Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Le Conseil de sécurité a la responsabilité de mettre fin à la colonisation du Sahara occidental    Coronavirus: 182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Grandiose marche nocturne à Akbou    Les Kabyles pour un bon résultat à Garoua    Manojlovic, nouvel entraîneur    Le MJS invalide l'élection de Labane    Le marché dans tous ses états    Super Ligue : Le Milan AC jette l'éponge et explique ses motivations    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Le Cnese fait peau neuve    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Evolution technologique    Paré pour l'aventure    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    Brahmia succède à Almas    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Le front social s'emballe    Installation d'un nouveau directeur des douanes    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    À LA MEMOIRE DES MARTYRS DU PRINTEMPS NOIR    Hausse au premier trimestre 2021    la liste des membres sélectionnés approuvée    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Pourquoi il faut rester vigilants    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    Cumul des mandats : Des membres du BF ont 7 jours pour choisir    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    Chlef: Les infrastructures seules ne font pas le tourisme    La tomate n'a pas partout le même goût    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    Marche pacifique à Béjaïa    La Turquie maintient le flou    Le FMI livre ses prévisions    Les oligarques sont-ils de retour?    Air Algérie vers le crash    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Retourner au plus vite aux urnes"
Gaïd salah hier à Tamanrasset
Publié dans Liberté le 30 - 05 - 2019

Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah a affirmé, mercredi, à Tamanrasset, que le dialogue doit aboutir à tous les moyens susceptibles de préserver la "légalité constitutionnelle" avec "le retour, au plus vite, aux urnes pour élire un nouveau président". Dans une allocution d'orientation prononcée à l'Ecole des cadets de la nation à Tamanrasset, au troisième jour de sa visite dans la 6e Région militaire, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah a souligné que "le dialogue doit aboutir à tous les moyens susceptibles de préserver la légitimité constitutionnelle, insistant sur l'impératif de retourner, au plus vite, aux urnes pour élire le président de la République dans le respect de la volonté populaire libre". "Il est certain que ceux qui tentent de retarder ce genre de démarches nationales méritoires, sont des personnes et des parties qui adoptent le principe de la bande et suivent ses porte-voix et ses apôtres dans une tentative de fourvoiement", a ajouté M. Gaïd Salah.
Le vice-ministre de la Défense a mis en garde, dans ce cadre, contre la dangerosité de la démarche de certains dans le sens de l'aggravation de la situation et du prolongement de la crise, estimant que "celui qui y a recours est celui qui s'emploie intentionnellement à propager les rumeurs, les fausses informations et les mensonges d'une manière continue via plusieurs supports médiatiques et il ne peut, en aucun cas, contribuer à la création d'un climat propice à l'entente mutuelle, voire à un dialogue serein et rationnel". "Cela signifie — poursuit le vice-ministre de la Défense nationale — que celui qui se livre à ces pratiques est contre la tenue d'un dialogue sérieux, car, a-t-il ajouté, il s'agit là de visées loin d'être innocentes et dont les conséquences seront assumées par leurs auteurs devant Allah, le peuple et l'histoire." Ces personnes "empruntent cette voie, quand bien même elles auraient pu avoir davantage de crédibilité en mettant l'accent sur la transmission d'événements réels au lieu de recourir à la désinformation de l'opinion publique en fomentant des mensonges et des scenarii irréels et infondés attribués à des personnalités et centres de prise de décision". "Tout cela procède de l'existence de plans ficelés ayant été élaborés avec une extrême perfidie, en vue de jeter le doute sur tout acte visant à apaiser et rassurer le peuple algérien et œuvrer à trouver les solutions idoines à la crise actuelle que traverse le pays. Car le but est évident, à savoir barrer la route à toute issue à la crise et retarder toute démarche bien intentionnée et nationaliste pour le dialogue et la concertation entre les différentes parties", a ajouté le vice-ministre.
Le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah a ajouté qu'"afin de réduire à l'échec toutes les démarches non constructives et décourageantes, le peuple algérien est appelé aujourd'hui à aller de l'avant avec son armée à l'effet de relever tous les défis rencontrés et faire montre d'allégeance, toute l'allégeance à la patrie, car celle-ci requiert la mobilisation de tous, chacun dans son domaine et champ de responsabilité, notamment dans le secteur de l'information, avec toutes ses déclinaisons, qui est appelé à se mobiliser au service de l'Algérie". Il a estimé, à ce titre, que "les médias se doivent d'être un miroir des revendications effectives et véritables du peuple algérien et sont appelés à dire la vérité et à transmettre les revendications du peuple en toute objectivité et en toute franchise, sans déformation, falsification, exploitation ni utilisation à des fins autres que le service de la patrie, car les intérêts matériels ne peuvent aucunement se substituer à la patrie, étant donné que ceux-ci disparaissent et que l'Algérie survit".

R. N./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.