Algérie-Tunisie-Portugal: le développement de la coopération commerciale examiné à Alger    CHU d'Oran: quatre employés suspendus suite à une erreur sur l'identité de deux personnes décédées    Zitounie: l'Etat déterminé à parachever l'opération de récupération des restes mortuaires des chouhada    Sport-Covid19: les pouvoirs publics rassurent les athlètes bloqués à l'étranger    Barrage de la Renaissance : l'Ethiopie procédera au remplissage du réservoir "même sans accord"    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Ouverture du procès de Mahieddine Tahkout    Le général à la retraite Hocine Benhadid honoré    463 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Tizi-Ouzou: la cerisaie menacée par les maladies cryptogamiques    CONSTANTINE : Arrestation de l'auteur d'une vidéo attentatoire à l'EHU    Maroc: le journaliste et militant des droits de l'Homme Omar Radi arrêté    Le général-major Hassan Alaimia inhumé au cimetière d'El-Alia    Nâama: des projets pour désenclaver les zones d'ombre de Moghrar    Football / Transferts : la FAF veut "assainir" le métier d'agent de joueurs    Le Président Tebboune présidera une séance de travail sur l'élaboration du plan de relance socioéconomique    Tebboune s'exprime pour une dynamique de détente plurielle    «Tous les pourparlers sont reportés à la fin de saison»    Onze personnes tuées dans une embuscade dans le Nord-Est    Feu de forêt à Kef-Essebihi    Près de 700 logements tous types confondus attribués à leurs bénéficiaires    Le RCD plaide pour un «débat adulte et loyal»    Un Pissarro définitivement restitué à une famille spoliée durant l'occupation nazie    Deux ministres évoquent un possible "changement de gouvernement"    LE MAMMOUTH À DEGRAISSER    La campagne de vendanges bat son plein à Aïn Témouchent    L'ADE de Médéa croule sous le poids des créances    "J'espère suivre les traces de Bougherara et Gaouaoui"    Israël accélère sa politique de colonisation en Palestine    Tirs de roquettes en direction de la Zone verte de Bagdad    5 000 ouvrages à livrer aux bibliothèques communales d'Oran    Vulgariser le jargon médical auprès du grand public    La situation sociopolitique et sanitaire décortiquée par un diplomate    Boumerdès : Réseau électrique dépassé    Aïn Témouchent : Le dispositif ANSEJ en question    Annaba : Sondage électronique sur les prestations de la CASNOS    Brèves    Tizi Ouzou : Villages historiques sans lieux de mémoire    Akli Kaci, l'homme des solutions justes    Manque de liquidités: Les explications du ministre des Finances    Un moment historique    Le dérisoire des murs    JSM Béjaïa: Un club complètement à la dérive    Meilleurs joueurs africains (2ème partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Grâce présidentielle pour près de 4.700 détenus    El Tarf: Agressions et drogue, une bande sous les verrous    Les gens de mon douar    Un jour sur la plage    L'infrangible lien...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les pêcheurs de Mostaganem comptent faire le plein
Ouverture de la pêche au thon rouge
Publié dans Liberté le 28 - 05 - 2020

La saison a donc bien commencé pour la pêche, surtout que les artisans-pêcheurs et autres pêcheurs occasionnels sur des petits métiers occupent tous les espaces marins qui vont de la baie de Sidi Mansour jusqu'à El-Bahara, dans la daïra d'Achâacha (Mostaganem), pour traquer le thon non pas au filet mais à la ligne, à la palangre ou à la canne, et son poids peut atteindre jusqu'à 400 kg, voire plus.
En fait, en ces journées propices, les pêcheurs suivent la migration des thonines en direction de la mer Méditerranée. La raison en est la disponibilité en suffisance du thon rouge, mais toutefois avec un prix jugé élevé (1 600 DA le kilo). Les ménages a revenu modeste qui se rabattaient sur les poissonniers pour s'offrir une part de protéines animales à la portée de leur bourse sont de plus en plus repoussés par les prix qui s'affichent sur le marché. Un aliment, par ailleurs, très recommandé pour ses effets sur la santé humaine, comparativement aux viandes rouges nocives pour les hypertendus et les cardiaques.
Cette évolution ne semble pas arrêter sa progression haussière. Sachant que les prix ont connu une valse sans discontinuer. Le thon est vendu entre 1 200 et 1 600 DA le kilogramme pour atteindre le seuil actuel, qui ne semble pas connaître une stabilité. Pour Nour Eddine B., un patron pêcheur, questionné sur les raisons de la cherté du thon rouge, celui-ci a indiqué que "les prix fluctuent au gré de l'offre et de la demande. Tout dépend du prix de gros que fixera le pêcheur, après négociations, et bien sûr de la disponibilité du poisson". Le thon rouge compte plusieurs espèces; noir de peau, sa chair est rouge. Malgré sa cherté, il est tellement prisé que des quotas sont délivrés délimitant la pêche autorisée à chaque pays.
Un vieux pêcheur rencontré à la sortie du port en ébullition dira : "Il est pêché à l'hameçon généralement au mois de mai. Comme chaque pièce peut atteindre 2 quintaux, voire 3 et même au-delà, les petites barques ne peuvent le pêcher, alors, ce sont les chalutiers qui le pêchent." Au vu de l'abondance actuelle, Nour Eddine et ses amis ne désespèrent pas de pêcher d'autres thonidés pendant ce mois de mai, de quoi satisfaire beaucoup de familles en cette période de crise sanitaire avant le lancement officiel de la campagne 2020 prévue du 26 mai au 1er juillet prochain, où les thoniers de Mostaganem seront concernés par cette campagne. À noter que pendant l'été le thon est un des aliments les plus consommés par les estivants. Très cher au kilogramme, il est abordable en boîte, et toutes les cuisines d'été s'en servent en abondance.
E. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.