«Toutes les décisions prises ont pour finalité la protection de la Patrie et l'intérêt du citoyen»    Un terroriste arrêté à Bordj-Badji-Mokhtar    Un homme au cœur du système de rapine    Joe Biden expose une carte où le Sahara Occidental apparaît distinct du Maroc    Ould Salek : «le Maroc fait chanter des pays pour les amener à s'aligner sur la décision de Trump»    Amir Sayoud file en Arabie Saoudite    12e journée : Résultats décevants pour les Algériens    Louis van Gaal de nouveau sélectionneur des Pays-Bas    Les sapeurs-pompiers, un rempart contre les feux de forêt    Les élections locales en novembre    Les divas orientales à l'honneur    Après une saison décevante de la JS KABYLIE : Cap sur la finale de la Coupe de la Ligue    Nous assistons à une dégradation des habitats côtiers et une baisse de la biodiversité    JO-2020 : lutte Fin de parcours pour Bachir Sid Azara    Comment jouer avec la vie    Commission d'éthique de la FIFA : Issa Hayatou suspendu un an pour absence de «loyauté»    Le comédien Saïd Hilmi tire sa révérence    Enseignements tunisiens    Exporter des médecins ou importer des malades ?    Face à une situation économique et sanitaire préoccupante, dix axes directeurs pour le redressement national    Les élections locales en novembre    Covid-19: Les contaminations en hausse chez les enfants    Logements promotionnels libres: Début des souscriptions à partir d'aujourd'hui    Abominable Delta    Résumer le présent et reconstruire le futur    A l'origine de tout, il y a d'abord la transgression: Covid-19 et Démence(s) humaines    Les oasis au fil de l'eau - de la foggara au pivot, un livre pas comme les autres    La JSK a la tête en coupe de la Ligue    Suspension pour «désinformation» des activités de deux ONG internationales    7 pays africains, dont l'Algérie, s'y opposent    Baâdji passe à l'action    Le paiement électronique effectif    La diaspora au rendez-vous    Le gang d'Ali Mendjeli tombe    Le confinement partiel se précise    Plusieurs opérations menées en une semaine    L'activité touristique sombre    Un levier pour la sécurité nationale    L'hommage de Lamamra à la diaspora    Lamamra au bout du fil    Fin du cinquième stage    La scène artistique kabyle en deuil    Les poèmes de Mohamed Benhanafi enfin édités    «Le Seigneur des Anneaux» diffusé en septembre 2022    LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    La date bientôt fixée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'infrangible lien…
16e partie
Publié dans Liberté le 16 - 03 - 2020

Résumé : Samira garde un œil sur les enfants. Elle évite une catastrophe en retirant le tuyau d'arrosage qu'un enfant avait pris pour mouiller ces camarades. Leurs appareils auraient pu être endommagés par l'eau. Ils se rendent ensuite au stade afin d'assister à un match. Houari décide de les rejoindre.
Le visage de Samira s'éclaire en le voyant arriver avec un bouquet de fleurs. Les enfants applaudissent quand ils se font la bise.
-Des fleurs pour la femme de ma vie, dit-il. La journée a été longue sans toi. Est-ce que je t'ai manqué ?
-Un petit peu, un tout petit peu, ajoute-t-elle alors qu'elle est émue aux larmes. Merci. Elles sont
magnifiques.
-Pas autant que toi.
Ils échangent un regard affectueux. Il prend place près d'elle avant de saisir sa main. Ce contact la fait rougir. Elle la retire
lentement.
-Regarde ! Les équipes entrent dans le stade.
Les enfants mettent de l'ambiance lorsque le match commence. Ils se défoulent en criant et en applaudissant chaque but ou en râlant à chaque occasion ratée.
Houari s'est absenté quelques minutes pour acheter des ballons qu'il offre aux enfants à la mi-temps. Il joue avec eux. Son cœur fond en le voyant s'agenouiller devant Radia pour lui parler. Elle ne peut pas entendre ce qu'il dit, mais la fillette saute au cou et l'embrasse sur la joue. Il lui caresse la tête. C'est la première fois qu'ils se voient, et elle sent comme une complicité entre eux. Samira pleure en voyant les deux amours de sa vie s'entendre si bien.
Il fait preuve d'une grande patience. Les enfants se sont bien amusés. Le retour des équipes sur le terrain les force à retourner sur les estrades.
Houari n'est pas revenu à sa place. Les enfants lui en ont fait une. Rahima a rejoint Samira.
-Le courant passe bien entre eux. Ils s'entendent bien, remarque-t-elle. C'est étrange comme le destin se joue de nous. S'il est vrai que notre destinée est écrite bien avant qu'on ne voie le jour, il est de fortes chances pour que vous finissiez par fonder une famille.
-J'ai peur… Je l'aime, et pourtant j'hésite à lui dire la vérité. J'ai peur qu'il ne prenne la poudre d'escampette quand il connaîtra mon passé. Mes erreurs vont provoquer notre séparation. J'ai beau le connaître depuis 4 ans, je redoute sa réaction. Je me dis que même s'il m'aime, il n'acceptera pas et il m'en voudra à mort.
-Qui sait ? Peut-être qu'il est plus compréhensif que tu ne le crois ? Laissons le temps faire les choses.
La sortie s'achève en fin de journée chez le marchand de glaces qui se trouve au centre-ville. Houari en offre à tous. Samira reste à l'écart pour les observer.
Elle remarque qu'il s'est approché de Radia pour parler avec elle. La fillette semble boire ses paroles. Même si elle est malentendante, elle comprenait tout.
Comme si elle lisait sur les lèvres et semble même deviner ce qui allait suivre.
-Organisons d'autres sorties, suggère Rahima. Laissons-les s'attacher l'un à l'autre. Il verra tes erreurs comme une bénédiction. Il faudrait avoir une pierre à la place du cœur pour être insensible à sa beauté et à ses petites manières qui font tout son charme. Franchement, on ne peut pas résister à ta fille.
-C'est gentil ce que tu dis, ça me fait chaud au cœur. Je voudrais tant avoir ton assurance, dit Samira, avant de soupirer. J'attends tant de la vie, mais je sais que mes rêves peuvent tourner en cauchemar.


(À SUIVRE)
T. M.
[email protected]
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.