Le Front Polisario appelle l'ONU à assumer ses responsabilités au Sahara occidental occupé    Culture: une réunion pour examiner les voies d'accompagnement des artistes en période de confinement    Covid-19 : 2314 infractions au confinement en une semaine    Décès du moudjahid Lemtayech Dayekh connu sous le nom de Dayekh Bachagha    La rumeur sur la mort d'Ouyahia affole la toile    MIGRATION CLANDESTINE : L'approche algérienne présentée à l'UE    DESIGNATION DANS LES POSTES ET LES FONCTIONS A L'ANP : Chanegriha souligne les impératifs critères objectifs    CORONAVIRUS : Décès du SG de la wilaya de Relizane    527 nouveaux cas confirmés et 10 décès en Algérie    Bechar: l'EPH chahid Tourabi Boudjemaa dédié à la prise en charge des malades de la Covid-19    SITUATION SANITAIRE EN ALGERIE : Djerad accuse des ‘'parties'' d'exploiter la crise du Covid-19    PROTECTION CIVILE DE SIDI BEL ABBES : 551 interventions enregistrées en une semaine    PENSIONS DE RETRAITE : Le nouveau calendrier de versement fixé    DOUANES : Mouvement partiel ciblant 27 inspections divisionnaires    Mars brillera pour Abu Dhabi !    La FAF fait le point sur le professionnalisme sur demande du MJS    Renforcer la coopération entre les secteurs de la culture et la micro-entreprise    Des lobbies anti-algériens parasitent les relations algéro-françaises    Ennahdha appelle au départ de Fakhfakh    Les états-Unis haussent le ton contre Khalifa Haftar    La ville de Tanger reconfinée    Tebboune : "Je ne compte pas m'éterniser au pouvoir"    Ghacha suivi par Malines    L'UEFA prend note de la décision    "J'ai transféré 11,3 milliards de centimes du CSA à la SSPA"    "Je n'ai pas peur de la mort"    Les pistes de relance    «L'Etat soutient les industries de transformation»    Air Algérie frôle le crash    10 millions d'enfants risquent de ne plus reprendre l'école    Critères pour faire valoir vos droits à la retraite    Distribution de 1 183 logements sociaux locatifs (LSL)    Pourquoi le sacrifice du mouton est dangereux    Les journalistes interdits de couvrir un procès    Comment communiquer au mieux ?    Tebboune et Poutine échangent sur la Libye et l'Opep    Camus, une enfance pauvre au 17, rue de Lyon, à Alger    Le prénom amazigh Mastan inscrit à l'APC d'El-Biar    Publication inédite de "Printemps d'Alger" d'Emmanuel Roblès    Quand l'art se réfugie dans le monde virtuel    Mon Hebdo est né    Oran: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Championnat d'Italie : La Juventus s'approche de son 9e titre d'affilée    Paraguay : La justice rejette une nouvelle demande de libération de Ronaldinho    Foot der des verts    Abderrahmane Benkhalfa: Plaidoyer pour l'ouverture du capital des entreprises publiques    FAF - Reprise du championnat: La réunion de toutes les incertitudes    Le temps de la normalisation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les pays producteurs se réuniront les 9 et 10 juin
Réduction de l'offre pétrolière mondiale
Publié dans Liberté le 01 - 06 - 2020

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) tiendra deux réunions ministérielles les 9 et 10 juin prochain pour évaluer l'impact des baisses de production sur le marché pétrolier, dont le premier mois d'application a expiré hier.
Il s'agit, pour la première, de la 179e réunion ministérielle de la Conférence de l'Opep, tandis que la seconde est dédiée aux travaux de l'Opep+ dans laquelle siègent les membres de l'Opep et leurs partenaires non-Opep.
Ces deux réunions ordinaires sont destinées à examiner l'impact des mesures de limitation de l'offre, dont l'entrée en vigueur est intervenue le 1er mai dernier. Les accords de réduction de la production ont été conclus, il est utile de le rappeler, lors des réunions extraordinaires de l'Opep tenues les 9 et 12 avril dernier. Les 23 pays signataires de ces accords ont convenu de réduire leur production de de 9,7 millions de barils par jour (mb/j) pour une période de deux mois s'étalant du 1er mai au 30 juin. Le mois de mai dernier s'est soldé par une baisse record de la production de l'Opep, s'établissant à seulement 24,77 mb/j en moyenne, marquant ainsi une baisse de 5,91 mb/j par rapport aux chiffres révisés d'avril.
Dans un communiqué posté hier, l'Opep a précisé que les rendez-vous des 9 et 10 juin permettront de suivre l'évolution du marché pétrolier et l'impact de cette baisse sur les fondamentaux ainsi que sur les cours. Pour ce qui est de l'adhésion des pays producteurs aux accords de réduction de l'offre pétrolière, certains membres de l'Opep, à l'image de l'Irak et du Nigeria, n'ont que peu adhéré aux quotas qui leur ont été fixés. Les dix membres de l'Opep signataires des accords ont réduit leur offre de 4,48 mb/j en mai, contre un engagement de 6,084 mb/j, enregistrant ainsi un taux de conformité de 74%. La production de mai serait la plus faible de l'Opep depuis 2002. Dans son dernier rapport mensuel, l'Opep avait souligné que "les ajustements rapides de la production face aux actuels déséquilibres profonds du marché pétrolier mondial ont déjà commencé à montrer des effets positifs, avec un rééquilibrage qui devrait s'accélérer au cours des prochains trimestres". À l'issue de ce premier mois de l'application des accords de réduction de la production, les prix ont clôturé la semaine en hausse après la parution d'un rapport montrant une nouvelle baisse des forages de puits de pétrole aux Etats-Unis.
À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont c'est le dernier jour de cotation, a grappillé 4 cents pour finir à 35,33 dollars. À New York, le baril américain de WTI pour la même échéance a gagné 1,78 dollar, ou 5,3%, pour terminer à 35,49 dollars. Il termine ainsi au-dessus du seuil des 35 dollars pour la première fois depuis mars. Les cours du pétrole ont gagné du terrain après la publication en fin de séance d'un rapport hebdomadaire de la société Baker Hughes montrant que le nombre de puits forant du pétrole aux Etats-Unis avait baissé pour la 11e semaine de suite.
Ce repli suggère que la production, qui s'est déjà nettement contractée après avoir atteint un niveau record mi-mars, devrait encore baisser dans les semaines à venir. Le nombre de puits de pétrole en cours de forage s'affiche désormais à 222 unités, contre 683 unités mi-mars.
Ali T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.