Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hirak et Coronavirus: Appels à «une trêve sanitaire»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 03 - 2020

De nombreux appels pour une trêve du ‘Hirak', sont partagés sur les réseaux sociaux suite au développement de la situation épidémiologique du coronavirus en Algérie et dans plusieurs pays du monde, notamment dans les pays du pourtour méditerranéen.
Sur Facebook, plusieurs pages appellent à la sagesse invitant les citoyens à adopter d'autres formes de protestation. «Vous pouvez participer au ‘Hirak' depuis vos balcons» ou «la 58ème action du ‘Hirak se fera à travers nos balcons», proposent les internautes. Et ce, au moment où de plus en plus de personnalités politiques et de la société civile ont invité les Algériens à marquer une pause du ‘Hirak' en raison de l'enregistrement de quatre décès, en Algérie et plus d'une cinquantaine de cas confirmés. A noter que des personnalités très actives dans le ‘Hirak' ont lancé des appels à renoncer, momentanément, aux manifestations publiques, marches et rassemblements. Mohsen Belabès, président du RCD a, à travers sa page Facebook , affirmé que : «faire prévaloir et prioriser la santé des Algériens est de la responsabilité de tous».
Le Pr Noureddine Melikechi, travaillant pour l'Agence spatiale américaine NASA, qui n'a jamais cessé de soutenir «la révolution populaire pour le changement» a appelé les Algériens à suspendre «temporairement» le ‘Hirak' pour ralentir la propagation du coronavirus. Et d'affirmer à travers un tweet : «mes convictions sur le bien-fondé du ‘Hirak' restent inchangées mais étant donné la nature, hautement contagieuse de Covid-19, j'exhorte mes compatriotes à suspendre, temporairement, le ‘Hirak' et à éviter les foules». «Cela n'isolera pas définitivement les gens de Covid-19, mais ralentira sa propagation», écrit le physicien algérien en précisant qu'«une suspension momentanée du ‘Hirak', n'est pas une faiblesse mais de la sagesse et de la maturité».
Le cas également d'Abdelaziz Rahabi qui a lancé, lui aussi, un appel aux Algériens pour la suspension temporaire des manifestations afin de faire face au risque de propagation du coronavirus. En affirmant que «l'Algérie vit un état d'urgence sanitaire non déclaré, imposé par la gravité du coronavirus et la fragilité de notre système de santé et le manque de respect des mesures préventives nécessaire comme les autres pays». Mais certains internautes s'obstinent en affirmant que «ni le coronavirus, ni la politique de répression n'arrêtera le ‘Hirak'». «On ne s'arrêtera qu'après la libération de tous les détenus sans exception !»
Est-ce que les étudiants s'aventureront, aujourd'hui, avec leur 56ème marche hebdomadaire pour le changement politique radical, dans les rues ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.