Grève contre le projet de réforme des retraites (France) :    La situation financière des clubs relancée    L'Algérie présente au rendez-vous de Djerba    Projet de traduction des plus importants écrits    Le combat de Zahia Ziouani    Décès de la chanteuse du groupe Roxette    L'Algérie prend part à Rome à la réunion ministérielle des pays membres    «Je m'engage à ouvrir un dialogue national sérieux»    Maroc : Pourquoi la compagnie TUI fly supprime-t-elle des vols vers le Maroc ?    nouveau président de la République    Niger : Une deuxième attaque en deux jours contre l'armée    Sommet de Paris : Poutine salue un " pas important " vers une désescalade en Ukraine    France: Après 6 jours de grève, la réforme des retraites va être enfin dévoilée    Benflis prend acte de sa défaite et annonce le passage de flambeau aux jeunes    Les résultats préliminaires annoncés par l'ANIE    OGC Nice: "Atal absent quelques mois"    Remis de sa commotion cérébrale: L'Algérien Oukidja opérationnel face à Marseille    Médias: Sky perd les droits de la Ligue des champions pour l'Allemagne    Installation de portiques électroniques    « 2019 a été une année exceptionnelle pour moi »    Lutte contre la criminalité urbaine à Alger: Près de 3.000 affaires traitées en novembre    Djelfa : Culture du safran à Djelfa, une expérience concluante pour le jeune Abderrahmane Khelili    L'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    Election présidentielle: Abdelmadjid Tebboune largement élu président    Les premières leçons de l'élection présidentielle du 12 décembre 2019    Tissemsilet : Manifestations du 11 décembre 1960 : réinhumation des restes du chahid Bennai Omar à Theniet El Had    Tunisie : " La prise de conscience autour du patrimoine historique est tardive "    Court métrage documentaire : Le documentaire "Nice Very Nice" en compétition au Sénégal    Adoption d'un projet de loi pour contrôler l'emploi    Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    MASCARA : Un parc illicite sur un espace de l'APC    AIN TEMOUCHENT : Arrestation d'un individu en possession d'un drone    Secousse tellurique de magnitude 3,2 degrés à Boumerdès    TISSEMSILT : Délocalisation du concours des agents d'administration à Tiaret    Deux contrebandiers arrêtés à Ouargla et un autre appréhendé à Biskra    Des vents forts vendredi sur plusieurs wilayas du Nord et des Hauts-Plateaux    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Brèves    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Bangkok en haut du classement    Communiqué du Conseil des ministres    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La réception des dossiers de candidature se fera à partir de demain
Six postulants à la magistrature suprême ont pris attache avec l'Anie
Publié dans Liberté le 22 - 10 - 2019

Le délai limite pour cette étape est fixé, par la loi organique portant régime électoral, au quarantième jour suivant la date de convocation du corps électoral, c'est-à-dire le 26 octobre à minuit.
Six postulants à la magistrature suprême, à savoir Azzedine Mihoubi (RND), Ali Benflis (Talaie El-Houriat), Abdelaziz Belaïd (Front Moustakbal), Belkacem Sahli (ANR), Abdelkader Bengrina (El-Bina) et Slimane Bekhlili (indépendant), ont pris attache avec l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie) pour déposer leur dossier de candidature. Jusqu'alors, aucun rendez-vous n'a été donné.
"Nous commencerons à recevoir les potulants à la candidature à partir de mercredi. Mais ceux qui nous ont contactés veulent venir le dernier jour", informe Ali Draâ, membre de l'instance électorale. Le délai limite pour cette étape est fixé, par la loi organique portant régime électoral, au quarantième jour suivant la date de convocation du corps électoral, c'est-à-dire le 26 octobre à minuit. "Azzedine Mihoubi est prêt.
Il peut déposer son dossier aujourd'hui. Il attend que l'Anie le programme", contredit un cadre du RND. Il en serait de même pour les autres prétendants à la présidentielle susmentionnés, qui auraient recueilli le nombre nécessaire de parrainages dans au moins 25 wilayas, selon nos sources. Quoi qu'il en soit, aucune prolongation des délais réglementaires n'est à l'ordre du jour.
"Un candidat nous a requis verbalement de retarder l'échéance de quelques jours. Mais nous sommes astreints à nous conformer à la loi", affirme M. Draâ. Pourtant une polémique a enflé, hier, lorsqu'un élément de l'Anie a souligné que les citoyens, désirant entrer en lice pour le scrutin du 12 décembre prochain, ont toute latitude de retirer les formulaires de souscription jusqu'au 26 octobre. "C'est une anomalie de la loi électorale", explique notre interlocuteur.
"Le délai de dépôt des dossiers de candidature et celui du retrait des formulaires sont les mêmes. Si un citoyen se présente le dernier jour pour prendre les formulaires, nous ne pouvons pas refuser de les lui remettre", poursuit-il en précisant qu'il lui sera, certes, impossible de remplir les conditions d'éligibilité en quelques heures. La short-list des candidats retenus pour la présidentielle sera rendue publique au plus tard sept jours à compter du 27 octobre.
Ce qui nous amène au samedi 2 novembre 2019. L'Anie aura-t-elle assez de temps pour traiter convenablement 147 actes de candidature eu égard au nombre — non exhaustif — des personnes ayant pris des bulletins de parrainage ? Par un simple calcul arithmétique, il lui faudrait passer au crible un minimum de 7 350 000 souscriptions, à raison de 50 000 soutiens d'électeurs par candidat déclaré. "Nous n'étudierons que les dossiers accompagnés du nombre de signatures requises par la loi. Les autres seront archivés sans suite", répond Ali Draâ.
Il atteste que les parrainages seront saisis dans un système informatique, lequel est conçu pour détecter les doublons. Par ailleurs, l'Algérie, par le truchement de l'Autorité chargée des élections, n'a envoyé aucune invitation à une entité ou à un organisme internationaux pour venir superviser le scrutin. "Ce n'est pas à l'ordre du jour. Si un candidat fait une requête dans ce sens, les membres de l'Autorité examineront la possibilité", a indiqué le Drag.

Souhila Hammadi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.