Le Président Tebboune entame lundi une visite de travail en République arabe d'Egypte    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Mostaganem: exportation de câbles électriques au Sénégal    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Foot, force et démocratie    Les avocats prônent la prudence    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Plus de 20 000 interventions effectuées par la Direction du commerce en 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bedoui cité à témoigner
affaire de trafic du foncier à tipasa
Publié dans Liberté le 27 - 05 - 2020

L'ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, deux anciens walis de Tipasa et plusieurs cadres de la même wilaya sont cités dans le dossier lié au détournement du foncier par le fils de l'ex-patron de la DGSN.
L'ancien Premier ministre et ancien ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, comparaîtra le 2 juin prochain devant le juge près le tribunal de Boumerdès en qualité de témoin dans l'affaire du détournement de foncier par l'ancien directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel et son fils.
Noureddine Bedoui devra être entendu par la justice dans cette affaire qui risque, par ailleurs, d'éclabousser plusieurs personnalités, dont l'ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, deux anciens walis de Tipasa, l'ancien chef de sûreté de la wilaya de Tipasa, l'ancien directeur de l'industrie et l'ancien directeur des domaines et six cadres de l'Etat, tous cités à comparaître devant le tribunal en tant que témoins.
Pour rappel, les accusés dans ce dossier sont poursuivis pour "détournement de foncier, dilapidation de deniers publics, mauvais usage de la fonction, trafic d'influence et incitation de cadres d'institutions publiques à cautionner les irrégularités qui avaient émaillé l'octroi du foncier".
Selon des sources concordantes, les personnes citées devaient se présenter hier devant le juge d'instruction, mais, l'examen de l'affaire a été reporté à la semaine prochaine à cause des mesures sanitaires. Par ailleurs, l'ex-Premier ministre Noureddine Bedoui fait l'objet d'une enquête judiciaire dans l'affaire de la collecte des 5 millions de signatures au profit du candidat Abdelaziz Bouteflika qui briguait un cinquième mandat.
Selon la procédure d'usage, l'ancien chef de l'Exécutif sous le président déchu, Bouteflika, sera auditionné par le juge d'instruction dudit tribunal qui devra, ensuite, transmettre le dossier de l'affaire à la Cour suprême conformément à la règle du privilège de juridiction dont bénéficient les commis et les hauts cadres
de l'Etat.
Frappé d'une interdiction de sortie du territoire national (ISTN) au lendemain de sa démission, survenue après l'élection présidentielle, le 12 décembre 2019, Noureddine Bedoui a fait l'objet d'une enquête préliminaire menée par la police judiciaire relevant de la Section de recherche de la Gendarmerie nationale de Bab Jedid (Alger). Si rien n'a filtré pour le moment, il est clair que M. Bedoui risque d'éclabousser plusieurs cadres impliqués dans la collecte des signatures au profit de Bouteflika, dont des walis, des chefs de daïra et des secrétaires généraux au niveau des collectivités locales.
D'autant que ses deux directeurs de campagne, en l'occurrence l'ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et l'ancien ministre des Travaux publics, Abdelghani Zaâlane, avaient fait les frais dans le cadre du financement de cette campagne aux côtés de plusieurs hommes d'affaires et de chefs d'entreprise. C'est dire que le dossier de la campagne de Bouteflika est loin de connaître son épilogue.

FARID BELGACEM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.