : "Il y a lieu de reprogrammer la rencontre que c'est à la décision la plus adaptée à la situation." Toutefois, le plus surprenant dans cette décision demeure l'énigmatique absence des sanctions contre les officiels (arbitre et délégués) comme le stipule la réglementation en vigueur.
Les arbitres toujours à l'index
À partir du moment où la commission de recours reconnaît implicitement que les officiels ont failli à leur mission, une sanction s'impose de facto. Il faut signaler que l'arbitre du match, M. Ibrir, n'a pas daigné répondre à la convocation de ladite commission pour l'auditionner et le confronter aux rapports de la Gendarmerie nationale, pour avoir sa version des faits du match qu'il a dirigé le 22 avril à Bou-Medfaa entre le club local IRBBM et SCAD dans le cadre de la dernière journée du championnat interrégions centre-ouest. Ce match a été arrêté à la mi-temps par l'arbitre M. Ibrir, assisté par MM. Chellali et Benaceur, en raison de l'envahissement du terrain par les supporters de Aïn Defla qui se sentaient en danger, d'où leur pénétration sur le terrain. Le comble dans cette affaire est que ni les délégués du match ni l'arbitre n'ont pu identifier les supporters qui ont pénétré sur le terrain en mentionnant sur les rapports "envahissement de terrain à la mi-temps par des inconnus". Les dirigeants de Bou-Medfaa ont fait valoir le rapport de la Gendarmerie nationale qui souligne que les supporteurs du club SCAD ont envahi le stade, en revanche les responsables du SCAD ont fait valoir eux aussi un rapport de la Gendarmerie nationale où il est mentionné que les supporters de Aïn Defla ont pénétré sur le terrain pour échapper aux violences qu'ils ont subies.
RACHID ABBAD


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.