Affaire Tahkout : poursuite au tribunal de Sidi M'hamed des plaidoiries de la défense    Feux de forêts: plus de 1.888 ha détruits en une semaine    confinement partiel à Sétif: strict respect et arrêt total des déplacements au 1er jour    APN: Clôture de la session ordinaire 2019-2020    Covid-19 : mobilisation d'un plus grand nombre de lits dans les hôpitaux    Le ministre des Ressources en eau dévoile la directive du président    9 juillet 1962    Benrahma et Brentford à deux points des barrages    Chelsea chasse Leicester du podium    Se sauver ou sombrer    Rachad, les harragas et la décennie noire    Faut-il avoir peur de la seconde «ouhda» ?    «La perte du goût et de l'odorat sont deux symptômes du Covid-19»    «La sensibilisation et le confinement ciblé des zones endémiques sont la clé pour contenir le Covid-19»    Le barrage de Boukourdane face aux aléas du déficit hydrique    Le secteur culturel salue l'aide débloquée pour affronter le coronavirus    Papicha de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Lancement prochain de la dernière phase de l'aménagement de la Maison de la culture    Relaxe pour trois activistes du hirak à Béjaïa    La FAF tranchera le 15 juillet    Me Meftah : "Deux procès contre Hannachi sont programmés pour le 27 juillet"    Cafouillage administratif et réunions sans résultat    Cap sur un nouveau plan de relance    Climat: nouvelle hausse des températures jusqu'en 2024, selon l'ONU    Perspectives moroses pour l'économie algérienne    Pour quelle réorganisation territoriale ?    Boukadoum met en garde contre la gravité de la détérioration de la situation en Libye    Risque de famine pour 7 millions de personnes en Afrique de l'Est    10 décès et 469 nouveaux cas en 24 heures    Plus de 3 000 réfugiés arrivés en Ouganda en trois jours    Le Burkina pris dans une spirale de violence    Hommage aux détenus d'opinion algériens à Montréal    Nos prénoms dissimulent tant de guerres et tant de conflits !    "Hourof El Jenna", un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    Installation de Mohamed Boukerras au poste de Directeur général de l'ISMAS    Installation du comité d'évaluation des œuvres des candidats au concours du "Prix Ali Maachi" pour les jeunes créateurs    Football Amateur : Attention au chant des sirènes    MO Béjaïa : Hadjar a subi une intervention chirurgicale    Relance du Barrage vert : ce qu'il faut éviter    Annulation de la CAN-2020 Féminine : Une pétition pour la restauration du tournoi    Azazga : Electro-industries dans la zone des turbulences    Libye : Boukadoum plaide pour une solution "opérationnelle et pratique"    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Le passeport Algérien toujoura a la traine    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tizi Ouzou : des activistes appellent à suspendre les marches
après une réunion de concertation organisée hier
Publié dans Liberté le 19 - 03 - 2020

Les présents ont conclu que la situation sanitaire qui prévaut à Tizi Ouzou où un cinquième cas de contamination au Covid-19 est enregistré, recommande sagesse et responsabilité.
Les participants à la réunion de concertation des activistes de la révolution populaire à Tizi Ouzou ont appelé à la suspension temporaire des marches tout en poursuivant la contestation à travers une grève générale durant toute cette période de trêve.
Après un tour de table où toutes les options, les éventualités et les propositions ont été soumises à débat, les présents qui ont conclu que la situation sanitaire qui prévaut à Tizi Ouzou où un cinquième cas de contamination au Covid-19 est enregistré, recommande sagesse et responsabilité.
Ainsi, après avoir longuement débattu des difficultés et les risques de contamination que représente l'option de la poursuite des marches populaires, même en prenant les précautions d'usage, y compris la proposition d'une marche en file indienne qui sera, ont-ils jugé, difficile à mettre en pratique, les participants ont opté pour leur suspension temporaire, le temps que soit jugulé le risque de contamination au coronavirus, mais sans, toutefois, renoncer à la révolution.
D'où d'ailleurs, l'idée d'appeler à une grève générale qui constitue, ont-ils estimé, une double arme contre, à la fois la propagation du coronavirus et le pouvoir. "La situation sanitaire fait que nous risquons tous d'être receveurs et transmetteurs de ce virus et la situation politique fait que nous devons tous poursuivre la révolution jusqu'au changement radical du système.
Mais aujourd'hui nous devons prendre nos responsabilités et adapter notre lutte au contexte sanitaire actuel, et pour cela, une grève générale sera à la fois un moyen qui aidera à limiter la propagation du virus au plan sanitaire et un moyen de lutte contre le virus du système au plan politique", ont résumé les participants qui appellent la population à reprendre les manifestations de rue dès que la menace du Covid-19 sera éradiquée.
Et en attendant, ils appellent les citoyens à participer aux opérations de désinfection et de solidarité. "Avec son discours, Tebboune n'a fait que confirmer que le pouvoir qu'il représente est incapable de faire face à la crise, en cas de complication, alors organisons-nous pour nous prendre en charge et surtout pour préserver notre population", ont-ils souligné tout en précisant que les commerces alimentaires doivent rester ouverts pour permettre à la population de s'approvisionner normalement.
Pour rappel, plusieurs activistes du hirak ont déjà appelé individuellement à la suspension des manifestations de rue.



Samir LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.