Affaire Tahkout : poursuite du procès jeudi avec les plaidoyers de la défense    Libye : Boukadoum plaide pour une solution "opérationnelle et pratique"    Le Trésor public réclame plus de 300 milliards de DA de dommages et intérêts: 16 ans de prison requis pour Tahkout, 15 ans contre Sellal et Ouyahia    FAF - Reprise du championnat: Décision finale dans une semaine    Dr Lyes Merabet: « Les citoyens sous-estiment le danger du coronavirus »    Dépistage de la Covid-19: Plaidoyer pour les tests rapides    Un laboratoire d'analyses pour chaque wilaya    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Le Trésor public réclame 309 milliards de DA à Tahkout et ses associés    Les walis entrent en action    Le Dr Berkani s'exprime    10 nouveaux décès, les contaminations en légère baisse    Le président Tebboune préside une réunion de travail    CONFINEMENT PARTIEL A SETIF : Le ministre du commerce donne des instructions d'urgence    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    LE WALI DE TIARET RASSURE : ‘'5000 logements seront livrés le 1er Novembre prochain''    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le CHAN-2022 se jouera en été    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    Le MSP pour un régime parlementaire    «Les revendications politiques occultées»    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Laskri annonce son boycott du congrès    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Deux PME préparent leur introduction    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Bi-nationalisme    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"La crise sanitaire nous pousse à réfléchir sur la finalité de notre existence"
Boussad Boucenna, chercheur et auteur
Publié dans Liberté le 26 - 05 - 2020

Né à Argenteuil dans la région parisienne, Boussad Boucenna est titulaire d'un master de recherche en travail et intervention sociales. Il est l'auteur d'un livre intitulé Ces enfants d'immigrés qui réussissent, parcours, devenir socioprofessionnel et stratégies familiales (L'Harmattan, 2016) dans lequel il pose un regard positif sur la nouvelle génération maghrébine en France. L'auteur veut démontrer que même dans les banlieues défavorisées, lorsque les parents s'impliquent et suivent la scolarité et l'éducation de leurs enfants, le succès est au bout du chemin.
Cet ouvrage a été bien accueilli aussi bien par le public, les milieux associatifs et universitaires, que par la critique littéraire. Actuellement responsable dans le secteur enfance et jeunesse, Boussad Boucenna continue de travailler sur les thématiques liées à l'immigration. L'intellectuel s'intéresse naturellement aux grandes interrogations sur le sort du monde et les bouleversements qu'il connaît. Boucenna voit en la situation actuelle "une crise sanitaire mondiale qui prend des formes multidimensionnelles : privations de libertés en raison des restrictions de circulation, absence d'activités culturelles et de loisir, souffrances familiales, deuils… Cela a pour résultat une certaine déprime individuelle et sociale pénible à vivre", nous a-t-il indiqué.
Et de poursuivre : "Au-delà du constat, la crise sanitaire nous pousse à réfléchir sur la finalité de notre existence, ainsi qu'à la part que nous accordons au travail, à notre famille." Pour lui, la crise que vit le monde et qui impacte sévèrement les catégories précaires "révèle la fragilité de notre système économique et notre vulnérabilité". Pour Boussad Boucenna, la gestion de cette crise sanitaire soulève de nombreuses interrogations : "On essaie de remettre les pays au travail et les enfants à l'école sans vraiment communiquer sur les risques de ce virus.
Economie ou santé des citoyens, difficile de choisir." C'est bien une période d'introspection et de grandes interrogations. Le pire est à l'affût, mais l'espoir est permis. L'atmosphère ambiante ne distrait pas l'écrivain qui travaille actuellement sur un projet de livre qui s'inspire de parcours réels. "Ce sera la biographie d'une femme née en Algérie et qui a quitté son pays pendant la guerre dans des circonstances dramatiques. Elle sera ponctuée de ses témoignages." Le sujet de l'immigration est inépuisable en raison de ses dimensions humaines et sociales.
Des millions d'Algériens, à des époques diverses, ont franchi la Méditerranée à la recherche de pain et, parfois, de rêves. Aujourd'hui, les nouvelles générations veulent se faire une place dans la société française, tout en gardant le lien avec leurs racines. Le mérite de Boussad Boucenna, dans son livre Ces enfants d'immigré qui réussissent, est de briser le stéréotype du jeune immigré banlieusard délinquant. L'auteur y démontre que beaucoup de jeunes des nouvelles générations obtiennent des diplômes prestigieux et réussissent brillamment dans leur vie professionnelle. Boussad Boucenna, natif d'Argenteuil, fils d'émigré, occupant aujourd'hui d'importantes fonctions, en est d'ailleurs lui-même un parfait exemple.
ALI BEDRICI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.