Aucune restriction dans la révision constitutionnelle    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    Le Président s'attaque aux lobbies de l'importation    Tebboune ne veut plus de cortèges officiels de 30 voitures    "100 mds DA injectés dans les communes dès le mois de mai"    Ferhat: «Merci à tous pour vos messages, ça me va droit au cœur»    Motion de soutien du Conseil de la Nation au plan d'action du gouvernement    Crise libyenne: la position de l'Algérie privilégiant une solution politique réitérée    Montage automobile: le nouveau cahier des charges promulgué dans 2 mois    Le Gouvernement examine de nouvelles mesures en faveur de la gestion décentralisée    Kherrata, une convergence et des messages    CONSEIL DE SECURITE DE L'ONU : L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    L'instruction de l'affaire ETRHB Haddad bouclée    TAMANRASSET : Plus de 500 affaires de contrebande traitées en 2019    Tebboune : "Aucune restriction hormis ce qui a trait à l'unité et à l'identité nationales"    TIARET : Des citoyens observent un sit-in devant la mairie d'Ain Dehab    AIN EL-TURCK : Des taxis demandent le double de la course    Le Président Tebboune: les responsables locaux tenus de briser le cloisonnement entre les citoyens et l'Etat    La pièce "Tmenfla" du theatre d'Oum-el-Bouaghi ouvre le festival international du théâtre de Bejaia    Il était une fois, le plus grand pays d'Afrique    Les pièges de l'assistanat    Slimani en sauveur !    Zelfani prépare le Paradou    L'ESS nouveau leader    Le Targui    À tout jamais…    5 personnes retrouvées mortes après leur enlèvement    Encore un manifestant assassiné à la place Tahrir    Yémen : entrée de 138 000 migrants et réfugiés en 2019    Enseignants du primaire : marche nationale demain à Alger    Des TV-offshores et des pollutions millénaires !    ACTUCULT    Emouvant hommage à la militante Nabila Djahnine    Le répertoire andalou dans toute sa splendeur    Ciné-houma rend hommage aux femmes victimes de violences    La Cinémathèque algérienne célèbre les films sur la guerre de Libération    La quête de la connaissance et de la vérité    Mali: le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    Coupe arabe des nations (U20) : Les Algériens s'installent en Arabie Saoudite    USM Alger : Dziri reste    Epidémie du ncoronavirus : L'économie mondiale fortement impactée    Prime du service civil pour les spécialistes: Les décrets en voie de finalisation    Sidi El-Houari, Sidi El-Bachir, El Badr, El Emir et Es Seddikia: Lancement du bitumage d'une trentaine d'axes routiers    Les spécialistes plaident pour le dépistage précoce: 236 nouveaux cas de cancer de la prostate enregistrés au CHUO en 2019    Commerce extérieur: Plus de 6 milliards de dollars de déficit en 2019    Information officielle: La Présidence revient à la charge    LA RESONNANCE D'UN ATTENTISME    Le double jeu de Makri et de ses députés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Paysages d'automne" de Allouache en avant-première mondiale
10e édition du Festival International du Cinéma d'Alger
Publié dans Liberté le 05 - 11 - 2019

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue hier à l'Oref, la commissaire de la manifestation, Zahira Yahi, a fait savoir que le dernier film de Merzak Allouache, Paysages d'automne, sera projeté en avant-première mondiale. Elle a aussi donné les raisons de l'absence du film Abu Leila tout en évoquant le film Papicha.

Le Festival international du cinéma d'Alger (Fica) revient dans sa 10e édition, du 7 au 16 novembre, à la salle Ibn Zeydoun (Oref). Cette cuvée, et à cause de la tenue de la présidentielle en décembre prochain, a été pour la première fois avancée au mois de novembre. Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue hier à l'Oref, la commissaire de la manifestation, Zahira Yahi, a fait savoir que cette édition connaîtra l'introduction des courts métrages en compétition officielle : "Cette année, s'il y a une nouveauté particulière, c'est l'introduction des courts métrages en compétition. Nous avons trois catégories en compétition, que sont les longs métrages fictions, longs métrages documentaires et courts métrages. Dans les docs, il y a des documentaires et de la fiction, mais ils seront en compétition à part entière."
Parmi les nouveautés de cette année, nous retrouvons le dernier long métrage de fiction de Merzak Allouache, Paysages d'automne, qui sera projeté en avant-première mondiale le 12 novembre. La programmation du film de Allouache s'est faite au détriment du film Abu Leila d'Amin Sidi Boumediene, qui devait être projeté en compétition officielle. "On a pensé au film Abu Leila, mais entre-temps, nous avions reçu le film de Allouache. Pour un festival, ça passe avant. J'ai programmé Abu Leila en hors compétition, mais l'équipe du film a préféré finalement se retirer du festival", a encore fait savoir la commissaire. Papicha a aussi été évoqué lors de cette conférence.
Mme Yahi a en effet expliqué que "l'idée de le programmer était là, mais nous avons changé de cap. Ça reste un beau film auquel on souhaite beaucoup de chance aux Oscars".
De son côté, Ahmed Bedjaoui a soutenu qu'"il ne peut y avoir de projection sans sortie nationale et sans dérogation pour le projeter durant le festival". Dans la même veine, il a été question de la sélection de films sur le Hirak pour cette édition. Selon Zahira Yahi, "deux œuvres ont été reçues, sans répondre toutefois aux critères de sélection. On n'arrête pas de le répéter, c'est un festival du film engagé, mais l'engagement doit être bon aussi, et répondre à des critères esthétiques, artistiques et techniques", a-t-elle soutenu. Par ailleurs, les thématiques des films de cette édition seront "les migrants, les femmes et le continent africain.
Il y a à la fois beaucoup de réalisatrices, sujets de docs ou de films, et des œuvres qui abordent des questions de femmes. D'autres films aborderont la question de la dislocation, de la cohésion nationale comme effet de la colonisation ou de la néocolonisaition". On retrouve parmi ces films Desrances de la Burkinabé Appoline Traoré, Burkinabe Bounty, de Lara Lee, 143, route du désert de Hassen Ferhani, Facing Mecca, court métrage suisse de Jan-Eric Mack, ou encore The Tower, qui ouvrira la compétition le soir du 11 novembre.
Aussi, plusieurs tables rondes et master class se tiendront à partir de 10h, dont "Le montage, troisième écriture d'un film" avec Yannick Kergoat, "De l'idée à l'Histoire et de l'Histoire au scénario : comment suggérer sans trahir ?" avec Boukhalfa Amazit, ou encore "Femmes de cinéma et femmes au cinéma" modérée par Amina Bedjaoui-Haddad.

Yasmine Azzouz


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.