Marche grandiose à Alger    ELECTION PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Mihoubi déposera son dossier la semaine prochaine    RETRAIT DE TEBBOUNE DE LA COURSE ELECTORALE : Mohamed Lagab dément    AUDITIONNE AU TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Baha Eddine Tliba placé en détention provisoire    Tipasa : « libérez nos enfants détenus »,    Biskra : « Non à la zizanie, les Kabyles sont nos frères »    Jijel : » Il n'y aura pas de vote ! «    ECOLE SUPERIEURE DES DOUANES D'ORAN : Sortie de 81 officiers de brigade dont neufs femmes    MOSTAGANEM : 1000 tonnes de pomme de terre bientôt déstockées    Chakib Khelil sera sur le devant de la scène    MAHDIA (TIARET): Une présumée liste des bénéficiaires de logements provoque la colère    SIDI BEL ABBES : Le 58ème anniversaire du 17 octobre 61 commémoré à Dhaya    ADRAR : Saisie de yaourt et de fromage avariés    Liverpool: Van Dijk n'est pas obnubilé par le titre    Real Madrid: Zidane réagit au report du Clasico    Officiel: le Clasico reporté    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    «On peut faire encore plus mal»    "L'EN peut encore progresser"    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    «Aucune décision n'a été prise»    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence
Au moins quatre morts jeudi à Tombouctou et Nioro
Publié dans Liberté le 21 - 09 - 2019

Au moins quatre personnes sont mortes jeudi, lors de violences qui ont eu lieu à Tombouctou (nord-ouest) et à Nioro, dans le centre du pays, ont rapporté les médias maliens et des agences de presse. Deux fillettes sont mortes jeudi dans des violences entre communautés à Tombouctou, selon plusieurs sources.
"Deux fillettes qui étaient dans un véhicule ont été tuées par des tirs", a dit une source proche du gouvernorat local sans plus de précision. La Coordination des Mouvements de l'Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg) a fait état de deux enfants morts-tués par des tirs de l'armée malienne selon elle-, de plusieurs blessés, de commerces et de maisons pillés et saccagés, ainsi que de voitures et de motos incendiées.
"Tout a commencé quand des hommes armés ont tenté de franchir un checkpoint érigé par certains jeunes du quartier Abaradjou, mercredi soir. Une altercation s'en est suivie. Deux jeunes sont grièvement blessés et ont été transportés à l'hôpital pour des soins", rapporte pour sa part le média en ligne Sutdio Tamani, expliquant que "tôt ce jeudi matin (avant-hier), les jeunes ont pris d'assaut certains endroits soupçonnés d'être les lieux où sont retranchés les hommes armés.
Les jeunes ont ainsi incendié des engins appartenant aux suspects. Une violente bagarre a ensuite éclaté entre les jeunes et ces individus armés". Plus au sud-ouest, à Niono, un commissaire a été tué par "des manifestants qui l'accusaient d'exactions". Une partie de la population, déjà remontée contre lui, n'a pas supporté de le voir revenir après deux semaines d'absence, a déclaré un responsable du commissariat de Niono.
"Des manifestants excités ont assiégé le commissariat pour exiger son départ", a rapporté le ministère de la Sécurité civile. "Une horde d'individus armés de projectiles en tous genres ont saccagé le commissariat et agressé le personnel. Les policiers débordés se sont retirés et, dans leur retraite, le commissaire divisionnaire Issiaka Tounkara, blessé à la tête, a été rattrapé et assassiné par les manifestants", selon le communiqué du ministère.
"Le bilan est d'un mort (le commissaire) et 22 blessés, dont un gendarme, et quatre cas graves parmi les policiers. Côté manifestants, un mort et quelques blessés sont à déplorer", selon la même source. "Le commissaire est un ami des bandits. Depuis sa nomination, les vols de motos, les braquages et pillages des boutiques se multiplient", a accusé un manifestant, Issiaka Sanogo.

L. M./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.