Proposition de sortie de crise    Les mises en garde de Gaïd Salah    De nouveaux noms transmis à la Cour suprême    Louisa Hanoune reste en prison    Des opposants accusent Sidi Saïd de vouloir renouveler son mandat    Les solutions en dehors de la justice    Amar Ghoul rattrapé par "son" autoroute    La rapporteuse de l'ONU demande une enquête sur "MBS"    La Russie et la Chine opposées à l'initiative américaine    L'Egypte accuse l'ONU de vouloir politiser le décès    Un mois pour reconquérir les Pyramides !    L'EN rejoint son camp de base au Caire    Des arbitres européens pour superviser la VAR    Des finales explosives et des hommages    Le procès de Kamel Chikhi reporté au 3 juillet    Deux cas de triche    Un mort et trois blessés dans un accident de la route    Un étudiant palestinien poignardé par son compatriote    Les salariés dans le désarroi    Un secteur en quête de professionnalisation    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri convoqués par la justice    ACTUCULT    Le single de son album posthume depuis hier sur Youtube : Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Exposition de Nawel Harkat à Constantine    Une bien triste leçon égyptienne    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    MC Oran: Chérif El-Ouazzani grince déjà des dents    Quand les oligarques et leurs mentors auront rejoint la prison d'el harrach, que restera-t-il à entreprendre en toute urgence !    La Cour suprême ordonne le réexamen de l'affaire de l'autoroute Est-Ouest    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    De l'éthique du personnel politique    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel
il a prononcé un discours au 5e jour de sa visite à la 4e région militaire
Publié dans Liberté le 25 - 05 - 2019

Dans un nouveau discours prononcé jeudi au cinquième jour de sa visite à la 4e Région militaire, le vice-ministre de la Défense nationale et chef d'état-major de l'ANP, Ahmed Gaïd Salah, n'a, pour une fois, pas évoqué la question de la présidentielle du 4 juillet prochain, ni parlé des manifestations des vendredis ou encore des affaires judiciaires en cours de traitement par la justice.
Il s'est contenté de délivrer un seul message, en l'occurrence "l'engagement sincère de l'armée pour la préservation de l'Etat national et ses institutions républicaines, en adéquation avec les intérêts du peuple algérien et ses ambitions légitimes, et ce, conformément à ses missions constitutionnelles". Dans ce quatrième discours, à l'occasion de son déplacement à Ouargla, le chef d'état-major a, surtout, insisté sur les étapes franchies "pour la construction d'une armée puissante, respectée et prête à exécuter ses nobles missions en toutes circonstances" qui reflètent, selon lui, "tous les efforts consentis pour réunir tous les facteurs du progrès escompté, ainsi que le développement atteint à tous les niveaux organisationnel, d'équipement, matériel et d'infrastructure, dans le cadre d'un projet global". Pas un mot donc sur la question sur laquelle il était attendu à quelques heures de l'expiration du délai du dépôt de candidatures au niveau du Conseil constitutionnel. Pourtant, deux jours plus tôt, Gaïd Salah ne semblait pas renoncer à la tenue d'un scrutin présidentiel avant la fin de l'intérim du chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah. Il a même appelé à "accélérer la création et l'installation de l'instance indépendante pour l'organisation et la supervision des élections", tout en assurant n'avoir "aucune ambition politique mis à part celle de servir le pays conformément aux missions constitutionnelles". Il a aussi dénoncé "ceux qui veulent maintenir le pays dans l'impasse et le vide constitutionnel avec tous les risques et menaces que cela peut comporter". En ne revenant pas sur un sujet d'une actualité brûlante, le vice-ministre voulait-il éviter de se répéter ou était-il à court d'arguments ? D'autant que pour l'heure, aucun candidat sérieux ne semble émerger, au moment où la rue persiste à rejeter le scrutin et à réclamer une période de transition gérée par des personnalités au parcours irréprochable.
Hier, un peu partout dans le pays, les manifestants ont scandé encore une fois, à l'unisson, "Pas d'élection avec le gang (îssaba)" et réitéré leur revendication du départ de tous les pontes du système, soutenant qu'un scrutin avec les institutions et les hommes du président démissionnaire ne peut être réellement transparent.
Nissa H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.