UGTA: Appel à la sauvegarde des salaires et des emplois    Près de 37 millions d'abonnés à l'Internet mobile    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Education: Des syndicats et des parents d'élèves demandent le report du bac et du BEM    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Le formidable élan de solidarité des Algériens    1.572 cas confirmés et 205 morts enregistrés    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    Tebboune nomme un directeur général adjoint    Coronavirus: 104 nouveaux cas confirmés et 12 nouveaux décès    Général-major Chanegriha : l'ANP prête à soutenir le système sanitaire national dans la lutte contre le coronavirus    104 nouveaux cas confirmés et 12 nouveaux décès en Algérie    Liverpool: Sadio Mané prêt à tous les sacrifices pour le Ballon d'or    Réunion Opep-non Opep : garantir les conditions d'équilibre pour une reprise du marché    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    On vous le dit    Le Président Tebboune désigne Abdelghani Rachedi Directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    ONU: Réunion jeudi du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental    Barça : Ca chauffre entre les dirigeants !    Journées virtuelles du court métrage: audience appréciable, organisateurs satisfaits    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Covid 19: proposition d'un revenu au profit des travailleurs privés affectés par la crise    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La "citoyenne du monde" revisitée en pleine crise sanitaire    Les avocats appellent à la libération de Brahim Laâlami    La Banque d'Algérie annonce des mesures de soutien    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Bourebbou reconnaît : "Je suis fils de harki"    Après la pandémie, gouverner autrement    ASO Chlef : Les joueurs en contact avec le préparateur physique    AGE des Ligues de Wilaya : Les experts et la loi    Université Ferhat Abbas-Sétif I : L'outil informatique, un élément d'une équation à plusieurs inconnus    Royaume-Uni : Transféré en soins intensifs, Boris Johnson lutte pour sa survie    Pandémie du nouveau coronavirus : La France toujours en «phase d'aggravation»    Pandémie de coronavirus en Afrique : L'appel à l'aide de Moussa Faki Mahamat    Enseignement à distance : Les cours basculent sur le Net    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    Riche programme culturel sur le web    Mahmoud Aroua. Médecin anesthésiste-réanimateur et auteur : «L'exercice de la médecine enrichit l'imagination»    Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une vingtaine d'artistes DZ exposent à New York
"En attendant Omar Gatlato" à la Wallach Art Gallery
Publié dans Liberté le 29 - 10 - 2019

Depuis le 26 octobre dernier, pas moins de 25 artistes algériens exposent leurs œuvres à la Wallach galerie d'art de Colombia Université (New York, USA). Dans la présentation de ce "Panorama sur l'art contemporain d'Algérie et de sa diaspora", qui s'étale jusqu'au 15 mars 2020, les organisateurs expliquent que cette exposition tire son titre d'un ouvrage datant de 1979 sur "les débuts du cinéma algérien, édité par Wassyla Tamzali, qui fait référence à la pièce de Samuel Beckett En attendant Godot, ainsi qu'au film culte de Merzak Allouache, Omar Gatlato, datant de 1976".
"Les deux œuvres, dans leur critique des régimes du savoir et de connaissance européens, fournissent également des repères conceptuels à la lecture des 25 artistes sélectionnés, qui dans leur pratique se concentrent sur ce que le corps et l'individu savent avant tout", est-il précisé.
La commissaire de l'expo, Natasha Marie Llorens, doctorante en histoire de l'art moderne et contemporain à Columbia qui a réalisé des recherches qui portent sur cinq films issus de l'Underground expérimental du cinéma algérien entre 1965 et 1979, précise à propos de l'expo : "En Attendant Omar Gatlato répond à l'obscurité visuelle et imaginative qui recouvre l'Algérie.
Les raisons de l'absence de représentation artistique de l'Algérie au niveau international sont complexes: 130 ans de colonialisme installé par les Français ont engendré un héritage à la fois littéraire et artistique important à l'image de la France". Et de renchérir : "À la suite d'une lutte acharnée mais ambivalente pour l'autodétermination à tous les niveaux de la sphère socioculturelle, aucun récit digestible ni unifié n'a émergé pour permettre à l'Occident de comprendre l'Algérie".
Pour sa part, Betti-Sue Hertz, directrice et conservatrice en chef de la Wallach Galerie soutient être "très enthousiaste par la présentation de ce projet au Wallach. Avec cette exposition, Columbia offre une vue en profondeur des expressions individuelles à travers un paysage culturel algérien en évolution". Concernant les artistes qui exposent, on retrouve Louisa Babari, Fayçal Baghriche, Bardi, Mouna Bennamani, Adel Bentounsi, Zoulikha Bouabdellah, Halida Boughriet, Fatima Chafaa, EL Meya, Hakima El Djoudi, Karim Ghelloussi, Mounir Gouri, Mourad Krinah, Amina Menia, Sonia Merabet, Yazid Oulab, Lydia Ourahmane, Sadek Rahim, Dania Reymond, Sara Sadik, Fethi Sahraoui, Massinissa Selmani, Fella Tamzali Tahari, Djamel Tatah.
Dans la présentation, les organisateurs sont revenus sur quelques œuvres, notamment l'installation photographique de Fatima Chafaâ de 2019, sur le du film de Dania Reymond Jardin d'Essai (2016), qui "dépeint le jardin botanique d'Alger comme un espace à la fois fantastique et de projection de l'imaginaire colonial sur le paysage existant". Il est question également de l'installation "Mektoub" (2016) de Sara Sadik qui "examine la sémiotique de la ‘beurness', un jeu de mot qu'elle a construit à partir de beur et de ‘blackness' pour créer une image surréaliste d'une expérience sociale diasporique critique de l'attitude néocoloniale de l'administration française".
À noter "qu'après le passage au Wallach, En attendant Omar Gatlato sera étendu aux œuvres de la collection du Centre national des arts plastiques, un partenariat avec le Box24 d'Alger, ainsi que de nouvelles commandes d'artistes émergents". Les artistes feront aussi une petite escale à Marseille pour participer à "La Friche de la Belle de Mai" en juin 2020, suite à "l'invitation de Triangle France / Astérides, dans le cadre du Manifesta 2020".
Enfin, sera entre autres, disponible un catalogue de 264 pages coédité par Sternberg Press et la Wallach Gallery, qui "inclut des traductions anglaises inédites de textes clés des théoriciens de l'art contemporain algérien sur l'évolution du rapport entre art et politique. On y trouvera aussi de la poésie de Samira Negrouche et un essai graphique de Nawel Louerrad. Le catalogue sera disponible à la vente à la Wallach Art Gallery. Il sera distribué par MIT Press aux Etats-Unis et Sternberg Press en Europe".

H. M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.