Goudjil se réunit avec la délégation parlementaire devant participer aux travaux de la 145e Assemblée de l'UIP    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Un cas psychiatrique!    Défis africains de la COP 27    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Est-ce le déclic?    Deux Palestiniens tués par les sionistes près de Ramallah    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    Belatoui espère un véritable départ    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La liberté provisoire refusée pour Jawad Belkacem
Alors que son procès en appel a été reporté à la semaine prochaine
Publié dans Liberté le 04 - 12 - 2019

Il avait été condamné en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Cité Djamel, le 13 octobre dernier, pour attroupement et détérioration de propriétés mobilières d'autrui.
Le procès en appel de Jawad Belkacem, hirakiste de 19 ans, qui avait été condamné à une année de prison ferme pour avoir détruit l'enseigne de l'Anie à Oran, a été reporté à la semaine prochaine en raison de l'absence de la partie civile, l'APC d'Oran en l'occurrence. La cour d'appel a également rejeté la demande de liberté provisoire introduite par le collectif de défense (six avocats étaient présents) qui avait estimé que le détenu n'avait pas d'antécédents judiciaires, présentait suffisamment de garanties de représentation et ne constituait pas un danger pour la collectivité.
Dans une brève intervention, l'un des avocats a considéré que la mise en liberté du détenu serait perçue par la population comme un geste d'apaisement dans un contexte sociopolitique très tendu à quelques jours de l'élection présidentielle. Mais après délibération, la défense a été déboutée au grand désespoir des marcheurs du mardi dont une partie avait organisé un sit-in de solidarité en face du palais de justice.
Pour rappel, Jawad avait été condamné en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Cité Djamel, le 13 octobre dernier, pour attroupement et détérioration de propriétés mobilières d'autrui, selon les articles 187 et 450 (alinéa 4) du code pénal.
Deux jours auparavant, soit le vendredi 11 octobre, il avait été interpellé à la fin de la marche à proximité de la place du 1er-Novembre, et placé en garde à vue pour avoir détruit l'enseigne de la délégation locale de l'Autorité nationale indépendante des élections, rue Larbi-Ben M'hidi. Lors du procès, l'accusé avait rejeté les accusations et affirmé que le panneau était tombé alors qu'il tentait simplement de faire un selfie.
L'avocat de l'APC d'Oran, qui s'était constituée partie civile en tant que propriétaire des locaux mis à la disposition de l'Anie, avait réclamé 12 millions de centimes, valeur de l'enseigne abîmée, et 50 000 DA au titre du préjudice subi. La procureure de la République, elle, avait requis 18 mois de prison assortie d'une amende de 100 000 DA. Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe de Jawad, aucune preuve matérielle (photos, vidéos) incriminant leur client, n'ayant été apportée par l'accusation.
Ils ont, par ailleurs, estimé qu'il revenait à l'Anie de se constituer partie civile et non à l'APC. Après délibérations, le tribunal a condamné l'accusé à une année de prison ferme, peine assortie d'une amende de 100 000 DA et d'une compensation s'élevant à 120 000 dinars, au profit de l'APC dont la qualité de partie civile avait été retenue. Après le prononcé de la sentence, les trois parties ont fait appel du verdict.

S. Ould Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.