Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les cahiers de charges seront prêts dans un mois    Courrier des lecteurs    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    Forum sino-arabe: volonté commune d'accroître la coopération    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    Treize activites acquittés    Benhadid réhabilité    Benbouzid n'exclut pas un confinement localisé    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    Covid-19 : confinement partiel dans 18 communes de Sétif à partir de mercredi    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    La FAF veut «assainir» le métier    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    La JS Azazga en difficulté financière    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    Les perspectives d'évolution à court terme pour le marché pétrolier évoquées    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Nouveau record quotidien des infections    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    "Dans mon service, le personnel est à bout"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Graves accusations de Zelfani contre Ameur Chafik
L'entraÎneur de la JSK ne décolère pas contre le directeur technique national
Publié dans Liberté le 03 - 03 - 2020

"Je suis victime d'un jeu malsain de coulisses de la part de nos concurrents", martèle-t-il.
L'entraîneur de la JS Kabylie, le Tunisien Yamen Zelfani, privé de licence par la Direction technique nationale (DTN) pour une histoire absurde de diplômes (CAF A), ne décolère pas. À l'issue de la rencontre contre le CRB, Zelfani est pour la première fois monté au créneau pour dénoncer un "complot ourdi" contre lui par un club concurrent avec la complicité de la DTN, pour l'empêcher de s'asseoir sur le banc de la JSK. "Je suis victime d'un jeu malsain de coulisses de la part d'un de nos concurrents. J'ai des informations très précises à ce sujet. Sur une intervention d'une tierce partie, le directeur technique national (Ameur Chafik, ndlr) a refusé de me délivrer ma licence. Cela s'est fait sur un simple coup de téléphone.
Je défie le DTN d'apporter la preuve que je n'ai pas les compétences requises pour entraîner en Algérie", martèle-il. De graves accusations qui mettent à mal l'impartialité de la DTN dans la délivrance des licences pour les entraîneurs. Les mêmes accusations avaient été du reste proférées par le président de la JSK, Cherif Mellal, dans une interview à un site internet (voir encadré ci-dessous). Réagissant à ces propos, la DTN, qui a préféré encore une fois faire porter le chapeau à la presse au lieu de répondre "déontologiquement" à Zelfani et à Mellal, s'est limitée à regretter les déclarations du coach de la JSK. "Malheureusement, ce dernier s'est manifesté, lui aussi, lors d'une conférence de presse pour s'attaquer à la personne du DTN", note la DTN.
La sortie médiatique de Zelfani vient confirmer des informations parues dans la presse faisant état d'une politique de deux poids, deux mesures de la DTN dans ce dossier. Sur la Toile, les supporters de la JSK n'ont pas manqué de relever cet état de fait. En fait, il est clair que le cas Zelfani pose des interrogations. La DTN affirme que Zelfani n'a pas doit à la licence car il ne possède pas le diplôme CAF A. Or, il existe des entraîneurs dans le championnat des Ligues 1 et 2 qui activent normalement et qui ont bénéficié de licence sans posséder ce diplôme requis.
Ce que confirme du reste la DTN dans son communiqué. "La seule dérogation décidée par la DTN, c'est celle concernant les entraîneurs algériens détenteurs d'un diplôme de 3e degré délivré par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) afin de leur permettre d'activer", concède la FAF. Pourquoi donc accepter une dérogation aux Algériens et la refuser à un technicien tunisien ? N'est-ce pas discriminatoire, sachant que la loi ne se morcelle pas ? En outre, la DTN a délivré récemment la licence provisoire pour Neghiz (MCA) et Slimani (USMH) bien que leurs dossiers de qualification ne soient pas complets.
La rigueur n'aurait-elle pas voulu que la DTN agisse de la même manière avec le cas Zelfani dont le dossier est également par essence incomplet ? On apprend à ce titre que le cas Zelfani a été abordé lors de la dernière réunion du bureau fédéral. Certains membres du BF ont demandé à ce que Zelfani puisse bénéficier d'une dérogation, mais le DTN, Ameur Chafik, présent à la réunion, a opposé un niet catégorique. "Enfin, la JSK, dont la direction est restée respectueuse, est et demeure un grand club que la DTN-FAF respecte et aidera dans les limites de ce que prévoit la réglementation", souligne la DTN.
Il ne s'agit malheureusement pas – et c'est là que le bât blesse – d'aider un club ou un autre, mais d'une application équitable de la loi de la part d'une DTN qui se respecte, soucieuse de ne pas se faire "l'avocat" d'un club concurrent, comme l'affirme Zelfani, et surtout d'éviter de tromper une "opinion sportive qui possède en effet le discernement nécessaire pour ne pas être trompée ni manipulée".



SAMIR LAMARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.