Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Une nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,5 enregistrée à Mila    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Vaste mouvement dans le corps des présidents et procureurs généraux près les cours de justice    621 ressortissants algériens rapatriés à bord de 2 avions en provenance de Paris en 48h    Wilaya d'Alger/Covid-19: Fermeture de près de 5400 commerces pour non-respect des mesures préventives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Vaste mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Les grands axes du protocole du MESRS    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    L'apocalypse à Beyrouth    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi
Soudan
Publié dans Liberté le 02 - 07 - 2020

Au moins une personne a été tuée mardi et plusieurs autres ont été blessées lors des manifestations qui ont eu lieu dans plusieurs villes soudanaises réclamant des réformes au gouvernement de transition, a indiqué un porte-parole du gouvernement soudanais, cité par l'agence de presse Reuters. L'information a été confirmée par les représentants de l'opposition et du mouvement de la société civile. La victime a été mortellement touchée par une balle réelle dans l'un des rassemblements qui ont eu lieu dans le gouvernorat du Darfour, a précisé la presse soudanaise, affirmant que les forces de l'ordre ont ouvert le feu sur les manifestants après avoir usé de gaz lacrymogènes pour les disperser.
Dans un contexte de crise sanitaire, le gouvernement de Hamdouk avait interdit toute manifestation afin d'éviter une propagation massive du coronavirus. À Khartoum, où un important dispositif de sécurité avait été déployé, les manifestants ont été dispersés par les forces de l'ordre qui ont eu recours au gaz lacrymogène. De Dongola, à 600 km au nord de la capitale, à Niyala, en passant par Khartoum et Omdurman, sa ville jumelle, les manifestants ont brandi des drapeaux soudanais et réclamé la réalisation des revendications de la "révolution", dans de meilleures conditions, qui se font attendre.
Les rassemblements de mardi marquent une date symbolique qu'est la prise du pouvoir par l'ancien président déchu Omar el-Bechir, lors d'un putsch militaire qu'il a mené en 1989. Mais au-delà de cette date-symbole, les Soudanais attendent en effet de leur nouveau gouvernement la mise en œuvre de réformes sociales et économiques, parallèlement au processus de transition en cours et qui devrait s'étaler sur presque trois ans.



L. M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.