Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Une aubaine pour Sonatrach    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Maroc veut-il la guerre?    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Graves accusations de Zelfani contre Ameur Chafik
L'entraÎneur de la JSK ne décolère pas contre le directeur technique national
Publié dans Liberté le 03 - 03 - 2020

"Je suis victime d'un jeu malsain de coulisses de la part de nos concurrents", martèle-t-il.
L'entraîneur de la JS Kabylie, le Tunisien Yamen Zelfani, privé de licence par la Direction technique nationale (DTN) pour une histoire absurde de diplômes (CAF A), ne décolère pas. À l'issue de la rencontre contre le CRB, Zelfani est pour la première fois monté au créneau pour dénoncer un "complot ourdi" contre lui par un club concurrent avec la complicité de la DTN, pour l'empêcher de s'asseoir sur le banc de la JSK. "Je suis victime d'un jeu malsain de coulisses de la part d'un de nos concurrents. J'ai des informations très précises à ce sujet. Sur une intervention d'une tierce partie, le directeur technique national (Ameur Chafik, ndlr) a refusé de me délivrer ma licence. Cela s'est fait sur un simple coup de téléphone.
Je défie le DTN d'apporter la preuve que je n'ai pas les compétences requises pour entraîner en Algérie", martèle-il. De graves accusations qui mettent à mal l'impartialité de la DTN dans la délivrance des licences pour les entraîneurs. Les mêmes accusations avaient été du reste proférées par le président de la JSK, Cherif Mellal, dans une interview à un site internet (voir encadré ci-dessous). Réagissant à ces propos, la DTN, qui a préféré encore une fois faire porter le chapeau à la presse au lieu de répondre "déontologiquement" à Zelfani et à Mellal, s'est limitée à regretter les déclarations du coach de la JSK. "Malheureusement, ce dernier s'est manifesté, lui aussi, lors d'une conférence de presse pour s'attaquer à la personne du DTN", note la DTN.
La sortie médiatique de Zelfani vient confirmer des informations parues dans la presse faisant état d'une politique de deux poids, deux mesures de la DTN dans ce dossier. Sur la Toile, les supporters de la JSK n'ont pas manqué de relever cet état de fait. En fait, il est clair que le cas Zelfani pose des interrogations. La DTN affirme que Zelfani n'a pas doit à la licence car il ne possède pas le diplôme CAF A. Or, il existe des entraîneurs dans le championnat des Ligues 1 et 2 qui activent normalement et qui ont bénéficié de licence sans posséder ce diplôme requis.
Ce que confirme du reste la DTN dans son communiqué. "La seule dérogation décidée par la DTN, c'est celle concernant les entraîneurs algériens détenteurs d'un diplôme de 3e degré délivré par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) afin de leur permettre d'activer", concède la FAF. Pourquoi donc accepter une dérogation aux Algériens et la refuser à un technicien tunisien ? N'est-ce pas discriminatoire, sachant que la loi ne se morcelle pas ? En outre, la DTN a délivré récemment la licence provisoire pour Neghiz (MCA) et Slimani (USMH) bien que leurs dossiers de qualification ne soient pas complets.
La rigueur n'aurait-elle pas voulu que la DTN agisse de la même manière avec le cas Zelfani dont le dossier est également par essence incomplet ? On apprend à ce titre que le cas Zelfani a été abordé lors de la dernière réunion du bureau fédéral. Certains membres du BF ont demandé à ce que Zelfani puisse bénéficier d'une dérogation, mais le DTN, Ameur Chafik, présent à la réunion, a opposé un niet catégorique. "Enfin, la JSK, dont la direction est restée respectueuse, est et demeure un grand club que la DTN-FAF respecte et aidera dans les limites de ce que prévoit la réglementation", souligne la DTN.
Il ne s'agit malheureusement pas – et c'est là que le bât blesse – d'aider un club ou un autre, mais d'une application équitable de la loi de la part d'une DTN qui se respecte, soucieuse de ne pas se faire "l'avocat" d'un club concurrent, comme l'affirme Zelfani, et surtout d'éviter de tromper une "opinion sportive qui possède en effet le discernement nécessaire pour ne pas être trompée ni manipulée".



SAMIR LAMARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.