Azzedine Mihoubi nouveau SG du RND    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Un pétrolier algérien contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Un accueil triomphal aux champions d'Afrique    Savoir goûter à la vie    Equipe nationale: Une progression remarquable    Un mort et deux blessés sur le 4ème périphérique    Bouira: 49,99% le taux de réussite au baccalauréat    Une locomotive calcinée et près de 7 hectares de chaumes ravagés par les flammes    Le festival de la chanson oranaise revient    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Initiative du Forum de la Société civile : Un panel pour piloter un dialogue national    Coïncidant avec la finale de la CAN : Les marches populaires dans une ambiance de stade    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    CAN-2019: En fête, l'Algérie championne d'Afrique 29 ans après    Distinction : L'Algérien Bennacer élu meilleur joueur du tournoi    Ambiance : Alger en "feu" fête la deuxième étoile continentale des "Verts"    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Alger: 90 établissements hôteliers réceptionnés au cours des 3 prochaines années    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    Hadj Ghermoul libéré    Quatre narcotrafiquants arrétés    Prés de 30 millions de dollars en 5 mois    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    L'onction qui trahit la manœuvre ?    Pas de représentant algérien à la CAF    Arrestation des voleurs de portables en série    Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    Téhéran évoque des "accusations délirantes"    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    sortir ...sortir ...sortir ...    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Un navet en salade    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le groupe Haddad obligé de faire des concessions financières
Opération de rachat de l'USMA
Publié dans Liberté le 16 - 06 - 2019

Selon nos informations, l'investisseur potentiel auquel le communiqué de la direction du club fait allusion n'est pas l'ex-président de la FAF, Mohamed Raouraoua, annoncé comme futur président avec l'appui d'un groupe industriel qatari.
Dans un communiqué publié sur son site officiel, la direction de l'USMA a apporté certaines précisions concernant l'avenir du club après la décision de la famille Haddad, propriétaire, de céder ses parts, soit 93% du capital. "Suite aux rumeurs lancées à travers les réseaux sociaux, affirmant que l'entreprise actionnaire majoritaire de la SSPA-USMA, l'ETRHB, a changé d'avis en décidant de rester à l'USMA après avoir assuré sa décision de vendre ses actions, la direction du club tient à démentir ses informations. À travers ce communiqué officiel, le Groupe ETRHB réitère sa volonté de céder ses actions en raison de son incapacité à poursuivre sa gestion de l'USMA. Ainsi, les actionnaires majoritaires de l'USMA affirment une nouvelle fois qu'ils sont disposés à quitter le club, dès qu'un repreneur se présente officiellement, et affirment que les portes du stade sont ouvertes aux intéressés. Aussi, l'ETRHB promet de faciliter l'opération de la vente de ses actions au futur repreneur, tout en respectant les lois et règlements de la transaction, et ce en toute transparence", souligne le communiqué. Et d'ajouter : "L'assemblée générale de la SSPA-USMA se tiendra ce mardi 18 juin, l'occasion d'ouvrir le capital de la société, et avancer dans l'opération de la vente des actions de l'ETRHB si un investisseur se manifeste officiellement. La direction de l'USMA profite de cette occasion pour préciser que Abdelbasset Zaim, qui a déclaré vouloir racheter des parts de la SSPA USMA, ne s'est pas présenté officiellement. L'actionnaire majoritaire du club ainsi que le conseil d'administration souhaitent la bienvenue à toute personne intéressée. Un seul investisseur s'est renseigné sur cette opération, le club annoncera l'identité de cette entreprise une fois les négociations deviennent officielles, l'entreprise ETRHB lui a d'ailleurs promis de faciliter la vente et de faire en sorte que l'opération se fasse le plus rapidement possible. Il est à rappeler au final, que les chiffres des dettes avancées sur les réseaux sociaux et la presse sont faux et exagérés." Selon nos informations, l'investisseur auquel le communiqué fait allusion n'est pas l'ex- président de la FAF, Mohamed Raouraoua, annoncé comme futur président du club avec l'appui d'un groupe industriel qatari. Cependant, il reste clair que l'opération de rachat de l'USMA sera compliquée, voire impossible à moins que la famille Haddad décide de faire des concessions. Quand on sait que le club traîne un déficit annuel de 40 milliards de centimes, depuis au moins neuf ans, soit depuis l'arrivée des Haddad, et que l'ETRHB réclame un minimum de 200 milliards prêté à la société SSPA-USMA, l'on voit un investisseur pointer le bout de son nez sans aucune garantie de rentabilité. La seule solution, c'est de voir le groupe Haddad faire des concessions énormes sur le plan financier ou le céder au club sportif amateur (CSA) à un prix raisonnable. Cela permettrait ensuite à la famille usmiste de créer une nouvelle société sur de nouvelles bases.

SAMIR LAMARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.