Zones d'ombre : près de 12.000 projets de développement enregistrés avec une enveloppe de plus de 200 milliards DA    Un protocole sanitaire préventif dans les établissements scolaires, universitaires et de formation    Covid-19: 488 nouveaux cas, 377 guérisons et 8 décès    Khaled Drareni n'a jamais été détenteur de la carte de presse professionnelle    Des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du président Tebboune    El Tarf: installation du nouveau procureur général de la Cour de justice    L'ONU appelée à trouver une solution juste et définitive à la question sahraouie    Réunion FIFA-CAF consacrée à la préparation du retour des activités footballistiques    Ressources en eau: la nouvelle loi relative à l'eau fin prête    Prix Katara pour le roman et l'art plastique: des plasticiens algériens primés    Quand la sardine prend des ailes    Rénover et démystifier le "contrôle" pour optimiser la gestion locale    Hausse de la production à Chlef    Le procès Tliba reporté au 2 septembre    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    Kamala Harris comme colistière de Joe Biden    Nouvelle agression militaire israélienne contre Gaza    L'Algérie parmi les premiers pays à avoir dépêché une délégation médicale et des aides au Liban    Tebboune accuse !    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    Nivellement par le bas, suite et pas fin !    Pour Toko-Ekambi «tout est possible sur un match»    Boudebouz écarté du stage de Dinard    Ali Haddad transféré vers la prison de Tazoult    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    La traque d'un "sulfureux" général    La direction de l'éducation rassure    14 nouveaux départs de feu déclarés    Vers le report de la rentrée    La drôle de démarche d'un syndicat    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Réouverture des plages et reprise des activités hôtelières : Le ministère du Tourisme adopte un protocole sanitaire    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    L'apolitique supplante le politique ?    Presse: Il faut crever l'abcès !    Skikda - Programme AADL 2 : les souscripteurs protestent    L'instit, l'obole et la révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Iran souffle le chaud et le froid
Crise du Golfe
Publié dans Liberté le 27 - 06 - 2019

Tout en affirmant que si les Etats-Unis veulent pénétrer illégalement dans les eaux territoriales iraniennes, ses forces armées leur répondront avec détermination, le Président iranien a assuré à son homologue français que son pays "ne cherche la guerre avec personne".
Le président iranien, Hassan Rohani a assuré à son homologue français Emmanuel Macron, dans des déclarations rapportées par l'agence de presse IRNA, que "l'Iran n'a aucun intérêt à faire croître les tensions dans la région et ne cherche la guerre avec aucun pays, y compris avec les Etats-Unis". Il a réitéré, dans l'entretien téléphonique qu'il a eu avec le chef de l'Etat français, que "l'Iran est toujours engagé en faveur de la paix et de la stabilité régionale et qu'il continuera à faire des efforts en ce sens". Selon la même source, Hassan Rohani a insisté auprès d'Emmanuel Macron, sur le fait que l'adhésion de l'Iran à l'Accord sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en 2015 était conditionnée aux promesses européennes visant à assurer les intérêts économiques de l'Iran, dont aucune ne s'est concrétisée pour l'instant. "Si l'Iran ne parvient pas à bénéficier de l'accord, il réduira les engagements auxquels il a souscrit par ce texte", a encore souligné le Président iranien, tout en affirmant que "l'Iran ne renégociera jamais l'accord avec les Etats-Unis. Hassan Rohani a reproché, dans ce contexte, aux Etats-Unis d'être responsables de toutes les tensions dans la région", précisant que "le drone espion américain abattu le 20 juin par un missile iranien avait été visé après avoir reçu des avertissements pour avoir violé l'espace aérien iranien".
Il a averti que "si les Etats-Unis veulent pénétrer illégalement dans les eaux territoriales iraniennes, les forces armées iraniennes leur répondront avec détermination". De son côté, le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré hier que la détermination de la nation iranienne aura raison des sanctions imposées par l'ennemi et de ses "insultes".
"La nation iranienne est en quête de dignité, d'indépendance et de progrès, et c'est la raison pour laquelle les pressions des ennemis cruels n'ont aucun effet sur les Iraniens", a-t-il affirmé dans un discours, dont des extraits ont été diffusés par son bureau via Twitter. "La belle nation iranienne a été accusée et insultée par le régime le plus vicieux au monde, les Etats-Unis, à l'origine de guerres, de conflits et de pillages", a-t-il ajouté, avant de marteler "qu'elle ne cédera pas sous de telles insultes et, puissante bien qu'opprimée..., tiendra bon, solide comme une montagne, et continuera son chemin avec détermination et atteindra ses buts". Rappelons que Téhéran avait accusé, mardi, Washington d'avoir fermé de façon permanente la voie de la diplomatie avec les sanctions, qui surviennent sur fond de graves tensions entre les deux pays sur la question nucléaire iranienne et d'escalade militaire dans la région du Golfe.

Merzak T./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.