Boumerdès : Réseau électrique dépassé    Aïn Témouchent : Le dispositif ANSEJ en question    Annaba : Sondage électronique sur les prestations de la CASNOS    Brèves    Mustapha Akmoune n'est plus    Horoya AC désapprouve le choix du Maroc    Les ligues commencent-elles à bouger ?    Boulevard de l'ALN : Insécurité dans les escaliers    Cité Souachet : Rareté du transport    Sidi Bel Abbès : L'APC en quête de nouvelles sources de financement    Tizi Ouzou : Villages historiques sans lieux de mémoire    Akli Kaci, l'homme des solutions justes    «Trari M'hamed était unique en son genre»    Saïd Chanegriha préside une cérémonie pour commémorer l'anniversaire de la fête de l'indépendance    JSM Béjaïa: Un club complètement à la dérive    Meilleurs joueurs africains (2ème partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Manque de liquidités: Les explications du ministre des Finances    Décès du Général-major Hassen Alaimia, commandant de la 4e RM    Le dérisoire des murs    El Tarf: Agressions et drogue, une bande sous les verrous    L'alimentation en eau renforcée    CHU d'Oran: Une victime du Covid-19 enterrée à la place d'une autre    Grâce présidentielle pour près de 4.700 détenus    Un moment historique    La fin justifie les moyens ?    Les gens de mon douar    Les contaminations toujours en hausse    Reprise des cours le 23 août    Les grandes annonces de Abdelmadjid Tebboune    Funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    L'infrangible lien...    Un jour sur la plage    Bruxelles ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Maroc-Affaire des écoutes: le militant Omar Radi déplore une campagne de "salissage"    Industriel public: recul de 6,7% de la production durant le 1er trimestre 2020    Décès du général-Major Hassen Alaïmia    FETE DE L'INDEPENDANCE ET DE LA JEUNESSE : Le président Tebboune décrète une nouvelle grâce présidentielle    Restes mortuaires des 24 martyrs: funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    Les restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire inhumés au Carré des martyrs du cimetière d'El-Alia    Un procès à huis clos !    Quels moyens pour respecter le protocole sanitaire ?    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    L'Algérie passe dans une catégorie à revenu inférieure    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Brent à 34 dollars à Londres
marché pétrolier
Publié dans Liberté le 30 - 05 - 2020

Les prix du pétrole baissaient nettement, hier, au lendemain de l'annonce d'un bond des stocks américains de brut et tandis que les tensions avec la Chine s'accroissent. Hier, vers 16h, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 34,72 dollars à Londres, en baisse de 1,92% par rapport à la clôture de jeudi.
À New York, le baril américain de WTI pour la même échéance perdait de son côté 0,44%, à 33,56 dollars. L'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a révélé jeudi que les réserves de brut aux Etats-Unis avaient bondi de 7,9 millions de barils lors de la semaine se terminant le 22 mai, alimentées notamment par une forte hausse des importations de brut en provenance d'Arabie saoudite.
Les analystes avaient pour leur part tablé sur une baisse.
Cette hausse surprise "a inversé le déclin prometteur des dernières semaines et place maintenant les stocks à leur plus haut niveau depuis 2017 et à 13% au-dessus de la moyenne des cinq dernières années", a commenté Eugen Weinberg, analyste. Pour autant, le pétrole a clôturé en hausse jeudi et d'autres facteurs pourraient peser sur les prix, comme le fait que "les réactions internationales sur l'initiative de la Chine de proposer une nouvelle loi de sécurité pour Hong Kong continuent de s'intensifier, tandis qu'il y a une vingtaine de nouveaux cas Covid-19 en Corée du Sud", a souligné Bjornar Tonhaugen, analyste pour Rystad Energy.
Prise de parole de Donald Trump, communiqué de pays occidentaux, discussion à l'ONU : la Chine affrontait, hier, une pression grandissante en raison de sa volonté d'imposer une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong. Dans un contexte de fortes tensions entre Pékin et Washington (Covid-19, Ouïghours, Taïwan...), le président américain Donald Trump va tenir vendredi une conférence de presse où il doit annoncer "ce que nous allons faire vis-à-vis de la Chine".


R. E.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.