Installation du président et du procureur général de la cour de Sétif    Covid-19: 488 nouveaux cas, 377 guérisons et 8 décès    BEM-BAC: un processus de conception, d'élaboration et d'impression des sujets    Khaled Drareni n'a jamais été détenteur de la carte de presse professionnelle    Des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du président Tebboune    Réunion FIFA-CAF consacrée à la préparation du retour des activités footballistiques    L'ONU appelée à trouver une solution juste et définitive à la question sahraouie    Ressources en eau: la nouvelle loi relative à l'eau fin prête    Prix Katara pour le roman et l'art plastique: des plasticiens algériens primés    La drôle de démarche d'un syndicat    Quand la sardine prend des ailes    Rénover et démystifier le "contrôle" pour optimiser la gestion locale    Hausse de la production à Chlef    La traque d'un "sulfureux" général    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    Kamala Harris comme colistière de Joe Biden    Nouvelle agression militaire israélienne contre Gaza    L'Algérie parmi les premiers pays à avoir dépêché une délégation médicale et des aides au Liban    Le procès Tliba reporté au 2 septembre    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    Nivellement par le bas, suite et pas fin !    Pour Toko-Ekambi «tout est possible sur un match»    Boudebouz écarté du stage de Dinard    Tebboune accuse !    Ali Haddad transféré vers la prison de Tazoult    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    14 nouveaux départs de feu déclarés    Vers le report de la rentrée    TP: nouveaux projets d'investissement sur la base de la rentabilité et de l'éfficacité    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Réouverture des plages et reprise des activités hôtelières : Le ministère du Tourisme adopte un protocole sanitaire    A partir de samedi : Réouverture de 429 mosquées    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    L'apolitique supplante le politique ?    Presse: Il faut crever l'abcès !    Skikda - Programme AADL 2 : les souscripteurs protestent    L'instit, l'obole et la révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les habitants soulagés
Approvisionnement en eau potable à El-Eulma et À Aïn Oulmène (SétIF)
Publié dans Liberté le 16 - 07 - 2020

Les communes d'El-Eulma, à l'est du chef-lieu de la wilaya, et de Aïn Oulmène, au sud, ont dernièrement bénéficié de l'approvisionnement en eau potable à partir du barrage d'El-Mahouane, dans le cadre du projet du système "Ouest" des grands transferts d'eau. En effet, pas moins de 200 000 citoyens d'El-Eulma, auparavant approvisionnés à partir du barrage de Aïn Zada, dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, bénéficieront des eaux d'El-Mahouane. La nouvelle conduite d'adduction a été mise en service cette semaine pour mettre fin au calvaire des habitants de plusieurs cités, qui ont souffert pendant plusieurs mois du manque d'eau.
Longue de 5 km et d'un diamètre de 60 cm, la conduite, qui a aussi été réhabilitée sur 4 km au niveau du lieudit Smara, a été ainsi reliée à un nouveau réservoir de 40 000 m3. Les habitants de plusieurs cités ont, selon le directeur de l'unité ADE de Sétif, vu l'eau couler un jour sur deux de leur robinet. "Notre objectif est d'approvisionner la région chaque jour, à l'instar de plusieurs localités de la wilaya.
La mise en service du système ‘Ouest' des grands transferts d'eau, à savoir du barrage d'El-Mahouane qui, à son tour, est alimenté à partir d'Ighil Emda, dans la wilaya de Béjaïa, nous a permis de booster la distribution et, du coup, pousser un grand ouf de soulagement. La distribution a connu une grande amélioration et les citoyens sont en majorité, Dieu merci, satisfaits", nous dira le directeur de l'ADE de Sétif, M. Ali Kara Abdelaziz, qui a souligné que ce mode d'approvisionnement connaîtra prochainement d'autres améliorations.
Les habitants de la deuxième agglomération de la wilaya en nombre d'habitants auront de l'eau chaque jour. Il est à rappeler que la région d'El-Eulma devrait bénéficier des eaux du système "Est", à savoir des eaux du barrage de Tachouda, dont les travaux connaissent du retard, cependant la demande pressante pour mettre fin au calvaire des habitants a poussé les pouvoirs publics à consacrer 30 milliards de centimes pour raccorder El-Eulma à El-Maouane et ce, en attendant de mettre en service le système "Est".
À Aïn Oulmène, pas moins de 90 000 habitants verront couler l'eau de leur robinet au moins un jour sur deux au lieu d'un jour sur trois, voire un jour sur quatre par endroits. La distribution du liquide précieux au niveau de la plus importante commune du sud de la wilaya de Sétif sera sensiblement améliorée. La conduite d'adduction longue de 30 km et reliée à un réservoir de 20 000 m3 permet de mettre fin au calvaire qu'enduraient les habitants de plusieurs cités.
Il est à rappeler que la distribution d'eau a connu beaucoup d'amélioration depuis quelques semaines, notamment au niveau des communes de Sétif, de Aïn Arnat, d'Ouricia, de Aïn Abessa et de Guidjel, et de la localité d'El-Mahouane, où les foyers sont approvisionnés quotidiennement. La mise en service du nouveau réseau de distribution a permis de réduire les déperditions. Cependant, le problème des créances impayées persiste. "Le sempiternel problème des créances impayées qui ont atteint les 100 milliards de centimes nous inquiète davantage. Le chiffre est passé de 60 milliards avant la pandémie de coronavirus à 100 milliards dernièrement."


FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.