Présidentielle : les candidats promettent l'ouverture de l'économie et la relance du développement dans le Sud    GAID SALAH AFFIRME : ‘'Les ennemis d'hier ne digèrent pas l'indépendance de l'Algérie''    POUR PRESERVER LA STABILITE DE L'ALGERIE : Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne    A PARTIR DU 1er JANVIER 2020 : Les Algériens paieront 15000 DA pour un visa Schengen    TENTATIVE DE RALLIEMENT AUX GROUPES TERRORISTES AU SAHEL : Arrestation de 6 individus à Mostaganem, Relizane et Tamanrasset    Mascara : Rejet «catégorique» des élections    CAN-2020 : l'Algérie débutera face à la Zambie    Le 40e vendredi en images    LES CREANCES S'ELEVENT A 97 MILLIARDS DE CENTIMES : La Sonelgaz menace à Tiaret    APC DE BENI SAF (AIN TEMOUCHENT) : Les élus contre le retour du secrétaire général    MAOUSSA (MASCARA) : Où sont passés les services chargés du suivi ?    Tottenham: Mourinho veut Ibrahimovic !    Real Madrid: ça discute prolongation pour Benzema    Tottenham : Le message d'adieux de Pochettino (Photo)    41e Festival international du cinéma du Caire : deux films algériens en compétition    Les manifestants en masse pour le 40e vendredi à Alger    Vo Vietnam: la Fédération algérienne passe sous l'égide de la World Federation    Algérie Télécom lance une nouvelle application mobile ''E-Paiement espace client''    Mondiaux de para-athlétisme: Bernaoui encense la sélection algérienne auréolée de 16 médailles    Séisme de trois degrés dans la wilaya de Guelma    Toutes les options seront examinées lors du Congrès du Polisario y compris la lutte armée    Les syndromes coronaires aigus, 1ère cause de mortalité en Algérie    La campagne électorale se déroule dans le calme et la sérénité la plus totale    Le Conseil de la nation prend part à l'Eucoco en Espagne    Décès du chanteur chaâbi Cheikh Liamine    Concours "Hult prize": trois projets d'étudiants de Tlemcen choisis    Algérie-EAU: les voies de développement des relations bilatérales évoquées    Eucoco/Sahara occidental: plus de 500 personnes prennent part aux travaux de la Conférence    Wilaya d'Alger: signature de marchés pour le raccordement au réseau de gaz et d'électricité    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    La Palestine refuse toute médiation américaine    Tractations tous azimuts pour la formation du gouvernement    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Rencontre Bensalah - Bedoui    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    Sahara occidental : 15 e Congrès du Polisario : conférences préparatoires au niveau de l'Armée sahraouie    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne
Au lendemain de violentes manifestations en Catalogne
Publié dans Liberté le 21 - 10 - 2019

À trois semaines des élections en Espagne, le chef du gouvernement Pedro Sanchez a fait face hier aux critiques acerbes de la droite qui réclame des mesures exceptionnelles en Catalogne où la tension a toutefois nettement baissé samedi soir, après plusieurs nuits de violences et de répression policière des manifestations.
Aux cris de "Vive l'Espagne" et "Nous sommes tous catalans", des centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée devant le siège du gouvernement catalan, à Barcelone, à l'appel du parti libéral Ciudadanos dont le dirigeant Albert Rivera a appelé le gouvernement à "défendre tous les citoyens". "Alors qu'ils (les manifestants ndlr) lancent des pavés à la tête des policiers (...), alors qu'ils crient "les rues seront toujours à nous", vous savez ce que je leur dis, moi, à ces gens ? (...) nous leur disons qu'en démocratie (...) les rues appartiennent à tout le monde", a-t-il déclaré sous les applaudissements.
Les rues de Catalogne sont en ébullition depuis la condamnation lundi dernier de neuf séparatistes, pour la plupart anciens membres du gouvernement régional, à des peines allant de 9 à 13 ans de prison pour cette tentative de sécession. Au total, près de 600 personnes ont été blessées dans les violences depuis lundi.
Une manifestante dans un "état critique" et un policier était toujours hier dans un "état très grave", selon la maire de Barcelone, Ada Colau. Alors qu'approchent les législatives du 10 novembre, le chef du Parti Populaire (droite) Pablo Casado a accusé dans le quotidien El Pais le gouvernement de "faire comme si de rien n'était" et de promettre que tout rentrera dans l'ordre "avec la modération".
"Il n'y a pas de dialogue possible avec ceux qui font que la Catalogne brûle", a-t-il lancé en référence au président indépendantiste catalan Quim Torra qui a réclamé samedi à Pedro Sanchez d'ouvrir des "négociations sans conditions" et abordant donc la question d'un référendum d'autodétermination pour régler le conflit en Catalogne. M. Sanchez, arrivé au pouvoir en juin 2018, notamment grâce aux voix des députés indépendantistes, a opposé une fin de non-recevoir à M. Torra et exigé qu'il condamne sans ambiguïté les violences et reconnaisse que la moitié des Catalans ne veulent pas faire sécession de l'Espagne.
Selon un sondage publié en juillet par le gouvernement catalan, 44% des habitants de la région sont favorables à l'indépendance tandis que 48,3% y sont opposés.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.