Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les cahiers de charges seront prêts dans un mois    Courrier des lecteurs    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    Forum sino-arabe: volonté commune d'accroître la coopération    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    La production industrielle en forte chute    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    Benhadid réhabilité    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Benbouzid n'exclut pas un confinement localisé    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    Covid-19 : confinement partiel dans 18 communes de Sétif à partir de mercredi    Treize activites acquittés    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    La FAF veut «assainir» le métier    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    La JS Azazga en difficulté financière    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    Les perspectives d'évolution à court terme pour le marché pétrolier évoquées    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Tebboune préside une séance de travail aujourd'hui: Le plan de relance socioéconomique au menu    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Nouveau record quotidien des infections    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    "Dans mon service, le personnel est à bout"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Conservation des forêts se mobilise
Lutte contre les incendies de forêt à Bouira
Publié dans Liberté le 01 - 06 - 2020

L'été s'installe avec son lot d'incendies qui ravagent le patrimoine forestier. Une catastrophe qui est le plus souvent l'œuvre de pyromanes. La Conservation des forêts de Bouira, qui couvre un patrimoine forestier de 112 250 ha, a mis au point un plan de prévention et de lutte contre les incendies pour l'été 2020.
Le comité opérationnel, qui sera présidé par le secrétaire général de wilaya, a été installé le 13 mai dernier. Pour mener à bien cette campagne qui commence aujourd'hui, la conservation a mobilisé l'ensemble de ses moyens matériels et humains. Près de 1 285 agents forestiers ont été mobilisés, selon Chaoui Messaoud, chef du service de la protection animale et végétale à la Conservation des forêts. À cela s'ajoute un effectif de plus de 2 000 employés des communes et des autres entreprises et organismes publics qui contribuent dans la lutte et la prévention contre les
incendies. Sur le plan matériel, la conservation a mis à la disposition de ses équipes 78 camions-citernes, 71 tracteurs avec citernes et 63 ambulances. Ainsi, un dispositif de lutte contre les feux de forêt est mis en place, constitué de 24 brigades mobiles, dont quatre brigades couvrent le territoire du parc national du Djurdjura et huit autres pour les domaines des forêts qui sont composées de véhicules type camion-citerne feux de forêt légers (Ccfl).
Quant aux douze autres brigades mobiles, elles sont chargées de la patrouille. Une colonne mobile qui compte huit véhicules et un effectif de 16 agents forestiers interviendra à partir du mois de juillet. La Conservation des forêts a réalisé plusieurs opérations qui entrent dans le cadre de la
lutte anti-incendie. Pas moins de 730 ha de travaux sylvicoles ont été réalisés, 175 km de pistes réaménagées et l'ouverture de nouvelles pistes d'une longueur de 5 km, ainsi qu'une tranchée pare-feu de 3 ha. De son côté, la Protection civile, qui est un acteur principal dans la lutte contre les feux de forêt, s'est aussi préparée pour intervenir efficacement à chaque départ d'incendie.
Les 24 unités d'intervention sont renforcées chaque année par une colonne mobile, selon Youcef Abdat, chargé de communication de la Protection civile de Bouira. Pour l'année 2020, une nouvelle colonne mobile et six nouveaux véhicules camions-citernes de feux de forêt légers (Ccfl) ont été attribués à la direction de la Protection civile de la wilaya, ajoute M. Abdat. Pour ce qui est des ravages causés par les feux de forêt durant ces dix dernières années à Bouira, Chaoui Messaoud a déclaré que de 2010 à 2019 une moyenne annuelle de 660 ha de forêt ont été réduits en cendres. L'été 2012 demeure le plus catastrophique. Une superficie de 4 166 ha de forêt a été détruite par les flammes. Les statistiques de la conservation indiquent que la situation s'est beaucoup améliorée ces deux dernières années.
Les pertes occasionnées en 2018 et en 2019 sont estimées à 70 ha de forêt ravagés. "Il faut que les populations, surtout celles qui vivent à proximité des forêts, s'impliquent dans la protection de ces espaces. Elles doivent prendre les précautions nécessaires pour préserver la forêt et leurs habitations des risques du feu", appelle Chaoui Messaoud, qui affirme que près de 293 433 arbres ont été plantés à Bouira dans le cadre de l'opération de reboisement "Un arbre pour chaque citoyen".




Ali CHERARAK


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.