Déconfinement progressif: "la FNTT appelle à des mesures strictes à l'égard des transporteurs privés"    Covid-19: aucun cas enregistré dans les camps des réfugiés sahraouis et les territoires libérés    Réunion OPEP: il ne faut pas se contenter des résultats réalisés à ce jour    Le chef d'AQMI Droukdel tué par l'armée française    ONU : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG    IN AMENAS : La 41ème brigade blindée de l'ANP exécute un exercice avec tirs réels    MOSTAGANEM : Un rendement prévisionnel de 13 quintaux/ha de céréales    EVOLUTION DE LA SITUATION SANITAIRE : L'Algérie a atteint le pic le 29 avril dernier    Dzair TV met les clefs sous le paillasson    Le ministère sahraoui de la Culture dénonce le vandalisme du patrimoine matériel et immatériel dans les territoires occupés    115 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Affaire des enregistrements téléphoniques : La justice se met en branle    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Le monde vient de connaître son mois de mai le plus chaud jamais enregistré    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    BLIDA RESPIRE    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    Violente Amérique !    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Des températures «au-dessus de la normale» prévues cet été    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    Le crime de Minneapolis    Coronavirus Covid-19 : une maladie sans visage, un visage sans maladie !    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Ghannouchi fragilisé    Les conseils de classe convoqués ce lundi    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pas de trêve sanitaire en Libye
Poursuite des violences armées malgré le risque du Covid-19
Publié dans Liberté le 27 - 03 - 2020

Les violences armées se sont poursuivies aujourd'hui pour le dixième jour consécutif, dans et autour de la capitale libyenne Tripoli, malgré les multiples appels à un arrêt des hostilités, pour empêcher le coronavirus de se propager.
Ce vendredi matin, les troupes du général Khalifa Haftar ont mené des raids aériens sur plusieurs quartiers résidentiels à Tripoli, mais aucun bilan n'était encore disponible sur d'éventuelles victimes. Les raids aériens de l'armée nationale libyenne (ANL, Haftar) ont fait une dizaine de morts, parmi les civils, au courant de la semaine dernière à Tripoli, décimant des familles entières, sans les dégâts occasionnés sur les biens publics et particuliers.
Les combats risquent de monter en puissance dans les jours à venir, a alerté Ahmed Bakkouche, ancien conseiller du président du Conseil d'Etat, Abderhmane Souihli, proche du GNA. Selon lui, l'intervention de la Turquie aux côté du GNA a rendu les opérations aériennes de Haftar inefficaces, ce qui l'oblige à tenter d'avancer sur Tripoli par des moyens terrestres. Mais pour le moment, des combats meurtriers ont eu lieu durant toute la journée du vendredi au niveau de la bande côtière, près de la ville de Misrata, à 200 à l'est de la capitale, selon des sources locales.
Les troupes de Khalifa Haftar cherchent à prendre le contrôle des villes de l'ouest libye, frontalier avec la Tunisie et l'Algérie, en essayant d'enrôler des milices locales, déjà acquises au GNA, ou observant le principe de neutralité avec les deux camps.
Sur le plan médiatique, la guerre de communication fait aussi rage entre le GNA et les autorités de l'est libyen, chaque partie affirmant avoir pris ou repris le contrôle de certaines localités dans le sud et l'est de Tripoli. Sur le terrain diplomatique, le Conseil de sécurité de l'Onu a appelé une nouvelle fois jeudi soir au respect de la trêve sanitaire en Libye, où un cas du COVID-19 a été enregistré en milieu de semaine et il s'agit d'un ressortissant libyen récemment rentré d'Arabie Saoudite, selon le GNA.
Plusieurs appels à une trêve humanitaire avaient été lancés, ces derniers jours, mais n'ont pas trouvé d'écho chez les parties en conflit. Et au moment où les pays impliqué dans le processus politique en Libye concentrent leurs efforts à éradiquer la pandémie du coronavirus, les deux parties libyenne s'accusent mutuellement de profiter de cette crise sanitaire pour renforcer leurs positions sur le terrain, faisant fi du risque encouru sur la santé publique des Libyens.

Lyès Menacer


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.