Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 1ère journée    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Images d'ailleurs, regards d'ici    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Le décès de Maradona secoue le monde du football    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Des résultats en nette régression    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le parquet de Sidi M'hamed requiert 2 ans de prison pour les 20 détenus d'opinion
Les avocats ont boycotté l'audience
Publié dans Liberté le 18 - 11 - 2019

Le procureur près le tribunal de Sidi M'hamed a requis deux ans de prison ferme et 100 000 da d'amende à l'encontre des 20 détenus d'opinion, dont le procès s'est ouvert aujourd'hui lundi.
Sur les vingt comparus devant la barre, l'on compte 11 détenus. Il s'agit, entre autres, de Ghimouz Akram, Abdelkader Toufik Bacha, Khiredine Benzine, Fazil Dechicha, Derouiche Alaa, Agouazi Mohamed, Dahmani Nour Elhouda Yasmine… S'agissant des 9 autres accusés, à savoir Saradouni Lyes, Amad Djilali, Belaifa Fatiha, Islam Ihaddadene,Razane Bouanane, Yakoub Ayad, Karim Belkacem, Zineddine Kacimi et Aala Ghimouz, ils sont plutôt placés sous contrôle judiciaire.
Le procès a débuté à 14h15 avec l'entrée des détenus dans la salle d'audience sous les cris de « Tahia Djazair ». Le bâtonnier de Bejaia, Khatri Salem prend la parole au nom du collectif de la défense pour annoncer le boycott des audiences. Juste après l'annonce, les avocats entonnent l'hymne national et quittent la salle sous les applaudissements du public, et sous les cris de « merci les avocats » et le slogan « Etat civil et non militaire ».
Interrogé, Me Bouzid Yacine, avocat et membre du collectif de défense des détenus d'opinion, explique à Liberté les raisons de ce boycott : « on refuse catégoriquement de participer à ce qu'on peut qualifier d'une mascarade judiciaire. On refuse donc de cautionner ce fiasco politico-judiciaire », a-t-il souligné, tout en soutenant qu' « on ne peut pas, malheureusement, parler de justice quand les garanties de lois équitables sont quasi-absentes, quand les droits de l'homme sont bafoués et quand les libertés collectives sont réprimées (…) ».
Mis en délibéré, le verdict du procès sera rendu la semaine prochaine, soit le lundi 25 novembre.
Sihem Benmalek


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.