Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Décès de Kheddad: le PCF rend hommage à un "Homme d'honneur et de fidélité"    Man City : Mendy présente ses condoléances à Guardiola    Zeroual fait don d'un mois de sa pension de retraite    Benbouzid prône le scanner thoracique pour le dépistage du Covid-19    Coronavirus : 103 nouveaux cas confirmés et 21 nouveaux décès en Algérie    Tribunal de Koléa (Tipasa) : report du procès de Karim Tabou au 27 avril    LE MINISTRE BELHIMER AFFIRME : Les professionnels de la presse concernés par le confinement    Soufiane Djillali accable l'ancien président Bouteflika    Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    SUSPENDUE DEPUIS 22 MARS : Reprise de l'activité de contrôle technique des véhicules    Extension du confinement : nouveaux horaires de travail pour les agences de la BNA    Extension du confinement : travail à mi-temps chez les assurances    Covid-19: Aboul el-Gheit avertit contre une propagation parmi les Palestiniens détenus    BIR EL-DJIR (ORAN) : Arrestation de 9 personnes pour incitation à la violation du confinement    Coronavirus : Abdelkader Bensalah fait don d'un mois de son salaire    L'Athletico Madrid cible Mandi    L'Inter Milan rêve toujours de Messi    Abdelouaheb Fersaoui condamné à une année de prison    Larbi Ounoughi installé dans ses nouvelles fonctions de P-dg de l'ANEP    Colla (Bordj Bou Arréridj) : Les enfants autistes livrés à eux-mêmes    L'institut Cervantès d'Algérie lance un concours de photographie    Coronavirus: plusieurs facilitations fiscales au profit des entreprises    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Qui veut saborder le projet de fabrication de respirateurs ?    Un député français saisit le procureur de Paris    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    3 personnes interpellées    Le journaliste Sofiane Merakchi condamné à 8 mois de prison ferme    Plusieurs pépites disponibles en un clic !    …CULTURE EN BREF …    Une fresque poétique sur un père et sa fille    Centre de regroupement des équipes nationales d'Aghribs : Le projet à l'arrêt depuis une année    CS Constantine : L'entraîneur égyptien Khaled Ghanim convoité    Du confinement sanitaire au «confinement médiatique»    MO Constantine (DNA-Est) : Un parcours exemplaire    Impact du COVID-19 sur le marché pétrolier en Afrique : Des pertes colossales et des risques latents    Moyen-Orient : L'Iran exhorte l'UE à s'opposer aux sanctions américaines    Cisjordanie occupée : Les colons profitent du confinement pour annexer des terres palestiniennes    On vous le dit    Acheminés par des avions de l'ANP: Une première commande d'équipements de protection réceptionnée    Vers une remontée des prix du pétrole ?    LA MUE HUMAINE    La couronne, la bavette et la muselière    Tlemcen: La culture se met au virtuel pendant le confinement    L'ENIE se lance dans la fabricationde respirateurs artificiels    Des députés français demandent la régularisation des sans-papiers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La réception des dossiers de candidature se fera à partir de demain
Six postulants à la magistrature suprême ont pris attache avec l'Anie
Publié dans Liberté le 22 - 10 - 2019

Le délai limite pour cette étape est fixé, par la loi organique portant régime électoral, au quarantième jour suivant la date de convocation du corps électoral, c'est-à-dire le 26 octobre à minuit.
Six postulants à la magistrature suprême, à savoir Azzedine Mihoubi (RND), Ali Benflis (Talaie El-Houriat), Abdelaziz Belaïd (Front Moustakbal), Belkacem Sahli (ANR), Abdelkader Bengrina (El-Bina) et Slimane Bekhlili (indépendant), ont pris attache avec l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie) pour déposer leur dossier de candidature. Jusqu'alors, aucun rendez-vous n'a été donné.
"Nous commencerons à recevoir les potulants à la candidature à partir de mercredi. Mais ceux qui nous ont contactés veulent venir le dernier jour", informe Ali Draâ, membre de l'instance électorale. Le délai limite pour cette étape est fixé, par la loi organique portant régime électoral, au quarantième jour suivant la date de convocation du corps électoral, c'est-à-dire le 26 octobre à minuit. "Azzedine Mihoubi est prêt.
Il peut déposer son dossier aujourd'hui. Il attend que l'Anie le programme", contredit un cadre du RND. Il en serait de même pour les autres prétendants à la présidentielle susmentionnés, qui auraient recueilli le nombre nécessaire de parrainages dans au moins 25 wilayas, selon nos sources. Quoi qu'il en soit, aucune prolongation des délais réglementaires n'est à l'ordre du jour.
"Un candidat nous a requis verbalement de retarder l'échéance de quelques jours. Mais nous sommes astreints à nous conformer à la loi", affirme M. Draâ. Pourtant une polémique a enflé, hier, lorsqu'un élément de l'Anie a souligné que les citoyens, désirant entrer en lice pour le scrutin du 12 décembre prochain, ont toute latitude de retirer les formulaires de souscription jusqu'au 26 octobre. "C'est une anomalie de la loi électorale", explique notre interlocuteur.
"Le délai de dépôt des dossiers de candidature et celui du retrait des formulaires sont les mêmes. Si un citoyen se présente le dernier jour pour prendre les formulaires, nous ne pouvons pas refuser de les lui remettre", poursuit-il en précisant qu'il lui sera, certes, impossible de remplir les conditions d'éligibilité en quelques heures. La short-list des candidats retenus pour la présidentielle sera rendue publique au plus tard sept jours à compter du 27 octobre.
Ce qui nous amène au samedi 2 novembre 2019. L'Anie aura-t-elle assez de temps pour traiter convenablement 147 actes de candidature eu égard au nombre — non exhaustif — des personnes ayant pris des bulletins de parrainage ? Par un simple calcul arithmétique, il lui faudrait passer au crible un minimum de 7 350 000 souscriptions, à raison de 50 000 soutiens d'électeurs par candidat déclaré. "Nous n'étudierons que les dossiers accompagnés du nombre de signatures requises par la loi. Les autres seront archivés sans suite", répond Ali Draâ.
Il atteste que les parrainages seront saisis dans un système informatique, lequel est conçu pour détecter les doublons. Par ailleurs, l'Algérie, par le truchement de l'Autorité chargée des élections, n'a envoyé aucune invitation à une entité ou à un organisme internationaux pour venir superviser le scrutin. "Ce n'est pas à l'ordre du jour. Si un candidat fait une requête dans ce sens, les membres de l'Autorité examineront la possibilité", a indiqué le Drag.

Souhila Hammadi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.