Coronavirus : 843 nouveaux cas, 548 guérisons et 16 décès    Polisario: L'élargissement du mandat de la Minurso, un impératif compte tenu les derniers développements    ONU: l'Algérie réalise de "grandes avancées" dans la promotion des droits des handicapés    Barça : Le président par intérim regrette que Messi soit resté    Réassurance: la CCR augmente son capital à 25 milliards DA    À l'aune de l'économie de la connaissance    Dans l'attente des 6 000 logements AADL    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    El-Guerguerat: la violation marocaine du cessez-le-feu largement condamnée    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    La guerre de libération "ne s'arrêtera qu'avec la fin de l'occupation marocaine"    Défilé d'anciens ministres au tribunal de Sidi-M'hamed    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Le cas de Koukpo et Ngombo réglé    L'EN fin prête    Changement attendu dans la fabrication automobile    Du nouveau pour la petite enfance    Que faire ?    Même la précarité choisit ses victimes !    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Programme    Damerdji "favorable" à un retour limité du public    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    L'EHU 1er-Novembre prend en charge 70% des malades    "Pour une conférence nationale inclusive"    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Alliance Assurances lance en exclusivité le premier produit dédié aux startup    Une vie de combat    Quand Yasmina sauve Mohamed !    HENRI TEISSIER, l'archevêque au grand cœur    Ras El Aïn: Relogement de 1.000 familles le 1er trimestre 2021    J'irai me plaindre à mon député !    DEVISE ET LOGIQUE DE DIGNITE    Le Parlement européen ou l'agenda du chaos !    Une absence et des interrogations    Diego...    Violation du protocole sanitaire et non-respect du confinement: 12.237 infractions enregistrées du 5 novembre au 1er décembre    L'onde et l'escargot    Retour sur la présence de Henri Teissier à Tlemcen: Le président de « Dar Es-Salam » de Birouana n'est plus    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    Le professeur Benbouzid met les points sur les "i"    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Anie reconnaît des cas de fraude à Souk-Ahras
COLLECTE DES SOUSCRIPTIONS INDIVIDUELLES DES ELECTEURS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 10 - 2019

Les soupçons de falsification dans l'opération de signatures des formulaires de parrainages des candidatures à l'élection présidentielle du 12 décembre prochain se confirment.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - C'est le président de l'Instance nationale indépendante des élections qui en a fait l'aveu. S'exprimant, avant-hier jeudi, en marge d'une séance de formation des délégués de wilaya de l'Instance qu'il préside, Mohamed Charfi a soutenu que l'affaire de l'implication de fonctionnaires d'une commune de Souk-Ahras dans le trafic des formulaires de souscription pour les candidatures à l'élection présidentielle du 12 décembre prochain est «entre les mains de la justice». Et de préciser que ce sont «des citoyens qui, par téléphone, ont alerté sur ces cas de fraude», ajoutant que l'Instance
qu'il dirige a accompli sa mission comme il se doit dans cette affaire.
La veille, mercredi, des informations faisaient état de l'interpellation de pas moins de 8 fonctionnaires d'une annexe d'une commune de Souk-Ahras pour leur implication présumée dans le trafic des souscriptions individuelles des électeurs au profit des candidats à la candidature au scrutin du 12 décembre prochain. On ignore au profit de quel candidat à la candidature cette opération de trafic des souscriptions individuelles des électeurs était menée.
Et si les cas de falsification des souscriptions des électeurs se confirment donc, l'Anie récuse l'existence de cas de « marchandage» de ces mêmes souscriptions à coups de sommes faramineuses. Au niveau de cette instance, on catalogue cette information fortement relayée par des médias mais surtout dans les divers réseaux sociaux dans le chapitre de «rumeurs sans fondement», arguant que, jusque-là, aucune plainte officielle n'est parvenue aux délégués de wilaya. «C'est de l'intox», répliquait, mercredi dernier, le chargé de la communication de l'Anie, ajoutant que «si des postulants s'accusent les uns les autres, l'Anie n'a pas reçu de plaintes de ce sujet».
Par ailleurs, l'Autorité nationale indépendante des élections a tenu à rappeler dans un communiqué, que les postulants à la candidature pour l'élection présidentielle du 12 décembre doivent déposer leurs dossiers au plus tard, le 26 octobre 2019 à minuit, conformément à la loi organique relative au régime électoral, modifiée et complétée par la loi organique du 14 septembre 2019.
Une loi qui, dans son article 140, stipule que la déclaration de candidature «doit être déposée, au plus tard, dans les 40 jours suivant la publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral».
Le dernier délai de dépôt des dossiers de candidature pour l'élection présidentielle est, ainsi, «fixé au samedi 26 octobre 2019 à minuit», précise donc l'Anie qui rappelle à l'occasion les conditions de candidature exigeant «un dépôt, par le candidat lui-même, d'une déclaration de candidature à la présidence de la République auprès de l'Anie contre accusé de réception».
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.