3 principaux bienfaits des sardines    Le Benfica officialise un accord avec Man City pour Ruben Dias    Aïn Defla : 9 000 logements distribués au courant des prochains mois    Corso : Pas de programme de logement social    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Rationaliser le régime des transferts sociaux    Selon l'ONM, le 2 novembre il fera beau    Combats meurtriers au Karabakh: L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Mutisme !    En solidarité avec le bâtonnier Sellini: Des avocats protestent à Alger    Adrar: Des promesses pour le secteur de la jeunesse et des sports    CA Bordj Bou-Arréridj: Vers une autre saison ratée    USM Bel-Abbès: Chérif El-Ouazani ne fait pas l'unanimité    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Protection des consommateurs: «Les Associations sont empêchées d'accomplir leur mission»    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est    Djelfa: Trois morts dans une collision    Mascara: Le foncier industriel inexploité sera récupéré    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Guardiola encense de nouveau Mahrez    Les propositions des uns et des autres    Les contaminations continuent de baisser    Les avis des partis et des personnalités    L'Algérie a besoin d'un baril à 157 dollars    Sit-in des avocats à Alger    Report du procès en appel    Liban: appels à s'attaquer aux raisons de l'obstruction pour surmonter l'impasse politique    L'opération de révision des listes électorales s'est déroulée dans de bonnes conditions    Sahara occidental: mise en garde contre l'escalade marocaine    EMIGRATION CLANDESTINE : Sauvetage de 755 personnes durant la dernière semaine    Alger : sit-in des avocats pour réclamer le règlement de leurs problèmes professionnels    Algérie-Mexique, le 13 octobre à La Haye    CONDOLEANCES    Le FFS refuse de cautionner le référendum constitutionnel    Le leader du Mouvement M5 rappelle le rôle primordial de l'Algérie    23 morts dans le crash d'un avion militaire    40 terroristes présumés tués par l'armée    Ces nids à problèmes    Programme dense par le TNA et les théâtres régionaux    Ouverture de la galerie "Diwaniya Art Gallery" à Alger    Sommes-nous tous victimes de l'abstraction sélective ?    Et si on causait d'érotisme dans Les Mille et une Nuits ?    Vers l'abandon progressif de l'essence super à partir de 2021    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    Importation: Pas de retour aux licences    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence
Au moins quatre morts jeudi à Tombouctou et Nioro
Publié dans Liberté le 21 - 09 - 2019

Au moins quatre personnes sont mortes jeudi, lors de violences qui ont eu lieu à Tombouctou (nord-ouest) et à Nioro, dans le centre du pays, ont rapporté les médias maliens et des agences de presse. Deux fillettes sont mortes jeudi dans des violences entre communautés à Tombouctou, selon plusieurs sources.
"Deux fillettes qui étaient dans un véhicule ont été tuées par des tirs", a dit une source proche du gouvernorat local sans plus de précision. La Coordination des Mouvements de l'Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg) a fait état de deux enfants morts-tués par des tirs de l'armée malienne selon elle-, de plusieurs blessés, de commerces et de maisons pillés et saccagés, ainsi que de voitures et de motos incendiées.
"Tout a commencé quand des hommes armés ont tenté de franchir un checkpoint érigé par certains jeunes du quartier Abaradjou, mercredi soir. Une altercation s'en est suivie. Deux jeunes sont grièvement blessés et ont été transportés à l'hôpital pour des soins", rapporte pour sa part le média en ligne Sutdio Tamani, expliquant que "tôt ce jeudi matin (avant-hier), les jeunes ont pris d'assaut certains endroits soupçonnés d'être les lieux où sont retranchés les hommes armés.
Les jeunes ont ainsi incendié des engins appartenant aux suspects. Une violente bagarre a ensuite éclaté entre les jeunes et ces individus armés". Plus au sud-ouest, à Niono, un commissaire a été tué par "des manifestants qui l'accusaient d'exactions". Une partie de la population, déjà remontée contre lui, n'a pas supporté de le voir revenir après deux semaines d'absence, a déclaré un responsable du commissariat de Niono.
"Des manifestants excités ont assiégé le commissariat pour exiger son départ", a rapporté le ministère de la Sécurité civile. "Une horde d'individus armés de projectiles en tous genres ont saccagé le commissariat et agressé le personnel. Les policiers débordés se sont retirés et, dans leur retraite, le commissaire divisionnaire Issiaka Tounkara, blessé à la tête, a été rattrapé et assassiné par les manifestants", selon le communiqué du ministère.
"Le bilan est d'un mort (le commissaire) et 22 blessés, dont un gendarme, et quatre cas graves parmi les policiers. Côté manifestants, un mort et quelques blessés sont à déplorer", selon la même source. "Le commissaire est un ami des bandits. Depuis sa nomination, les vols de motos, les braquages et pillages des boutiques se multiplient", a accusé un manifestant, Issiaka Sanogo.

L. M./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.