L'ONU qualifie la pandémie de pire crise humaine et économique : Des décennies de progrès remises en question    Révision des perspectives économiques africaines en 2020 : Le PIB de l'Algérie devrait se contracter de 4,4%, selon la BAD    Bordj Menaïel : Les souscripteurs Aadl 2 s'impatientent    Libye : Le chef de l'ONU dénonce une «interférence étrangère» sans précédent    Football Amateur : Attention au chant des sirènes    MO Béjaïa : Hadjar a subi une intervention chirurgicale    Annulation de la CAN-2020 Féminine : Une pétition pour la restauration du tournoi    Benbouzid annonce la dotation de l'hôpital Dr Saadane de Biskra d'une machine PCR pour le dépistage de la Covid-19    Incendies de forêt : Tizi Ouzou, Béjaïa et Sétif les plus touchées à ce jour    Relance du Barrage vert : ce qu'il faut éviter    Affaire Tahkout : poursuite du procès jeudi avec les plaidoyers de la défense    Libye : Boukadoum plaide pour une solution "opérationnelle et pratique"    FAF - Reprise du championnat: Décision finale dans une semaine    Le Trésor public réclame plus de 300 milliards de DA de dommages et intérêts: 16 ans de prison requis pour Tahkout, 15 ans contre Sellal et Ouyahia    Dr Lyes Merabet: « Les citoyens sous-estiment le danger du coronavirus »    Dépistage de la Covid-19: Plaidoyer pour les tests rapides    Alors que 43 nouveaux cas ont été enregistrés, en 24h: 90 patients guéris du Covid-19 quittent le CHUO    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Le président Tebboune préside une réunion de travail    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Les walis entrent en action    Le Dr Berkani s'exprime    Le Trésor public réclame 309 milliards de DA à Tahkout et ses associés    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    Le MSP pour un régime parlementaire    «Les revendications politiques occultées»    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Laskri annonce son boycott du congrès    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plusieurs localités durement touchées
Pénurie d'eau potable à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 04 - 06 - 2020

Rien que pour la journée de lundi dernier, les habitants du village Isoumathen, dans la localité d'Azeffoun, ont fermé la route reliant leur localité à Aghribs pour ainsi bloquer le passage au wali de Tizi Ouzou, Mahmoud Djamaa, qui effectuait une visite d'inspection dans la région. Le chef de l'exécutif qui allait à leur rencontre, à la fin de sa visite, a appris, ahuri, que les habitants du village en question n'ont pas vu une goutte d'eau couler de leurs robinets depuis déjà un mois. "Nous avons saisi tous les responsables locaux. En vain. Nous en avons marre des promesses sans lendemain.
Les habitants de notre village vivent un véritable calvaire. Nous ne sommes pas encore en été et voilà que nous sommes déjà contraints de nous approvisionner en eau potable à coup de citernes que nous payons cher", a lancé un membre du comité de village au wali qui a pris l'engagement de se rendre prochainement dans ce village pour examiner ce problème. Il aura fallu, en tout cas, beaucoup de gymnastique au wali pour calmer ces habitants en colère et obtenir la réouverture du passage au cortège officiel.
À peine quelques kilomètres plus haut, à Agouni Oucharki, dans la commune d'Aghribs, un des premiers problèmes cités par le P/APC et les représentants des comités de villages venus à la rencontre du wali n'est autre que celui de l'alimentation de leur localité en eau potable. "Nos habitants ne reçoivent de l'eau potable dans leurs robinets que tous les 7 à 8 jours, alors que nous ne sommes encore qu'à la fin du printemps", a lancé le maire avant de sérier toute une longue liste d'autres problèmes auxquels ses administrés sont confrontés. "Le flanc nord de la wilaya pose un sérieux problème de ressources, que nous avons signalé au niveau central, et, dans le prolongement du projet de la station de dessalement d'eau de mer de Cap-Djinet, il a été décidé d'implanter une station de reprise dans la localité d'Iflissen.
Le réseau de distribution est déjà à 80% et nous sommes en train d'examiner, avec les autorités centrales, l'inscription et la réalisation de ce projet. Quant à Tigzirt, la rénovation de la station de dessalement de Tassalast permettra d'avoir 800 m3 à partir de ce 10 ou 15 juin, et cette ville sera soulagée", a répondu le wali sur place.
Avant cette visite du wali, qui a levé le voile sur la souffrance que vivent les habitants de ce flanc nord en matière d'alimentation en eau potable, des habitants du flanc sud sont déjà passés à l'action en début de semaine en fermant le siège de l'APC d'Aït Yahia Moussa pour interpeller les autorités sur le même problème d'alimentation en eau. Sur place, les habitants ont expliqué qu'ils n'ont pas vu une goutte d'eau couler de leurs robinets depuis un mois.
Samir LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.