Real Madrid: Zidane positif à la Covid-19    La Roma sanctionné par une défaite sur tapis vert    Real : Un coach argentin en cas de départ de Zidane ?    Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Solidarité avec les étudiants algériens du Canada
Ils ont perdu leur emploi et n'ont pas droit aux aides publiques
Publié dans Liberté le 28 - 03 - 2020

Une vaste opération de solidarité est organisée par la communauté algérienne pour venir en aide aux étudiants algériens au Canada. Cet élan de solidarité fait suite à la perte d'emploi pour nombre d'entre eux qui, eu égard à leur statut d'étudiant étranger, n'ouvrent pas droit aux aides publiques. Il faut par exemple que l'étudiant étranger ait gagné au moins 5 000 dollars dans un emploi "assuré" lors de la dernière année fiscale pour qu'il ait droit à l'aide d'urgence du gouvernement fédéral.
Or, avec un travail à temps partiel, souvent payé au salaire minimum, ce n'est pas évident. "Le nombre d'étudiants algériens inscrits dans les universités du Québec à l'automne 2018 est de 608", a indiqué Bryan St-Louis, responsable des relations de presse au ministère québécois de l'Education et de
l'Enseignement supérieur. Il s'agit de données provisoires, a-t-il précisé. Ce qui suppose que les étudiants algériens sont beaucoup plus nombreux. Beaucoup aussi sont inscrits dans les universités de l'Ontario. La pandémie de Covid-19 a poussé les gouvernements fédéral et provinciaux à prendre des mesures radicales pour freiner la propagation de l'épidémie.
La fermeture des centres commerciaux, des universités, des résidences universitaires, des écoles…, ainsi que le confinement de la population font que les étudiants étrangers se retrouvent du jour au lendemain sans ressources, et sans emploi pour ceux qui en avaient. Des groupes Facebook animés par des hirakistes ont lancé l'idée de venir en aide aux étudiants. Et, au bout de quelques clics, l'opération a fait tache d'huile. Des commerces algériens sont mis à contribution.
Nombre d'internautes ont référé des banques alimentaires où il est possible de s'approvisionner gratuitement. Des familles préparent des repas supplémentaires pour les offrir aux étudiants. D'autres les parrainent carrément, en les hébergeant momentanément, le temps que la crise de Covid-19 passe. Pour sa part, le Congrès des Kabyles du Canada (CKC) a lancé une collecte de fonds pour les étudiants non résidents.
La collecte de sociofinancement ambitionne d'amasser 25 000 dollars. Auparavant, l'organisme a mis en place une cellule de crise à cet effet. Evoquant une situation précaire de cette frange de la communauté, le CKC note que les étudiants "ont perdu leur travail et sont loin de leurs familles en ces moments de confinement et de crise unique en son genre".



De Montréal : Yahia Arkat


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.