Manchester City: Foden lance un message à Mbappé    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Un projet de décret exécutif sur la portabilité des numéros de téléphonie mobile examiné par le gouvernement    Soltana Khaya: ma lutte est celle de tous les Sahraouis    Coronavirus: 176 nouveaux cas, 116 guérisons et 4 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.961.387 morts dans le monde    Real : Une relation qui se complique entre Zidane et son président ?    Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte    Algérie Poste : Poursuite de la grève (3e jour)    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    FAF... la mascarade continue    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Liverpool et Dortmund prêts à surmonter leur handicap    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Les étudiants continuent de marcher    L'espoir d'une reprise    Des journalistes reviennent en... autostop !    La marche de la communauté universitaire empêchée    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Zorc optimiste pour Haaland    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Saidal fabriquera du Levothyrox    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le procès de trois hirakistes renvoyé sine die
IL DEVAIT S'OUVRIR HIER DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE BEJAïA
Publié dans Liberté le 09 - 09 - 2020

Initialement programmé pour hier, le procès des trois activistes du Hirak, Hassan Yahiaoui, Mehdi Meziani et Nordine Djoulane, a été ajourné sine die par le tribunal correctionnel de Béjaïa. Selon les membres du Collectif de défense de ces trois hirakistes béjaouis, les audiences pénales vont reprendre le 13 septembre prochain, d'où la décision du report du procès prise par le tribunal de première instance de la ville des Hammadites.
Rappelons que les trois mis en cause avaient été arrêtés lors d'un rassemblement organisé le mercredi 1er juillet, à la place de la Liberté d'expression Saïd-Mekbel, en signe de soutien à leurs camarades Yanis Adjlia, Merzoug Touati et Amar Berri, dont le procès allait s'ouvrir le même jour au tribunal pénal de Béjaïa.
Conduits au commissariat central de la même ville, ils seront placés en garde à vue jusqu'au lendemain, jeudi 2 juillet, où ils ont été présentés devant le parquet de Béjaïa.
Poursuivis pour "incitation à attroupement non armé, publication pouvant porter atteinte à l'intérêt national, mise en danger de la vie d'autrui durant la période du confinement", ils bénéficieront d'une citation directe, dont la date de comparution était prévue pour hier, mardi 8 septembre 2020.
Il est à rappeler que pas moins d'une douzaine de manifestants, venus exprimer leur solidarité avec les trois activistes jugés le même jour, ont été embarqués par la police lors dudit rassemblement de soutien aux détenus du Hirak.
Parmi eux figuraient le député démissionnaire Khaled Tazaghart et l'ancien policier Zahir Moulaoui qui ont écopé de six mois de prison avec sursis pour les mêmes chefs d'inculpation, à savoir "incitation à attroupement non armé, publication pouvant porter atteinte à l'intérêt national, mise en danger de la vie d'autrui durant la période du confinement".
Une peine prononcée à l'issue de leur jugement en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Béjaïa. Au final, sur les douze manifestants interpellés par la police, cinq ont été poursuivis en justice, tandis que les autres ont été relâchés après leur audition par les services de la Police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya de Béjaïa.
Notons, par ailleurs, qu'un rassemblement citoyen en soutien aux trois militants du Hirak, qui devaient être jugés hier, a été organisé dans la matinée, en face du palais de justice de Béjaïa à l'appel des représentants locaux du Pacte de l'alternative démocratique (PAD).
Dans leur déclaration-appel rendue publique le 6 septembre dernier, les membres du PAD de Béjaïa exigent de nouveau "l'arrét immédiat et inconditionnel des poursuites judiciaires infondées à l'encontre des militants pacifiques" et "la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus politiques et d'opinion".

KAMAL OUHNIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.