Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah: un moudjahid au service de l'Algérie    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    Entre indifférence et inconscience    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Deux terroristes neutralisés, un autre s'est rendu en mai dernier    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    Le RND dénonce les campagnes d'information tendancieuses des médias français contre l'Algérie    Les frais de transport des dépouilles à la charge de l'état    Raouya présente le PLFC 2020 devant la commission spécialisée    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Baadji Abou-El-Fadhl confiné chez lui    Le référendum constitutionnel fixé au 1er juillet    Le Zimbabwe convoque l'ambassadeur américain à Harare    L'Amérique brûle    Le procès de Karim Tabbou renvoyé au 29 juin    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    L'Epreuve    L'infrangible lien…    Les remplaçants acceptent, les titulaires refusent    La sanction infligée à l'émission "Insahouni" d'Ennahar TV réduite à une suspension provisoire    Covid19-Aides aux commerçants: l'ANCA se félicite des décisions du Conseil des ministres    8 décès et 119 nouveaux cas en 24 heures    Les écoles privées rappelées à l'ordre    Mila : 73 enfants victimes de violences depuis le début de l'année    On vous le dit    Un webinaire interactif pour la région Mena    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    "Je pense porter plainte pour manipulation"    De l'orientation sociale du savoir au contrôle de la société    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Sidi Bel Abbès: Plus de 400 kg de viande issue de l'abattage clandestin interceptés    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Impactés par les retombées du confinement: Les gérants des auto-écoles réclament la reprise de leur activité    El-Bayadh: La production céréalière impactée par la sécheresse    "La chloroquine a prouvé son efficacité" selon Benbouzid    Les plages algéroises interdites à la baignade    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    TRIBUNAL DE KOLEA : Le procès de Karim Tabbou à nouveau reporté    Mustapha Hamici installé à la tête du quotidien Echaâb    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





France : démantèlement d'un réseau qui "exploitait" des mineurs isolés
Il était dirigé par une famille d'origine algérienne
Publié dans Liberté le 22 - 02 - 2020

La police de Bordeaux, dans le sud-ouest de la France, a annoncé, hier, avoir démantelé une "entreprise familiale" qui écoulait le produit de vols, parfois violents, commis par des dizaines de mineurs isolés du Maroc ou d'Algérie.
Une opération menée par le "groupe MNA" — Mineurs non accompagnés — de la sûreté départementale a permis d'interpeller mardi huit personnes au terme d'une enquête de "longue haleine" commencée en novembre, a expliqué à la presse le commandant Ronan Illien à la tête de ce groupe.
Au moins six personnes seront présentées à un juge d'instruction en vue de leur inculpation pour vol et/ou recel "en bande organisée" et association de malfaiteurs, a indiqué la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de la Gironde.
Ce "groupe MNA" a été créé début septembre pour "endiguer le phénomène" de la délinquance "des mineurs isolés, particulièrement prégnant à Bordeaux" comme dans d'autres métropoles françaises, selon le chef de la sûreté départementale à la DDSP. Soupçonnés d'être impliqués dans des cambriolages, vols à la tire et à l'arraché, ils sont actuellement "sur représentés" dans les garde à vue, assure la police.
En enquêtant sur ces jeunes migrants, les policiers se sont notamment intéressés à la façon dont le produit de ces vols était écoulé. "Des écoutes téléphoniques et des surveillances sur le terrain" les ont ainsi menés jusqu'à ce réseau, dirigé par quatre frères et sœurs d'une famille d'origine algérienne, a-t-on détaillé.
Les enquêteurs les soupçonnent d'avoir "exploité" ces derniers mois des dizaines de ces mineurs isolés venant du Maroc et d'Algérie, aussi appelés "mijeurs", en raison de doutes sur leur véritable âge. "Ils les droguaient pour les mettre sous pression et créer une relation de dépendance et les faire travailler", a-t-il développé.
Les interpellations ont eu lieu au moment où le butin allait partir et être écoulé en Algérie. Bilan : l'équivalent d'un "mois de travail" saisi, soit 91 téléphones et 19 ordinateurs portables, mais aussi 25 montres et de nombreux bijoux en or.
Les autorités ont aussi saisi 37 155 euros et deux véhicules. La police a aussi trouvé 589 boîtes de médicaments de type "opioïdes" fournis au réseau par un couple, également interpellé. L'opération a enfin ciblé un "intermédiaire", qui dirigeait les voleurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.