Algérie Télécom lance une nouvelle application mobile ''E-Paiement espace client''    Toutes les options seront examinées lors du Congrès du Polisario y compris la lutte armée    Mondiaux de para-athlétisme: Bernaoui encense la sélection algérienne auréolée de 16 médailles    Séisme de trois degrés dans la wilaya de Guelma    Les syndromes coronaires aigus, 1ère cause de mortalité en Algérie    Le Conseil de la nation prend part à l'Eucoco en Espagne    La campagne électorale se déroule dans le calme et la sérénité la plus totale    Décès du chanteur chaâbi Cheikh Liamine    Algérie-EAU: les voies de développement des relations bilatérales évoquées    Concours "Hult prize": trois projets d'étudiants de Tlemcen choisis    Wilaya d'Alger: signature de marchés pour le raccordement au réseau de gaz et d'électricité    Eucoco/Sahara occidental: plus de 500 personnes prennent part aux travaux de la Conférence    Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne pour préserver la stabilité de l'Algérie    Bale, la réponse de Marca ! (Photo)    CRB : Amrani «Je ne parlerai pas d'un autre club, je respecte ma profession»    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Le corps électoral global avoisine les 24,5 millions d'inscrits    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    2 représentants de la Fifa à Alger    Fin de la phase aller le 18 décembre    Velud a testé les jeunes joueurs    Bengrina s'en prend à l'opposition    «Les rassemblements contre les élections sont antidémocratiques»    La Palestine refuse toute médiation américaine    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    Des mises en demeure aux enseignants grévistes    Tractations tous azimuts pour la formation du gouvernement    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Présidentielle 2019: paroles de candidats au quatrième jour de la campagne    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    Se disputer avec soi-même    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    Marche de soutien à l'organisation des élections    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    8 individus arrêtés à Relizane et à Ghardaïa    Rencontre Bensalah - Bedoui    Sahara occidental : 15 e Congrès du Polisario : conférences préparatoires au niveau de l'Armée sahraouie    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Nos enfants ne sont pas des bandits !"
Marche pour la libération des détenus d'opinion à Bouira
Publié dans Liberté le 23 - 10 - 2019

Hier, le message lancé lors de la marche citoyenne organisée par le Collectif des jeunes de Haïzer (est de Bouira), au chef-lieu de la wilaya, s'adressait aux juges. "Ouladna machi bandiya" (Nos enfants ne sont pas des bandits), ont scandé les manifestants qui ont réclamé la libération "immédiate et inconditionnelle" de l'ensemble des détenus d'opinion. En effet, la grande mobilisation d'hier a rassemblé plusieurs centaines de personnes qui ont unanimement condamné les arrestations "arbitraires" des manifestants interpellés dans le cadre de la révolution populaire contre le système.
Ainsi, c'est vers 10h que des centaines de manifestants ont commencé à se regrouper sur la place des Martyrs de Bouira, lieu de départ de cette énième action, pour exiger la libération de l'ensemble des prisonniers, dont six sont de la wilaya de Bouira. Munis de banderoles et autres pancartes où il était écrit : "Libérez les otages", "Libérez la justice", les manifestants ont sillonné les différentes artères de la ville de Bouira en scandant des slogans hostiles au pouvoir en place. "Nous voulons une justice juste et impartiale.
Nos enfants n'ont commis aucun crime répréhensible par la loi. Leur seul et unique tort, c'est d'avoir exprimé leur opinion quant au devenir de leur patrie. Cela fait-il d'eux des bandits ?" dira un manifestant. D'autres ont dénoncé le caractère "arbitraire" de ces arrestations, estimant qu'elles traduisent "la volonté du pouvoir de museler toute voix qui peut s'opposer à ses desseins et sa volonté à se maintenir coûte que coûte".
Pour les marcheurs, la mise sous mandat de dépôt de Lakhdar Bouregâa, de Karim Tabbou, de Fodil Boumala et d'Abdelouahab Fersaoui, président de l'association Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ), est une preuve de plus que la justice, selon eux, est à "la solde du pouvoir". "Nous resterons mobilisés jusqu'à la libération de l'ensemble des détenus, car vis-à-vis de la loi ils n'ont absolument rien fait de mal, si ce n'est brandir un drapeau qui symbolise notre culture et notre identité ou ont tout simplement exprimé une opinion", ont-ils indiqué.
D'autres contestataires ont signifié haut et fort leur rejet catégorique du projet de loi sur les hydrocarbures assimilé à un "bradage des richesses du pays" et surtout à une "trahison" contre le pays. Une fois arrivés devant le siège l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie) locale, son coordinateur à l'échelle de Bouira, ainsi que les membres qui la composent ont été copieusement conspués par les manifestants.
À 11h15, il y avait foule à proximité du siège de la cour de justice de Bouira, lieu de rassemblement des protestataires. Ces derniers ont, une fois encore, protesté contre ce qu'ils ont qualifié de "justice aux ordres". Les manifestants ont ensuite adressé un message aux magistrats, plus précisément à ceux du tribunal de Sidi M'hamed : "Ouladna machi bandiya, libérez nos enfants !"

RAMDANE BOURAHLA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.