Liverpool : Klopp n'est pas étonné pour Bruno Fernandes    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    L'activiste Amar Berri arrêté, puis relâché    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Développement du gisement de fer de Gara Djebilet    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Baisse drastique des visas pour les Algériens    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    14 marchés aux bestiaux hebdomadaires rouverts    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Conseils de l'ordre des médecins et chirurgiens-dentistes: Des syndicats dénoncent une «situation de blocage»    LRF Saïda: Benhamza Yacine plébiscité    Les faits têtus de la réalité    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    ASM Oran: Baghor Merouane succède à lui-même    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Il est de notre devoir d'entretenir la mémoire collective"
Djoudi Attoumi, auteur et ancien officier de l'ALN, au salon "Tizi n Udhlis"
Publié dans Liberté le 20 - 01 - 2020

La 2e journée du Salon du livre de Tizi Ouzou a été marquée par un hommage rendu à l'ancien officier de l'ALN de la Wilaya III, Djoudi Attoumi, connu également pour avoir consacré plusieurs livres à la Révolution, plus particulièrement au colonel Amirouche qu'il a eu à côtoyer dans les maquis.
Un vibrant hommage a été rendu hier, à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, à l'ancien officier de l'ALN de la Wilaya III, Djoudi Attoumi, qui est connu également pour avoir consacré plusieurs livres à la Révolution, plus particulièrement au colonel Amirouche qu'il a eu à côtoyer dans les maquis.
Cet hommage, auquel a été entièrement dédiée la seconde journée du Salon du livre "Tizi n Udhlis" qu'abrite la maison de la culture de Tizi Ouzou depuis samedi dernier, a été l'occasion de revenir sur le parcours révolutionnaire de Djoudi Attoumi à travers la projection d'un documentaire autour de son parcours, suivie de témoignages sur sa vie et son œuvre par ses amis, ses compagnons de lutte et par des chercheurs en histoire.
Parallèlement à cet hommage qui a eu lieu à la maison de la culture, d'autres expositions et projections autour de la vie et de l'œuvre de Djoudi Attoumi ont été organisées à la bibliothèque principale de lecture publique du chef-lieu de wilaya, ainsi qu'au centre culturel Matoub-Lounès de Aïn El-Hammam où le public a eu à découvrir le film documentaire Rencontre avec Djoudi Attoumi, réalisé par le bureau de l'information de la communication et de l'audiovisuel du CHU de Béjaïa.
Rencontré en marge de cette manifestation, Djoudi Attoumi avait tenu à exprimer sa reconnaissance envers les organisateurs de cet hommage avant de revenir sur l'intérêt et le rôle de l'écriture de l'histoire pour, dit-il, "entretenir la mémoire collective". "Il est de notre devoir d'entretenir cette mémoire et cette flamme du souvenir à travers l'écriture. Chacun de nous a un rôle à jouer afin que nul n'oublie son histoire et les chouhada", a estimé Djoudi Attoumi. "D'ailleurs, dans ce contexte, j'écris pour transmettre le message des martyrs, l'histoire et le vrai visage de la guerre de Libération nationale", a-t-il poursuivi tout en insistant sur la nécessité de transmettre l'histoire par l'écriture en affirmant, à ce propos, qu'"avant, on avait une transmission orale de l'histoire, mais pour éviter sa déperdition ou sa manipulation, une transmission écrite dans des livres qui peuvent être consultés à tout moment est une nécessité".
Il est à préciser qu'à l'occasion de ce Salon du livre, la directrice de la culture de wilaya, Nabila Goumeziane, a annoncé la baptisation de la bibliothèque semi-urbaine de Tizi Ouzou au nom du précurseur de l'écriture en langue amazighe, Si Amar u Saïd Boulifa, qui était, a-t-elle indiqué, "un grand pédagogue qui a élaboré la première méthode d'enseignement de langue amazighe. Il s'est également activement penché sur la littérature et l'histoire de sa région natale".



K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.