Une nouvelle nécropole exhumée à Aqua Tibilitana    Les précisions d'un des ex-associés    Appel à la relance du projet de loi criminalisant la colonisation    Un parti marocain crique sévèrement le Makhzen    Le représentant spécial de la Cédéao déclaré persona non grata    Le départ de Stambouli presque consommé    Les joueurs en grève    La place du malade comme enjeu central    Erratum    Le photographe Karim Bouchetata décroche la 3e place au Festival arabe du film du patrimoine    "Faim blanche", le nouveau roman d'Amin Zaoui    L'auteur Youssef Bendekhis décroche le grand prix    Objectif : diversifier l'économie nationale    Vers le plafonnement des prix de l'hôtellerie    Le prince écolo et la biodégradabilité des corps !    Pression pour la Lazio, Coupe pour le Bayern    Les tribunaux administratifs trancheront vendredi    Le cri d'alarme de Benbouzid    Installation d'une commission technique chargée du dossier    Jongler entre l'envie de... et celle de...    Belaribi ordonne le transfert de la gestion des réservoirs d'eau à l'ADE et Seaal    Enième coup d'Etat militaire    Le sort de Julian Assange suspendu à la décision de la justice britannique    Une voix d'outre-tombe    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (1re partie)    Haydée Santamaría, une femme dans la révolution cubaine, aux côtés de Fidel Castro    «Les constantes et les variables dans les Constitutions algériennes», thème d'un ouvrage de Mohamed Saïd Boussadia    Simple formalité pour les Algériennes    Une question d'Etat de droit    LNFA - Ligue 2: Trente-deux postulants pour deux places    Un tracteur se renverse sur oued Serdias, le conducteur sauvé    Le président du CNESE dénonce: «De la surfacturation à la sous-facturation»    Tlemcen: Protéger l'agriculture des risques climatiques    La continuité des coups d'Etat    Mobilis, Djezzy et Ooredoo avertis    Un renvoi et ensuite ?    50000 Arbres plantés    Immenses dégâts matériels    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    Le verdict rendu le 7 novembre    Mystères et certitudes du gouvernement    L'Arabie saoudite fait flamber le baril    4/4 Pour les Algériens    Le gazoduc, Sonelgaz et les migrants    «L'Algérie a toujours soutenu les causes justes»    Goudjil reçoit l'ambassadeur de l'Etat de Palestine en Algérie    "COMME UN MIROIR BRISE"    MERIEM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le barrage d'El-Mahouane de Sétif se vide
L'AEP menacée de perturbation dans six grandes communes
Publié dans Liberté le 10 - 02 - 2020

Le blocage de l'accès à la station de pompage à partir du barrage d'Ighil Emda, dans la commune de Draâ El-Gaïd à Kherrata, dans la wilaya de Béjaïa, vers le barrage d'El-Mahouane à Sétif, ainsi que le déficit pluviométrique risquent de compromettre l'approvisionnement en eau potable. Pas moins de 6 grandes communes de la wilaya de Sétif, à savoir le chef-lieu de wilaya comptant pas moins de 1,5 million d'habitants, El-Eulma, Aïn Arnat, Aïn Abessa, El-Ouricia et Ras El-Ma, sont menacées de perturbations dans la distribution d'eau durant les prochaines semaines. En effet, cela fait presque un mois que des habitants de Snadla, dans la commune de Draâ El-Gaïd (Béjaïa), qui revendiquent le raccordement de leur localité, ont interdit aux agents de l'ANBT (Agence nationale des barrages et transferts) d'accéder à la station pour actionner le pompage de l'eau qui alimente El-Mahouane. Du coup, le volume d'eau au niveau de ce dernier a sensiblement baissé pour atteindre, selon des sources concordantes bien informées, moins de 5 millions de mètres cubes. À l'approche du mois sacré de Ramadhan et de la saison estivale, la sonnette d'alarme devrait être tirée par les responsables, qui doivent trouver une solution à ce problème. Selon les mêmes sources, la seule pompe qui assurait jusque-là l'approvisionnement dans le cadre du "système Est" des grands transferts au niveau de la wilaya de Sétif avec pas moins de 100 000 m3 par jour est à l'arrêt, et l'eau qui alimente les localités précitées est puisée du stock qui s'amenuise jour après jour. Par ailleurs, nous avons appris que l'Algérienne des eaux de Sétif doit revoir son plan de distribution du liquide précieux afin de préserver un approvisionnement équitable qui durera jusqu'à ce que les responsables de l'ANBT trouvent une solution à ce problème. Rappelons que l'année passée le pompage, qui a été bloqué pendant plusieurs mois par les habitants de la même localité qui revendiquaient une route, n'a été repris qu'après intervention des autorités de la wilaya de Béjaïa. Cependant, l'utilisation d'une seule pompe au lieu des trois prévues n'a pas permis de remplir le barrage, car toute la quantité pompée, 100 000 m3, est distribuée par l'ADE de Sétif dans le cadre de l'amélioration de la distribution. Sur un autre volet, nous avons appris qu'une deuxième pompe sera incessamment mise en service et permettra d'améliorer, un tant soit peu, le pompage pour le barrage de Sétif, car la quantité qui sera versée dans le barrage dépassera les 200 000 m3, soit le double de la quantité actuellement distribuée. Quant à la troisième pompe, elle sera actionnée dès que le système de télésurveillance sera mis en service.

FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.