Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Sila aura bien lieu !
Contribution
Publié dans Liberté le 26 - 10 - 2020

Le Sila n'aura pas lieu cette année. Pour garder le lien entre écrivains, éditeurs et lecteurs, Liberté ouvre ses colonnes et leur donne la parole...
Par : KAOUTHER ADIMI
ECRIVAINE
Le Salon international du livre d'Alger aura bien lieu ! La Covid ne gagnera pas. Chacun, chacune peut choisir la date qui lui convient. N'allez pas au Palais des expositions : cette année, ce sera ailleurs ! Ne remerciez pas le ministère de la Culture, il nous a délégué l'organisation. À nous tous : auteurs confirmés ou en herbe, lecteurs, éditeurs, journalistes, traducteurs. À vous aussi donc. Qu'est-ce qu'un salon du livre ?
Un lieu de rencontre, d'écoute, de questionnement. Un lieu pour débattre, pour s'engueuler, pour s'accorder. Un lieu où l'on se retrouve, où l'on se découvre, où l'on revit. Le Salon international du livre d'Alger aura bien lieu, mais oubliez la cohue infernale, le plan mal fichu qui me fait penser à cette fameuse scène du formulaire B12 dans Astérix et Obélix (La maison qui rend fou).
Oubliez aussi la programmation qu'on aime tant détester parce qu'on regrette l'absence de certains, la sempiternelle présence de tel ou tel autre. Si ces deux dernières années nous ont appris quelque chose, c'est bien à quel point les Algériens et les Algériennes sont capables de tout réinventer, de tout réimaginer. C'est bien leur capacité à résister.
Un virus, aussi puissant soit-il et quelle que soit sa nationalité ne pourra pas avoir raison de la détermination de ce peuple. Si vous le voulez, le Sila aura bien lieu car, après tout, qu'est-ce qu'un lieu ? Un espace considéré du point de vue de son affectation, me dit le Larousse. Un endroit, aussi petit soit-il, où il est possible d'être libre. Totalement libre. Un bout de terre où l'on peut rêver. Un coin où il est possible de s'isoler. Un bord de route où s'asseoir. Une porte à fermer ou à entrouvrir.
Le Salon international du livre d'Alger aura bien lieu. Chez vous, chez moi. Le même jour, à la même heure. Ou pas. Trouvez un livre. Déjà lu ou non. Neuf ou d'occasion. Qui vous appartient ou que vous aurez emprunté. Un livre qui a servi, beaucoup, ou peut-être pas, peut-être qu'il sera neuf et qu'il faudra l'ouvrir bien à plat pour qu'il ne se referme pas. Lisez-le. Abandonnez-le. Reprenez-le.
Postez une photo de sa couverture sous le hashtag SILA2020. Prêtez-le à un ami, une voisine, un parent, une amoureuse, un inconnu, une âme perdue. Et s'il n'y a plus de livre papier, relisez un classique en accès libre sur internet. Un livre d'un auteur russe. D'un auteur égyptien. De l'auteur qui vous plaira ! Lisez des femmes parce qu'on ne les lit pas assez. Allez dans une librairie.
Si je ne devais vous conseiller qu'un seul livre, ce serait La Soif d'Assia Djebar (Editions Barzakh). Roman épuisé partout sauf en Algérie, et c'est réellement un privilège que de pouvoir y avoir accès. Lisez un livre dans la langue qui vous plaira. Un roman, un recueil de nouvelles. Un livre épistolaire. Un livre de poésie. Un essai ou un document. Lisez en étant allongé ou assis.
À l'ombre ou en plein soleil. Comme une fuite en avant, un pas de côté, un pied de nez à ce virus qui nous éloigne tant des êtres aimés, qui nous enferme alors que nous venions à peine de sortir, mais qui ne pourra pas, non qui ne pourra jamais nous empêcher de lire. Le Salon international du livre d'Alger aura bien lieu. Moi, j'y serai. J'y suis déjà. Et je n'ai qu'à fermer les yeux – très fort, certes – pour vous retrouver, lecteurs et auteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.