L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Flambée des prix des fruits et légumes
Mercuriale aux premiers jours de Ramadhan
Publié dans Liberté le 28 - 04 - 2020

Ce mois de jeûne de l'année 2020 ne semble pas déroger à la règle, puisque la hausse des prix a été au rendez-vous. La mercuriale s'est, en effet, enflammée dès le premier jour du mois. Pour Mustapha Zebdi, président de l'Association pour la protection des consommateurs (Apoce), la hausse des prix n'est nullement liée à un problème de disponibilité des produits. "Il s'agit d'un problème de prix et de régulation du marché qui demeure toujours anarchique où la spéculation règne en maître", explique-t-il. Mustapha Zebdi estime que la hausse des prix était prévisible et qu'il fallait juste attendre pour connaître le degré de son importance.
"Ce n'est pas une flambée généralisée avec un niveau inconcevable tel que nous l'avons vécu durant les années précédentes. Elle est perceptible suivant les régions", indique le président de l'Apoce. "Un sondage que notre association a effectué a révélé que 52% des consommateurs ont dépensé pendant le mois dernier plus que la moyenne habituelle", relève Mustapha Zebdi.
Par conséquent, le détaillant spéculateur, avoue-t-il, ne devrait pas avoir une large marge de manœuvre conséquente pour augmenter ses prix. Il n'en demeure pas moins que les prix des fruits et légumes ont enregistré une hausse entre 30 et 50 DA, tels que la tomate (100 DA), la courgette (120 DA), le poivron et le piment (200 DA), la pomme de terre (80 DA) et le citron (300 DA), mettant le citoyen dans l'incapacité à s'offrir pareils produits agricoles.
Pour Hadj Tahar Boulenouar, président de l'Association nationale des commerçants et artisans algériens (Anca), la flambée des prix est essentiellement due à la frénésie devenue coutumière des consommateurs à la veille et au début de chaque mois de Ramadhan.
Il avoue toutefois que ce "seuil élevé de la mercuriale n'a pas atteint celui des précédents mois de Ramadhan". Cela dit, ce niveau des tarifs connaîtra, selon lui, une tendance baissière de 20 à 30 DA dans les trois ou quatre jours à venir. Il en veut pour preuve l'offre abondante sur le marché des fruits et légumes qui, souligne-t-il, dépassera les 12 millions de quintaux.


B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.