Djerad: lutter contre la bureaucratie pour "un avenir meilleur"    Séisme à Mila: plus de 3.100 constructions inspectées à travers les zones sinistrées    Installation de la nouvelle présidente et du nouveau procureur général à la Cour d'Ain Temouchent    Huit ans de prison ferme contre Wassiny Bouazza    Foot: les clubs contestataires de la LNFA et de la LIRF introduisent des recours    ECOLE SUPERIEURE DE LA GN DE ZERALDA : Sortie de la 07ème promotion d'officiers    Affaire de l'enregistrement sonore: liberté provisoire pour Nassim Saâdaoui    Le procès de Baha Eddine Tliba reporté    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent le vaccin    Quatre walis testés positif au coronavirus    495 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    En attendant l'ouverture des plages, les estivants envahissent la Corniche oranaise    Les habitants de Jijel redécouvrent la splendeur de la nature loin des plages    REOUVERTURE GRADUELLE DES PLAGES : Toutes les conditions sont réunies à Mostaganem    COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    Pléthore de modèles d'ici 2022    10 millions de ventes pour RAV4    «L'Algérie fait face à des tentatives de déstabilisation»    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    Benbouzid n'exclue pas un reconfinement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trump accuse l'Iran d'attaques dans la mer d'Oman
Deux pétroliers ont été touchés
Publié dans Liberté le 15 - 06 - 2019

L'attaque contre deux navires, dont un appartient à une entreprise nipponne, intervient en pleine visite à Téhéran du Premier ministre japonais Shinzo Abe.
La tension est montée hier d'un cran entre les Etats-Unis et l'Iran, accusé par Washington d'être derrière l'attaque jeudi de deux pétroliers au large de la mer d'Oman, dans un contexte de crise entre Téhéran et les pays du Golfe. "L'Iran a fait ceci", a déclaré hier le chef d'Etat américain Donald Trump, en s'appuyant sur des vidéos fournies par le Pentagone. "Le gouvernement des Etats-Unis estime que la République islamique d'Iran est responsable des attaques de ce jour en mer d'Oman", avait déjà accusé le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo lors d'une allocution solennelle, ont rapporté les agences de presse et les médias américains. Mais l'Iran a formellement démenti ces accusations, par la voix de de son chef de la diplomatie Mohamed Jawad Zarif. "Le mot suspicieux ne suffit pas à décrire ce qui transpire apparemment" de ces "attaques" contre des tankers liés au Japon survenues alors que le Premier ministre japonais rencontrait le leader de la Révolution islamique à Téhéran, a réagi à chaud jeudi M. Zarif sur Twitter. "Que les Etats-Unis aient immédiatement sauté sur l'occasion pour lancer des allégations contre l'Iran sans le début d'une preuve fondée ou circonstancielle fait apparaître en pleine lumière le fait que Washington et ses alliés arabes sont passés au plan B: celui du sabotage diplomatique... et du maquillage de son ‘Terrorisme Economique' contre l'Iran", a encore écrit hier M. Zarif. "Je vois cela comme allant à l'encontre des approches et des efforts régionaux et internationaux pour réduire les tensions dans la région", a souligné Abbas Moussavi, porte-parole du MAE iranien, a rapporté l'agence de presse iranienne IRNA. En visite au Kirghizstan, le président iranien Hassan Rohani a lui accusé les Etats-Unis "de représenter une grave menace à la stabilité dans la région et dans le monde, en violant toutes les règles internationales". Les Gardiens de la Révolution étaient "la force la plus proche du lieu de l'incident et l'Iran a été le premier à se rendre sur place pour sauver les équipages", a réagi Press TV, la chaîne d'information en anglais de la télévision d'Etat iranienne, sur Twitter. Le Commandement central américain a publié une vidéo de ce qu'il présente comme l'accostage d'un des tankers par une vedette rapide des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique du régime iranien, qui retire une mine non explosée de la coque du pétrolier. Pour rappel, les premier bateau touché appartient à un armateur chypriote d'origine norvégienne, tandis que le deuxième est la propriété d'une entreprise japonaise. Les autorités maritimes norvégiennes ont fait état de trois explosions à bord du Front Altair, propriété de la compagnie Frontline, cotée à la Bourse d'Oslo, et qui transportait du naphta. L'incendie provoqué par les explosions a été éteint, a indiqué Frontline hier en soulignant que les 23 membres d'équipage secourus par l'Iran étaient en route pour le port iranien de Bandar Abbas avant leur rapatriement. Le second navire, le Kokuka Courageous, un méthanier, a essuyé des tirs et sa cargaison est intacte, selon son opérateur japonais, Kokuka Sangyo. Le navire et les 21 membres d'équipage secourus par l'US Navy, étaient en route pour le port de Khor Fakkan aux Emirats. Selon le patron de la société propriétaire du tanker, l'équipage a signalé avoir vu un "objet volant" viser l'embarcation. "Puis il y a eu une explosion". Les deux attaques n'ont pas été revendiquées.

LYès Menacer


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.