PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    SIDI BEL ABBES : La santé mentale, thème d'une formation de 5 jours    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Real Madrid: Zidane reste optimiste pour Hazard    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    La Tunisie veut forcer son destin    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    "Nos enfants ne sont pas des bandits !"    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Les étudiants empêchés de rallier le tribunal de Sidi M'hamed    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    La Russie se replace en Afrique    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Hôpital Mustapha Bacha : Organisation de la circulation des véhicules    «Elargir le champ des investigations sans se passer du contrôle de la justice»    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Situation socioéconomique, politique et perspectives de l'Algérie 2020/2030    Ouverture du Salon Hassi-Messaoud Expo 2019    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Le NB Staouéli dans le groupe 2    Une femme à la tête de la Ligue de football de la wilaya    Ludovic Batelli a échoué, il s'en va, ses références dénoncées    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Omnisports : Signature d'un accord-programme de pratique sportive au sein des universités    Libye SOS Méditerranée cherche de nouveau un port sûr pour 104 migran    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    Présidentielle Rabehi met en garde les professionnels de l'information contre les "fake news"    Sétif: A la recherche des modalités pour harmoniser et réduire les inégalités entre les territoires    Transport: Tassili Airlines renforce ses dessertes vers le Grand Sud à partir de novembre    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    16 oeuvres de jeunes cinéastes en compétition    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Craintes d'un nouveau conflit armé dans le Golfe
Téhéran exclut tout dialogue avec Washington
Publié dans Liberté le 18 - 09 - 2019

Lundi, le ministre de la Défense américain Mark Esper a assuré que le Pentagone travaillait avec les partenaires des Etats-Unis pour répondre à l'attaque "sans précédent" de samedi "et défendre l'ordre international sapé par l'Iran".
Le guide suprême iranien a exclu hier toute négociation avec Washington, à l'heure où le président américain s'est dit disposé à rencontrer son homologue iranien tout en menaçant Téhéran à la suite d'attaques ayant visé l'Arabie Saoudite. Ces attaques, menées samedi par des drones sur deux installations pétrolières importantes du royaume, ont été revendiquées par les houthis du Yémen qui sont soutenus par l'Iran, le grand rival régional du royaume saoudien. Elles ont entraîné une chute de moitié de la production saoudienne, à hauteur de 5,7 millions de barils par jour, soit environ 6% de l'approvisionnement mondial de pétrole. Parlant devant des étudiants à Téhéran, l'ayatollah Ali Khamenei a exclu toute négociation avec les Etats-Unis. "Si les Etats-Unis (...) se repentent de s'être retirés" en 2018 de l'accord sur le nucléaire iranien et qu'ils décident d'y revenir, "alors ils pourront participer aux discussions entre l'Iran et les autres membres" parties à cet accord, a-t-il déclaré. "Sinon, aucune négociation n'aura lieu entre la République islamique et des responsables américains à quelque niveau", que ce soit "à New York" ou ailleurs, a ajouté le numéro un iranien, selon un extrait de son discours diffusé par la télévision d'Etat iranienne. Dimanche, la Maison-Blanche avait indiqué que le président Donald Trump n'excluait pas l'hypothèse d'une rencontre avec Hassan Rohani malgré les accusations de certains responsables américains tenant Téhéran pour responsable des attaques de samedi. Celles-ci ont réveillé la crainte d'un affrontement militaire avec l'Iran, mis en cause plus ou moins directement par Washington et Riyad. Le président iranien et d'autres responsables de la République islamique ont répété ces derniers temps que toute rencontre entre MM. Trump et Rohani était exclue tant que les Etats-Unis maintiendraient les sanctions économiques qu'ils ont imposées ou réimposées à Téhéran depuis août 2018 après leur sortie de l'accord sur le nucléaire iranien. L'idée d'une telle rencontre, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies devant s'ouvrir dans quelques jours à New York, est poussée par la France pour tenter de faire baisser les tensions entre Téhéran et Washington. Lundi, le ministre de la Défense américain Mark Esper a assuré que le Pentagone travaillait avec les partenaires des Etats-Unis pour répondre à l'attaque "sans précédent" de samedi "et défendre l'ordre international sapé par l'Iran". "Il semble" que Téhéran soit derrière les attaques, mais "je veux savoir avec certitude qui est responsable", a néanmoins déclaré M. Trump.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.