Constantine: campagne de sensibilisation pour protéger les forêts    Fin de l'isolement pour Rachid Nekkaz    La prière du vendredi reste suspendue    L'ARPE chargée d'encourager la pluralité de l'information et sa diffusion    Sortie de nouvelles promotions de l'ESNT    Covid-19: 521 nouveaux cas, 423 guérisons et 9 décès    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    MILA : Relogement bientôt de 184 familles sinistrées    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : La rentrée universitaire au menu    Un activiste du Hirak arrêté    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    2 morts et 4 blessés dans une collision    Le saviez-vous... ?    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des noms et des questions
le forum civil propose 13 personnalités pour conduire le dialogue
Publié dans Liberté le 18 - 07 - 2019

Dans le sillage des initiatives pour sortir le pays de l'impasse dans laquelle il se débat, un nouveau projet politique vient d'être lancé pour entamer un dialogue "rassembleur et consensuel".
Après les partis, c'est au tour des représentants de la société civile d'apporter leur pierre à l'édifice de refondation du pays. En effet, le Forum civil pour le changement présidé par Abderrahmane Arar a annoncé la mise en place d'une instance de médiation et de dialogue. Lors d'un point de presse animé hier à Alger, le président du FCPC a présenté cette nouvelle démarche politique mise en place par 73 associations. "Nous avons invité aujourd'hui (hier, ndlr) la presse nationale pour annoncer une nouvelle entreprise politique qui contribuera au règlement de la crise. Cette action politique a été discutée et adoptée en interne au niveau du Forum. Il est donc question d'une action politique qui consiste à jouer un rôle de médiation entre le hirak et le pouvoir en place. Cette instance est composée d'un panel de personnalités nationales venues de différents bords". Et de détailler encore : "Avant le lancement de notre initiative, nous avons dressé une liste de 40 personnalités à contacter dans le cadre de ce projet de médiation. À l'issue des contacts préliminaires, nous avons fini par établir une liste de 13 personnalités qui ont accepté de rallier notre projet. Il s'agit de la moudjahida Djamila Bouhired, de l'ancien ministre des Affaires étrangères Taleb Ibrahimi, de l'ex-chef de gouvernement Mouloud Hamrouche, de la constitutionnaliste Fatiha Benabbou, du médecin Islam Benattia, de l'avocat Mustapha Bouchachi, du sociologue Nacer Djabi, de la journaliste Nafissa Lahrech, de l'économiste Ismaïl Lalmas, du médecin Lyès Merabet, de l'ex-chef de gouvernement Mokdad Sifi, de l'ancien président de l'APN Karim Younès et enfin de l'avocate Aïcha Zinaï." Ces derniers ont-ils accepté de conduire le dialogue ? Le conférencier répondra à la place des personnalités absentes à ce rendez-vous avec la presse :
"Effectivement, toutes ces personnalités ont été contactées et ont exprimé leur adhésion au projet et de tenir ce rôle de médiation entre le pouvoir et le hirak et, du coup, de piloter le dialogue." Concernant les critères adoptés pour choisir ce panel, M. Arar dira : "Nous avons choisi des personnalités qui répondent aux critères préétablis et susceptibles d'être acceptés et par le pouvoir politique actuel et par le hirak. Nous avons sélectionné des gens crédibles et qui sont pour la rupture avec l'ancien système. Il ne faut pas perdre aussi de vue qu'il faudra des hommes et des femmes qui ne sont pas impliqués dans les affaires de corruption qui font ces jours-ci la une de l'actualité judiciaire. Il s'agit également de ceux qui ont un parcours politique ou professionnel propre." Par crainte de voir son projet mort-né, le patron du FCPC rappellera : "Nous avons réfléchi à un panel de personnalités capables d'être des porteurs de voix du peuple et d'être mandatés par le hirak."
Hanafi H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.